mardi 15 juillet 2014

Christiane Taubira comparée à un singe: une ex-candidate FN condamnée à 9 mois de prison ferme

Christiane Taubira comparée à un singe: une ex-candidate FN condamnée à 9 mois de prison ferme JUSTICE - Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), a été condamnée mardi par le tribunal de grande instance de Cayenne à neuf mois de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité pour avoir comparé la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, à un singe.



Le tribunal avait été saisi d'une plainte du mouvement guyanais Walwari destinée à "dénoncer le fond idéologique d'extrême droite du parti de Marine Le Pen".



Le TGI de Cayenne est allé au-delà des réquisitions du parquet qui avait demandé une peine de quatre mois de prison, 5 ans inéligibilité et 5.000 euros d'amende. Anne-Sophie Leclère a ainsi écopé d'une peine de 9 mois de prison ferme, 5 ans inéligibilité, assortie d'une amende de 50.000 euros. Le TGI de Cayenne a également condamné le Front national à 30.000 euros d'amende.



Le 17 octobre, un reportage de l'émission "Envoyé spécial" sur France 2 avait montré cette commerçante de 33 ans, encartée au FN depuis 2012, propriétaire d'un magasin d'articles de pêche à Rethel, dans les Ardennes, qui s'efforçait de monter une liste pour les élections municipales dans cette ville de quelque 7500 habitants.



"C'était de l'humour"



Questionnée alors sur un photomontage qu'elle avait placé sur sa page Facebook et qui montrait d'un côté un petit singe et de l'autre la garde des Sceaux, avec les légendes "à 18 mois" et "maintenant", Anne-Sophie Leclère l'avait assumé, assurant que "ça n'a rien à voir" avec du racisme.



"Cette photo c'était de l'humour. L'image a été postée sur ma page Facebook et je l'avais supprimée quelques jours après d'ailleurs, ce n'est pas moi l'auteur", s'était-elle ensuite défendue.



Anne-Sophie Leclère avait été exclue du FN le 3 décembre par la présidente du parti, Marine Le Pen, sur proposition de la commission de discipline de la formation d'extrême droite. La justice avait également ouvert une enquête préliminaire, confiée par le parquet de Paris à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).



L'ancienne candidate frontiste n'avait pas été représentée par un avocat lors de l'audience du 8 juillet. Elle a la possibilité de faire appel de cette condamnation.



Joël Pied, secrétaire régional de Walwari, a évoqué une "décision historique et salutaire". "Une institution notable de la République reconnaît que le Front National est condamnable par le droit, et qu'il s'agit d'un parti raciste. Nous espérons que cette décision va faire date", a-t-il souligné. Le représentant du Front national en Guyane, René Tran Van Nghia, a lui jugé cette décision "politique et ridicule".







À LIRE AUSSI:

» Le FN exclut la candidate qui avait comparé Taubira à un singe

» Taubira comparée à un singe: ouverture d'une enquête

» Taubira comparée à un singe: le FN suspend sa candidate




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1nENkvb

via Actualité

L'ex-Femen Amina sera jugée pour "dénonciation mensongère"

L'ex-Femen Amina sera jugée pour "dénonciation mensongère" FEMEN - L'ancienne Femen tunisienne Amina Sboui a été placée en garde à vue mardi à Paris pour "dénonciation d'un délit imaginaire", les policiers ayant des doutes sur l'agression dont elle dit avoir été victime début juillet, a-t-on appris de sources concordantes.



"Les policiers semblent avoir des doutes sur la scène qu'elle a décrite car celle-ci n'a pas été filmée", a déclaré Me Martin Pradel, confirmant une information de 20 Minutes . La garde à vue a été confirmée de source policière.



L'ancienne membre des Femen avait porté plainte le 7 juillet, affirmant avoir été agressée la veille à Paris par cinq "islamistes" qui, selon ses dires, auraient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils.



La militante féministe avait affirmé avoir été tirée du métro parisien, au petit matin, par un homme qui l'avait ensuite conduite dans la rue, près de la place de Clichy. Là, un petit groupe "d'islamistes" l'avait insultée et avait menacé de la violer tout en commençant à la raser avant de la lâcher, avait-elle raconté.





L’ex-Femen Amina raconte comment elle a été... par 20Minutes



LIRE AUSSI: L'ex-Femen Amina porte plainte pour une agression à Paris



"Je suis sidéré", a réagi l'avocat, tout en précisant que sa cliente maintenait sa version des faits. "Si je comprends bien les policiers, ils pensent que l'agression n'a pas eu lieu car elle n'a pas été filmée. Manifestement ils prêchent le faux pour avoir le vrai car ils ont des soupçons", a-t-il ajouté.



L'une des fondatrices du mouvement Femen, Inna Shevchenko, a réagi sur Twitter en postant ce message:












"Très mauvais de blesser le féminisme et les victimes d'agressions réelles comme ça, Amina..."







À LIRE AUSSI:

» Interview de l'ex-Femen Amina par Le HuffiPost Maghreb

» Inna Shevchenko: "Amina joue le jeu des islamistes"




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1nENlPP

via Actualité

UMP: un bureau politique sans histoire, brève accalmie dans la tempête qui menace

UMP: un bureau politique sans histoire, brève accalmie dans la tempête qui menace POLITIQUE - Cela faisait un mois et demi que ce n'était plus arrivé. Pour la première fois depuis la fin des élections européennes, le bureau politique (BP) de l'UMP du mardi soir n'a tourné ni à la foire d'empoigne ni à la crise de nerf médiatique.



Loin des secousses sismiques de l'affaire Bygmalion, des guerres d'ego et des révélations sur les folles dépenses du parti, le gouvernement du parti conservateur a planché ce 15 juillet sur les élections sénatoriales de septembre. Un scrutin qui pourrait voir la chambre haute rebasculer à droite après la très large victoire de l'UMP aux municipales de mars dernier.



