vendredi 9 octobre 2015

Le Nobel de la paix au dialogue tunisien salué de toute part

Un espoir et un exemple pour la Libye voisine, l'Egypte ou la Syrie... Là où la violence meurtrière a pris le dessus sur les changements politiques.

Dès l'annonce du Nobel, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a dit fièrement que ce prix prestigieux consacre le «chemin consensuel» choisi par son pays pour réussir sa volonté d'ériger une démocratie après tant d'années de pouvoir policier de Ben Ali. «La Tunisie n'a pas d'autre solution que le dialogue malgré les désaccords idéologiques», a-t-il dit dans une vidéo sur la page Facebook de la présidence.

«C'est la victoire de tous les Tunisiens engagés pour la paix», clame le parti islamiste Ennahdha. Aussitôt après, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé que ce Nobel était «une inspiration pour la région et pour le monde». Il a souligné que «la Tunisie avait réussi à éviter la déception et les espoirs gâchés qui ont marqué de manière tragique» d'autres pays arabes.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...