LIRE AUSSI - Hollande et Valls ne profitent pas de la crise à l'UMP





Une fois n'est pas coutume, le bureau politique a même débattu des questions politiques à l'agenda du Parlement. Ce dont s'est félicité Jean-Pierre Raffarin, membre du triumvirat et chargé de présider ce BP.



















L'objectif est clair: après des semaines de luttes intestines, l'UMP veut démontrer qu'elle est à nouveau capable de jouer son rôle de premier parti d'opposition.



La purge continue sur fond de plan de départs



Exténués, nombreux sont les belligérants qui militent pour une trêve estivale, quitte à reporter les hostilités à la rentrée parlementaire. Mais entre deux poussées de fièvre, le calme demeure précaire à droite. "Les haines y sont tellement fortes, la marque UMP n'y survivra pas", se désole un député UMP, lassé par les "guerres fratricides".



La purge des proches de Jean-François Copé ou de Nicolas Sarkozy, tous mouillés dans l'affaire Bygmalion, a d'ailleurs été validée ce mardi, même si l'UMP s'est refusée à la confirmer. Déjà mis à pied, Eric Cesari, directeur général, Fabienne Liadze, directrice administrative et financière et Pierre Chassat, directeur adjoint de la communication, devraient tous trois êtres licenciés pour faute grave.



Selon les informations du Lab d'Europe1 , quinze départs volontaires (dont celui de Jérôme Lavrilleux) ont également été confirmés lors de ce bureau politique, représentant une économie d'1,5 million d'euros en année pleine.



Un mini-cure d'austérité qui n'allégera qu'à la marge la dette abyssale de 75 millions d'euros dévoilée la semaine dernière.



Quid de la chasse à la taupe?



Pas de nouvelle en revanche de la "chasse à la taupe" annoncée la semaine dernière par un Luc Chatel exaspéré par les boules puantes visant des responsables du parti. L'initiative a eu le mérite de freiner un temps le flot des peaux de banane. Et les appels au calme émanant de la plupart des responsables de l'UMP ont eu ce week-end l'effet d'un cessez-le-feu.



Cela n'a toutefois pas empêché Le Canard Enchaîné de dévoiler dans son édition à paraître ce mercredi que la première épouse de Jean-François Copé aurait fait appel aux services de la société Bygmalion pour le compte d'EDF à hauteur de 165.000 euros.



Selon des sources à l'UMP, le bureau politique de ce mardi devait justement définir les contours de cette mission et arrêter le nom de la personnalité qui en aura la responsabilité. Mais aucun des participants joints par Le HuffPost n'a confirmé que la questions avait été abordée.



Ce matin sur France Inter, le secrétaire général intérimaire de l'UMP avait de nouveau qualifié d'"insupportables" ces fuites et confirmé le principe de cette mission d'inspection. Il a toutefois refusé de donner le nom de la personne chargée de mener cette mission, affirmant réserver ses déclarations au BP du parti.



Promesse d'exemplarité et perquisition à Cannes



En attendant, la direction provisoire de l'UMP promet de donner des gages de transparence et "d'exemplarité" pour redresser l'image du parti. "Nous allons revoir toute la chaîne des frais courants, comme dans n'importe quelle entreprise (...) Pour les frais, les dépenses de transport, on fait d'abord valider au préalable la dépense, on n'est remboursé que si l'engagement des frais a été validé", a affirmé ce mardi matin Luc Chatel tout en jurant de "faire en sorte que les partis politiques changent d'époque".



Manque de chance: on apprenait ce mardi qu'une perquisition avait eu lieu à la mairie UMP de Cannes dans le cadre d'une affaire de détournements de fonds publics, trafic d'influence passif ou abus de confiance.



Lors du bureau politique, certaines économies ont été détaillées, comme "la division par deux" du contrat d'abonnement téléphonique, a-t-on appris dans l'entourage de la direction provisoire. Un montant d'économies de 1,7 million d'euros est déjà en cours, a-t-on dit de même source.



Cette course-poursuite pour trouver de nouvelles économies ne se fait pas sans heurt à l'UMP, où certains élus ne supportent pas de se voir réclamer des arriérés de cotisations. "On me réclame encore 900 euros alors que j'ai donné 1500 euros pour le Sarkothon", s'étrange un parlementaire. Dans une lettre au trésorier du parti dévoilée par Le Lab d'Europe1 , la députée Bérengère Poletti exige la transparence totale sur les cotisations des élus (Sarkothon inclus) avant de régulariser sa situation.



Et de prévenir: "Nous n’obtiendrons collectivement jamais de retour à la normale pour notre parti politique si nous ne faisons pas d’effort de transparence".



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1meJ4xx

via Actualité

Comptes et gestion de l'Elysée: Valérie Trierweiler a coûté 482.000 euros à l'État en 2013

Comptes et gestion de l'Elysée: Valérie Trierweiler a coûté 482.000 euros à l'État en 2013 POLITIQUE - La Cour des comptes souligne mardi, dans son rapport annuel sur la gestion financière de l'Elysée, que des efforts ont été accomplis, mais que des progrès sont encore possibles, notamment dans le domaine des achats.



Pour la sixième année consécutive, la Cour des comptes a passé au crible le budget de l'Elysée. Signé par Didier Migaud, le premier président de la Cour, ce rapport couvre l'ensemble de l'année 2013.



L'an dernier, l'Elysée a ainsi enregistré un excédent de 3,6 millions d'euros, sur une dotation initiale de 101,2 millions (en baisse de 10% depuis 2009). Les charges se sont élevées à 101,4 millions d'euros, contre 112,6 millions en 2009 (-10%).



A la dotation initiale se sont ajoutés des "produits divers" d'un montant de 7,7 millions d'euros, selon la Cour. "Cette somme correspond pour 2,75 millions d'euros aux produits divers de gestion (recettes de restauration, remboursements des participations aux voyages officiels, etc.) et pour 5 millions d'euros à des produits exceptionnels (ventes de vin, etc.)", explique la Cour des comptes.



L'Elysée est aussi parvenu à faire des économies en frais de télécommunications, de déplacements et de locations.



56 déplacements en métropole et 40 à l'étranger pour Hollande



Les sages de la rue Cambon saluent en particulier le "recours accru" aux marchés publics pour passer les commandes: 59% des commandes opérées par les trois principaux services (intendance, informatique, immobilier/moyens généraux), qui représentent 70% du total des dépenses, sont ainsi réalisées selon cette procédure, contre 30% en 2012.



Les "déplacements, missions et réceptions" ont représentés des charges de 10,2 millions d'euros, en hausse par rapport à 2012 mais en baisse "conséquente" par rapport aux 14,9 millions d'euros de 2009.



Le chef de l'Etat a effectué l'an dernier 56 déplacements en métropole et 40 à l'étranger. Le coût de ces déplacements a été contenu, salue la Cour, qui cite en particulier la décision de ne plus faire décoller systématiquement l'avion de secours qui suivait l'appareil présidentiel.



Les dépenses de personnel sont restées quasi stables, à 69,3 millions d'euros, contre 69,4 millions d'euros en 2012. En 2009, elles atteignaient 69,6 millions d'euros et 70,3 millions d'euros en 2011. "De fait, les effectifs globaux de la présidence ont été fortement réduits dans la période récente, passant de 1051 à 858 (-18,4%) de fin 2007 à fin 2012", rapporte la Cour.



Autre amélioration, la gestion du parc automobile -le nombre de km parcourus est passé de 1,8 million en 2011 à 1,3 en 2013-, "ce qui a permis une sensible réduction des dépenses de carburant".



Cinq collaborateurs directs pour Trierweiler en 2013



Les dépenses de fonctionnement du pôle communication se sont élevées à 0,77 million d'euros contre 1,05 million d'euros en 2012. "Il n'a été réalisé aucun sondage d'opinion, ni fait appel à un cabinet de conseil dans ce domaine", relève la Cour des comptes.



Un chapitre du rapport est consacré à l'ex-"Première dame", Valérie Trierweiler, qui disposait en 2013 de cinq collaborateurs directs (deux chargés de mission contractuels et trois mises à disposition de personnel permanent de la Présidence) et de quatre officiers du Groupement de sécurité de la Présidence de la République (GSPR). Le total de la rémunération brute annuelle des cinq agents s'élevait à 396.900 euros. Après la séparation du couple présidentiel, "les postes ont tous été supprimés: en février 2014, ces personnels ont été affectés sur des postes vacants de la Présidence ou remis à disposition de leur administration d'origine", informe la Cour.



Les déplacements de Valérie Trierweiler ont aussi été pris en charge à hauteur de 85.000 euros, "dans le cadre d'activités de représentation et de soutien à des opérations à caractère humanitaire".



La Cour souligne cependant que des "améliorations" sont encore possibles, en termes d'achats ou de "contrôle interne". La Cour encourage aussi l'Elysée à poursuivre la "formalisation des procédures", avec la multiplication d'instructions écrites.







À LIRE AUSSI:

» Hollande a envoyé "un petit message" à Trierweiler

» Les mots d'encouragement de Trierweiler à Hollande

» La nouvelle vie de Trierweiler: "Qu'on me laisse tranquille"




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1nEFJwF

via Actualité

Premier civil israélien tué par un tir de roquette près de Gaza

Premier civil israélien tué par un tir de roquette près de Gaza INTERNATIONAL - Un civil israélien a été tué mardi au passage de Erez entre Israël et Gaza par un tir de roquette, a annoncé l'armée, devenant la première victime israélienne en huit jours de conflit entre l'Etat hébreu et le Hamas.



"Le civil israélien blessé au passage de Erez a succombé à ses blessures", a annoncé l'armée, précisant que cet homme de 38 ans était venu distribuer de la nourriture aux soldats postés à Erez.







Une nouvelle qui ne va pas calmer les esprits. Dans la foulée de cette annonce, le Premier ministre de l'Etat hébreu, Benjamin Netanyahu, a effectivement affirmé qu'Israël n'a d'autre choix que "d'étendre et d'intensifier" ses opérations.



Le cabinet de sécurité d'Israël avait accepté ce mardi 15 juillet le cessez-le-feu proposé par l'Egypte, le Hamas palestinien l'avait quant à lui écarté en l'état, une semaine après le déclenchement de l'offensive israélienne "Bordure protectrice" sur la bande de Gaza, plus meurtrière que celle de 2012 avec194 Palestiniens tués et près de 1300 blessés en huit jours.



Dans la nuit de lundi à mardi, l'aviation israélienne a mené 25 nouveaux raids contre des "objectifs terroristes". Médiateur lors des précédentes crises entre Israël et le mouvement islamiste palestinien, Le Caire avait proposé une trêve à partir de 8h (heure française) mardi matin, alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry était attendu dans la journée en Egypte. Israël avait accepté la trêve tout en se réservant le droit de riposter en cas d'attaque.



Lire aussi : Le Hamas rejette la trêve, Israël reprend ses frappes



Dans ce contexte, la roquette tirée depuis Gaza qui a touché la ville israélienne d'Ashdod vers 10h30 laissait craindre de nouveaux raids. Si le Hamas rejette la trêve, Israël élargira ses opérations militaires à Gaza, avait d'ailleurs prévenu Netanyahu.



Des menaces mises à exécution puisque les frappes israéliennes sur Gaza ont finalement repris en début d'après-midi -tuant deux nouveaux Palestiniens-, comme l'avait annoncé quelques minutes plus tôt Peter Lerner. Sur Twitter, le porte-parole de Tsahal a écrit que l'armée reprenait ses activités opérationnelles contre le Hamas "après six heures de tirs aveugles de roquettes sur Israël".



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jMFnEE

via Actualité

Lens doit rester en Ligue 2, ordonne la DNCG: le club nordiste fera appel devant le CNOSF

Lens doit rester en Ligue 2, ordonne la DNCG: le club nordiste fera appel devant le CNOSF FOOTBALL - Lens, promu sportivement en Ligue 1 en mai dernier, a été maintenu en Ligue 2 par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) en raison de garanties financières insuffisantes, et en appellera au Comité national olympique et sportif français (CNOSF), a annoncé mardi le club nordiste.



"Malgré les garanties données à hauteur de dix-huit millions d'euros par la Banque d'Azerbaïdjan, la DNCG d'appel a réclamé les dix millions d'euros 'cash' tel qu'il était demandé lors de la première audition. Ces fonds n'étant pas encore arrivés sur nos comptes, la Commission d'appel de la DNCG a confirmé la décision de la première instance", précise le RCL dans un communiqué.





Lens, entendu mardi matin à Paris par la Commission d'appel de la DNCG, qui siège à la Fédération française de football (FFF), ajoute qu'il "fera appel auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), qui devrait recevoir le club dans les prochains jours".



Si les "Sang et Or" étaient finalement maintenus en L2, c'est Sochaux, 18e et premier relégable de L1 à l'issue de la saison dernière, qui en profiterait pour retrouver sa place dans l'élite du football français.





Pourquoi les supporters lensois méritent de... par LeHuffPost



Faut-il y voir un signe d'espoir pour le club lensois? Durant l'été 2002, le CNOSF avait été saisi par l'OGC Nice, lui aussi privé de Ligue 1 par la DNCG pour garanties financières insuffisantes, après sa montée dans l'élite la saison précédente. Le CNOSF avait alors rendu un avis favorable, confirmé ensuite à l'unanimité par le Conseil Fédéral de la FFF. Entre-temps, de nouveaux actionnaires (et leurs précieux chèques) s'étaient manifestés. Le club était sauvé... et se payait même le luxe de devenir champion d'automne 2002-2003 de Ligue 1.



À LIRE AUSSI: Pourquoi le public du RC Lens méritait de remonter en Ligue 1



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1wre0jA

via Actualité

Lens devra rester en Ligue 2, ordonne la DNCG

Lens devra rester en Ligue 2, ordonne la DNCG FOOTBALL - Lens, promu sportivement en Ligue 1 en mai dernier, a été maintenu en Ligue 2 par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) en raison de garanties financières insuffisantes, et en appellera au Comité national olympique et sportif français (CNOSF), a annoncé mardi le club nordiste.



"Malgré les garanties données à hauteur de dix-huit millions d'euros par la Banque d'Azerbaïdjan, la DNCG d'appel a réclamé les dix millions d'euros +cash+ tel qu'il était demandé lors de la première audition. Ces fonds n'étant pas encore arrivés sur nos comptes, la Commission d'appel de la DNCG a confirmé la décision de la première instance", précise le RCL dans un communiqué.



Lens, entendu mardi matin à Paris par la Commission d'appel de la DNCG, qui siège à la Fédération française de football (FFF), ajoute qu'il "fera appel auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), qui devrait recevoir le club dans les prochains jours".



Si les "Sang et Or" étaient finalement maintenus en L2, c'est Sochaux, 18e et premier relégable de L1 à l'issue de la saison dernière, qui en profiterait pour retrouver sa place dans l'élite du football français.





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1oEJtup

via Actualité

VIDÉO. L'Allemagne de retour avec la Coupe du monde : "héros", "dieux du football" et "marée humaine"

VIDÉO. L'Allemagne de retour avec la Coupe du monde : "héros", "dieux du football" et "marée humaine" COUPE DU MONDE - Le retour de la Mannschaft au pays était à l'image de cette Coupe du monde brésilienne: spectaculaire. Un accueil digne de "dieux du football", une expression qu'une partie des supporters a utilisé pour décrire Mario Götze, seul buteur de la finale victorieuse contre l'Argentine (1-0 après prolongations).



Vingt-quatre ans après leur dernier sacre dans un Mondial (et encore, l'Allemagne n'était pas réunifiée), les finalistes de l'Euro 2008 réitéraient l'exploit, pour le plus grand bonheur des réseaux sociaux et des chaînes d'info en continu qui n'ont pas manqué de superlatifs comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.



Ce titre, près de 500.000 supporters ont donc pu le partager avec leurs idoles, à qui ils ont réservé un triomphe, depuis l'atterrissage de l'avion allemand dans la capitale (aux alentours de 10 heures du matin) jusqu'à la porte de Brandebourg. Certains avaient même choisi de venir plusieurs heures en avance pour ne pas manquer ce rendez-vous "historique".



Il faut dire que pour s'emparer d'un quatrième titre dans un Mondial (après 1954, 1974 et 1990), les Allemands ont régné sur cette Coupe du monde à grand spectacle, durant laquelle 171 buts ont été marqués (record du mondial 98 en France égalé). La Mannschaft s'est même permise de corriger quelques grandes nations du football, comme le Portugal, humilié 4-0 en phase de groupe ou, mieux encore, le Brésil, favori de la compétition écrasé 7 à 1 en demi-finale.



LIRE AUSSI



» Revivez Allemagne - Argentine en statistiques, minute par minute



» Qui sera le champion du monde du LOL ?



» Revoyez tous les buts de la coupe du monde au Brésil









Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1ksXaeX

via Actualité

VIDEO. "Horns" avec Daniel Radcliffe, la bande-annonce

VIDEO. "Horns" avec Daniel Radcliffe, la bande-annonce CINEMA - Du gentil sorcier au vilain démon, Daniel Radcliffe serait-il passé du côté obscur? Dans son nouveau film Horns, du réalisateur français Alexandre Aja, l'acteur anglais qui incarnait Harry Potter arbore des cornes démoniaques. La bande-annonce a été dévoilée ce 15 juillet et est visible ci-dessus.



"Personne ne naît démoniaque. Mais pour sortir de l'enfer, il faut aller au cœur des flammes", murmure Radcliffe dans la bande-annonce. Le film est basé sur le roman éponyme de Joe Hill, fils du romancier Stephen King, sorti en 2010. Ignatius Perrish, jeune américain joué par Daniel Radcliffe, se réveille un matin et découvre que sa petite amie a été violemment assassinée et que des cornes lui ont poussé sur la tête. "On ne sait jamais trop pourquoi j'ai des cornes", explique Daniel Radcliffe, "mon personnage se réveille avec après une nuit de beuverie et en quelque sorte, elles lui donnent le pouvoir de découvrir qui a tué sa copine".



Dans un court extrait du film dévoilé en 2013, le personnage laissait entendre aux spectateurs que ses cornes lui conféraient en effet le pouvoir de pousser les gens à dévoiler leurs secrets les plus sombres.



"C'est vraiment un privilège de participer à un projet d'Alex Aja", ajoute l'ancien Harry Potter. Alexandre Aja s'est fait un nom à Hollywood avec des films de genre tels que La Colline a des yeux, Mirrors ou Piranha 3D. "Horns est un film de personnages, d'émotions, un film dramatique et romantique", explique le réalisateur. "Ce n'est pas un film d'horreur [...] C'est l'histoire d'un ange déchu, un jeune homme dont la chute le transforme en démon. Comme dans Twin Peaks, il y a toujours d'autres choses derrière les apparences".



Très attendu depuis qu'il a été présenté au Festival Toronto en 2013, le film d'Alexandre Aja s'est également doté d'un premier poster.



horns poster



Depuis la saga Harry Potter, Daniel Radcliffe a semble-t-il pris une toute autre direction artistique. Alors que sa camarade de classe de Poudlard est devenue ambassadrice de l'ONU Femmes, on a vu Daniel Radcliffe nu au théâtre dans Equus ou drôle dans The Cripple of Inishmaan, et même chantant dans How To Success in Business Without Really Trying. L'acteur a su surprendre et ne pas se cantonner à un style unique.



Au cinéma, on l'a vu dans le film d'horreur La Dame En Noir puis dans la peau du poète américain Allen Ginsberg dans Kill Your Darlings, présenté au Festival de Sundance en 2013. Plus surprenant encore, Radcliffe est actuellement en tournage avec le roi de la comédie américaine Judd Apatow sur son prochain film Trainwreck .



Lire aussi:



» Daniel Radcliffe aimerait incarner Robin dans le prochain Batman

» Daniel Radcliffe n'envisage pas d'apparaître dans le spin-off de Harry Potter

» Daniel Radcliffe: ses scènes de sexe choquent le public du festival de Sundance





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1wqQQKr

via Actualité

VIDÉO. Banc d'anchois impressionnant aux abords de la côte californienne

VIDÉO. Banc d'anchois impressionnant aux abords de la côte californienne INSOLITE - Cela faisait plus de 30 ans que les scientifiques n'avaient rien vus de comparable. Cette masse noire qui bouge dans l'océan n'est pour une fois pas un déversement d'hydrocarbures. Il s'agit d'un banc d'anchois nageant près de la rive.



Les scientifiques et les étudiants de l'université de Californie ont été surpris par un impressionnant groupe de poissons venus du Nord qui grouillait près des eaux de La Jolla, en Californie. Le professeur David Cheskley, de l'Institut d'océanographie de Scripps a confié au Huffintgton Post américain qu'il avait noté "une plus grande quantité d'anchois qu'habituellement, entre 10 millions et 1 milliard de poissons."



Une foule s'est rassemblée sur le bord de mer pour admirer le phénomène. Les étudiants et les surfeurs nageaient près des poissons afin de les filmer et de prendre des échantillons. Les anchois étaient à environ 3 mètres de profondeur et à 100 mètres de la côte. Il est impossible de savoir pourquoi le banc est venu si près, car les anchois cherchent généralement des eaux froides, alors que l'eau était de 24 degrés, selon Checkley. Il explique cependant que les eaux de la région ont récemment, augmenté en température bien plus rapidement que les eaux de la côte.



Les proies faciles de l'Océan



Le professeur Checkley émet une hypothèse. El Niño, le fameux phénomène météorologique au large du Pérou et de l'Equateur, pourrait avoir un lien avec ce phénomène.



Il insiste par ailleurs sur le fait que cet événement était un phénomène naturel, il n'y avait "rien de mal". L'essaim inhabituel, dit-il, ne signifie rien préjudiciable à l'écosystème. "C'est tout simplement une partie de la nature et il est très intéressant et merveilleux de voir", a-t-il ajouté.



"C'est remarquable", a déclaré Robert Monroe, responsable de la communication de l'Ecole Scripps au Los Angeles Times. "De loin, ça ressemble à une nappe de pétrole... et puis à voir de plus près, c'est incroyable. C'est comme regarder les mouvements d'une lampe à lave."



Les anchois sont des petits poissons qui nagent par milliers pour éviter les prédateurs. Presque tous les poissons carnivore de l'océan se nourrissent de leur chair.













LIRE AUSSI:



» L'étrange migration de milliers de dauphins au large de San Diego



» Des scientifiques ont résolu le mystère de l'évolution des poissons électriques



» Le classement des meilleures photos sous-marines de 2013







Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/W7jCEW

via Actualité

L'ex-Femen Amina Sboui en garde à vue pour dénonciation d'un délit imaginaire

L'ex-Femen Amina Sboui en garde à vue pour dénonciation d'un délit imaginaire FEMEN - L'ancienne Femen tunisienne Amina Sboui a été placée en garde à vue mardi à Paris pour "dénonciation d'un délit imaginaire", les policiers ayant des doutes sur l'agression dont elle dit avoir été victime début juillet, a-t-on appris de sources concordantes.



"Les policiers semblent avoir des doutes sur la scène qu'elle a décrite car celle-ci n'a pas été filmée", a déclaré Me Martin Pradel, confirmant une information de 20 Minutes . La garde à vue a été confirmée de source policière.



L'ancienne membre des Femen avait porté plainte le 7 juillet, affirmant avoir été agressée la veille à Paris par cinq "islamistes" qui, selon ses dires, auraient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils.



La militante féministe avait affirmé avoir été tirée du métro parisien, au petit matin, par un homme qui l'avait ensuite conduite dans la rue, près de la place de Clichy. Là, un petit groupe "d'islamistes" l'avait insultée et avait menacé de la violer tout en commençant à la raser avant de la lâcher, avait-elle raconté.





L’ex-Femen Amina raconte comment elle a été... par 20Minutes



LIRE AUSSI: L'ex-Femen Amina porte plainte pour une agression à Paris



"Je suis sidéré", a réagi l'avocat, tout en précisant que sa cliente maintenait sa version des faits. "Si je comprends bien les policiers, ils pensent que l'agression n'a pas eu lieu car elle n'a pas été filmée. Manifestement ils prêchent le faux pour avoir le vrai car ils ont des soupçons", a-t-il ajouté.







À LIRE AUSSI:

» Interview de l'ex-Femen Amina par Le HuffiPost Maghreb

» Inna Shevchenko: "Amina joue le jeu des islamistes"




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/W77KT6

via Actualité

Photo de profil Facebook: plus une fille y est sexy, plus elle est jugée incompétente et moins elle est jugée jolie

La carte des régions évolue encore (et encore) à l'Assemblée sous l'impulsion des députés PS

La carte des régions évolue encore (et encore) à l'Assemblée sous l'impulsion des députés PS POLITIQUE - Nouveau redécoupage en vue. Les députés socialistes ont profondément modifié la réforme territoriale ce mardi 15 juillet en retricotant une nouvelle carte des régions créant 13 collectivités, au lieu de 14 initialement prévues.



Cette carte, proposée par les responsables PS du texte dans la perspective du débat à l'Assemblée sur la réforme des régions qui doit reprendre ce mardi soir, revient très largement sur les arbitrages dévoilés par le gouvernement au début du mois de juin.



En comptant celui du statu quo qui maintiendrait les 22 régions existantes, c'est le quatrième scénario de carte des régions examiné par le Parlement depuis le lancement de cette réforme des collectivités qui ambitionne de "transformer pour plusieurs décennies l'architecture territoriale de la République".



» Voici l'évolution du projet de redécoupage depuis le 1er juin



carte regions deputes ps





Dans la version adoptée par les parlementaires socialistes, l'Aquitaine-Limousin fusionnerait finalement avec le Poitou-Charentes. Idem pour le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie. La Champagne-Ardenne ne rejoindrait pas son voisin picard mais se marierait avec l'Alsace-Lorraine. Le Centre resterait seul, alors qu'il devait être rattaché au Poitou-Charentes. De même, les Pays-de-la-Loire et la Bretagne resteraient deux régions à elles seules.



Cette carte a été largement adoptée mardi matin lors de la réunion du groupe socialiste à l'Assemblée, en présence du Premier ministre Manuel Valls, malgré des insatisfactions exprimées par certains députés PS.



Quand le Limousin rejoignait l'Aquitaine



Ce n'est pas la première fois que la carte des régions évolue via des amendements du Parlement. Dans un premier temps, le Sénat avait tout bonnement supprimé la carte pour manifester son opposition à la réforme. Puis, le projet voté en commission de l'Assemblée la semaine dernière prévoyait une région Nord-Pas-de-Calais inchangée et des fusions Picardie-Champagne-Ardenne, Limousin-Aquitaine et Centre-Poitou-Charentes.



Si ce nouveau coup de théâtre rebat les cartes de la réforme territoriale, cette énième refonte des régions présente au moins deux mérites. Le premier est qu'elle respecte la consigne du gouvernement de réduire drastiquement le nombre de régions sans transfert de départements d'une collectivité à l'autre. Le second mérite est que, malgré des désaccords persistants, cette carte remaniée semble satisfaire certains parlementaires de la majorité et de l'opposition qui réclamaient des aménagements après la présentation du projet gouvernemental.












Les partisans d'un rapprochement entre le Nord et la Picardie ont notamment salué un choix de cohérence.












Le député et conseiller régional du Centre Jean-Pierre Door s'est quant à lui réjoui que sa région se retrouve libérée d'un mariage forcé avec le Poitou-Charentes, tandis que son collègue Dominique Bussereau applaudissait l'union des Charentes avec l'Aquitaine.





















Le gouvernement salue l'initiative, des craintes dans le Nord



Ce mardi, le gouvernement a validé le principe de ce redécoupage. "Le gouvernement a toujours dit qu'il était très ouvert à l'évolution de la carte régionale" et "la carte du gouvernement n'est pas à prendre ou à laisser", a déclaré le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale André Vallini.



Sur la première grande région Poitou-Charentes-Limousin-Aquitaine, "ça paraît cohérent" et "beaucoup de parlementaires, de droite comme de gauche, pensent que c'est une bonne solution", a-t-il reconnu.



Concernant l'association du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie, "il y a des réticences, des résistances", notamment par rapport au risque que cette région soit ravie par le FN, mais "il y a aussi beaucoup de parlementaires qui pensent que c'est cohérent", a-t-il souligné. Enfin une fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne est "une éventualité à prendre en compte".



Dans cette configuration, la région Centre actuelle resterait telle quelle. "Ça paraît peut-être difficile" mais "dans un premier temps ça peut s'envisager", selon M. Vallini. Il y a "deux possibilités" qui restent ouvertes et "sont à étudier", a-t-il relevé: une association du Centre aux Pays de la Loire ou à l'Ile-de-France. Cette dernière hypothèse "permettrait de donner toute son utilité, sa pertinence à la métropole du Grand Paris, dans une très grande région parisienne", d'après lui.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1wqaqq7

via Actualité

Les déchets : Source d'énergie

Les déchets : Source d'énergie eMag SUEZ ENVIRONNEMENT Au même titre que l’éolien, le solaire, le photovoltaïque ou encore la géothermie, l’eau et les déchets sont de véritables viviers d’énergie verte. Ils permettent de produire de la chaleur et de l’électricité tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Zoom sur ces déchets qui produisent de l’électricité, de la chaleur et même du carburant !


L’ÉCOPÔLE DE GUELTAS



Les déchets peuvent être valorisés sous forme d’électricité. Par exemple, l’écopôle de Gueltas situé dans la région du Morbihan, transformera bientôt les déchets en nouvelles ressources. SITA va en effet y construire et y exploiter une unité de production de combustibles solides de récupération (CSR) à des fins de valorisation énergétique pour le secteur industriel. D’une capacité de 33 000 tonnes, cette unité pourra produire jusqu’à 3 000 MWh d’électricité chaque année grâce notamment, aux déchets produits par les industries agro-alimentaires locales.



DE L’ÉNERGIE DANS LES EAUX USÉES



Produits ultimes du traitement des eaux usées, les boues constituent un enjeu économique et environnemental majeur. On peut les réutiliser à des fins agricoles, permettant ainsi d’enrichir les sols sans recourir à des engrais fossiles ou valoriser leur potentiel énergétique sous forme de chaleur ou d’électricité. C’est sur ce dernier principe que fonctionne le parc industriel China Singapore de Suzhou (Chine). La structure génère jusqu’à 300 tonnes de boues par jour. Grâce à la technologie de séchage Innodry créée par Degrémont, ces éléments sont valorisés sous forme de combustible pour la centrale électrique du parc. Un système de récupération de chaleur permet ensuite de réutiliser cette énergie dans le processus de traitement. Les boues générées par les eaux usées peuvent également faire l’objet d’une valorisation matière.



BIOGNVAL, POUR ROULER AU BIOGAZ



Cette innovation a été développée par Degrémont Services et EReIE, jeune entreprise innovante. Elle permet la valorisation de 40% des gisements de biogaz pour lesquels l’injection dans le réseau de gaz naturel est impossible du fait de son éloignement ou de sa capacité limitée. Cette solution optimale de valorisation du biogaz consiste à l’épurer et le liquéfier par technologie cryogénique pour réduire son volume par 1000 : le bioGNL (ou biométhane liquéfié), est composé de près de 100% de méthane. Testée en 2014 en Ile de France sur l’usine d’épuration Seine Amont à Valenton du SIAAP, la production de ce biocarburant liquide, facilement stockable, sera destinée au transport longue distance de véhicules légers aux poids lourds.



DE LA VAPEUR VERTE, POUR PRODUIRE DU CHOCOLAT



Afin de trouver une alternative à sa production de chaleur assurée jusqu’alors par des chaudières à gaz, le site de MARS Chocolat France installé dans la ville d’Haguenau en Alsace, a fait appel aux équipes de SITA pour la fournir en énergie verte. Grace à cette vapeur produite par l’incinération des ordures ménagères, l’usine de Haguenau a pu diminuer de 90 % ses consommations de gaz. Ce sont ainsi des centaines de millions de M&M’s qui sont confectionnés chaque jour grâce à cette production de vapeur 100 % verte !









A LIRE AUSSI SUR l'eMag SUEZ ENVIRONNEMENT :



> Economie circulaire : vers un nouveau modèle durable

> Le recyclage en images

> La gestion des déchets : au cœur de l’économie circulaire

> Après le tri, place au recyclage et à la valorisation

> Comment fonctionne un centre de tri des déchets ?



a





Pour en savoir plus, rendez-vous sur l'eMag SUEZ ENVIRONNEMENT

S'inscrire à la newsletter emag



from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1zFfpaH

via Actualité

VIDEO. La plus grande vague surfée en skimboard

VIDEO. La plus grande vague surfée en skimboard SURF - A ne pas tenter de reproduire à la plage cet été. Brad Domke, un Américain connu pour ses exploits sur les grosses vagues, a battu le record de la plus grosse vague jamais surfée en skimboard. Record à admirer sur la vidéo ci-dessus, sur un fond musical assuré par Glasser et leur morceau "Apply".



Le skimboard est un sport de glisse qui consiste à surfer sur une vague en se lançant de la plage. Ces planches en contreplaqué verni sont beaucoup plus fines que des véritables planches de surf -deux centimètres et demi au maximum- et sont également plus petites. Le skimboard doit arriver au niveau du plexus du surfeur. Cette planche, utilisée normalement pour faire de l’aquaplaning au bord de l'eau, sans dérive, n'est donc pas l'outil idéal pour surfer une vague de cette taille.



A Puerto Escondido au Mexique, où la vidéo de Brad Domke a été tournée, les vagues peuvent atteindre les cinq mètres de hauteur. Brad Domke a été tracté par un jet ski pour se lever sur son skimboard et réaliser cet exploit jusqu'ici considéré comme impossible.



Lire aussi:



» Des cours de surf pour améliorer son bien-être



» Jeux olympiques : le surf nouvelle discipline grâce à une piscine à vagues?



» Un "Hoverboard" inspiré de "Retour vers le futur" et muni d'un jet pack va être commercialisé





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.







from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1mGFFMO

via Actualité

Les crises économiques rendraient les gens plus enclins au racisme

Les crises économiques rendraient les gens plus enclins au racisme SOCIÉTÉ - Repérée par Time, une récente étude affirme que pendant les ralentissements économiques, les gens deviendraient inconsciemment plus disposés à avoir des préjugés contre les personnes à la peau "plus foncée". Amy Krosch, doctorante à NYU explique effectivement que ses recherches révèlent "que les problèmes économiques influencent les représentations visuelles à l'encontre des personnes de couleur et favorisent la discrimination".



L'étude s'est déroulée en plusieurs phases. L'une d'elle consistait à montrer des photos de noirs à des blancs américains dans différents contextes économiques. Pendant cette expérience, les participants ont été invités à exprimer leur accord ou leur désaccord avec des phrases du type "somme zéro" comme "Quand les noirs gagnent plus d'argent, les blancs en perdent".



Ensuite, il a été demandé d'identifier l'ethnie de 110 personnes "non-noires" en leur ayant soumis au préalable des contextes économiques. Les résultats ont montré que les personnes testées étaient plus susceptibles de considérer les images de visages métisses comme étant noirs alors qu'ils ne l'étaient pas quand ont leur avait mentionné des mots évoquant la crise économique.



Lorsqu'on demandait aux participants de partager 15 dollars entre plusieurs personnes de couleur de peau différente, dans un but précis, il s'est avéré que l'argent était davantage distribué aux personnes perçues comme "blanches".



LIRE AUSSI:



» Racisme au quotidien: 15 remarques insupportables qui reviennent le plus souvent



» Racisme : près de trois quarts des Français jugent les associations inefficaces





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1oE3C3X

via Actualité

PHOTOS. Dronestagram : les résultats du concours des meilleures photos aériennes faites par des drones

PHOTOS. Dronestagram : les résultats du concours des meilleures photos aériennes faites par des drones PHOTOGRAPHIE - Vertigineux. Dronestagram vous connaissez ? C'est un concours qui récompense les meilleures photos aériennes réalisées grâce à des drones.



Dronestagram permet aux utilisateurs de drones de poster leurs meilleurs clichés et de partager ceux-ci avec la communauté du site. C'est en collaboration avec National Geographic que le site a lancé un premier concours dédié à ces photos vertigineuses le 15 mai dernier.



Deux classements ont été mis en place. L'un arbitré par un jury, l'autre par le public, en fonction du nombre de "j'aime" sur les photos. Selon le jury du concours, "le choix fut difficile en raison de la grande qualité des photos proposées". Mais l'objectif était de "récompenser les photos qui expriment le fantastique potentiel offert par les drones en terme d’image".




dronestagram 1er prix aigle



Premier prix du jury






Le premier prix est revenu au propriétaire d'un drone indonésien qui a photographié un aigle en plein vol. L'auteur du cliché a expliqué comment il est arrivé à un tel résultat.



"Je faisais des photos pour un site d’écotourisme dans le parc national de Bali Barat, en Indonésie, quand l’aigle a soudain pris en chasse mon drone. J’ai aussitôt pris le contrôle de l’appareil, qui était en pilote automatique. Après quelques minutes, j’ai compris que l’aigle n’attaquait pas le drone mais jouait avec. Nous avons volé ensemble pendant un moment, puis j’ai réussi à manœuvrer pour l’avoir l’aigle mon objectif. C’est un merveilleux coup de chance d’avoir pu saisir ce moment parfait"





Du côté des récompenses, le vainqueur a remporté un drone DJI Phantom, une caméra GoPro et l’agrandissement de sa photo.



Le premier prix du public a quant à lui été discerné à un Mexicain pour sa photo des chutes de Tamoul.




chutes de tamoul



Premier prix du public






LIRE AUSSI

• Un drone filme un yacht à 24 millions de dollars partir en fumée

• Un drone se pose devant Merkel durant un meeting





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1r1ciGf

via Actualité

Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement

Jean-Claude Juncker élu président de la Commission européenne par le Parlement EUROPE - Le chrétien-démocrate luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été élu mardi 15 juillet président de la Commission européenne par le Parlement européen. Jean-Claude Juncker, désigné le 27 juin par 26 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE sur 28, a obtenu 422 voix sur 751 eurodéputés.



Il n'a pas fait le plein des voix, puisque la grande coalition entre son parti de droite, le PPE, et les socialistes, à laquelle s'était ralliée les Libéraux et centristes, faisait un total de 480 députés. Cela signifie qu'au moins une soixantaine de parlementaires ont fait défection. D'autant qu'un certain nombre des 50 députés Verts étaient décidés à voter pour lui afin de défendre le principe, nouveau cette année, du choix du président de la Commission au sein du parti arrivé en tête des élections européennes du 25 mai, en l'occurrence le PPE.



Avant le vote, Jean-Claude Juncker s'était efforcé de convaincre les eurodéputés avant le vote en plaidant pour un plan d'investissements de 300 milliards d'euros et une Europe plus sociale. Ce vote doit ouvrir le bal des nominations avec la désignation attendue mercredi par les dirigeants européens du vice-président chargé de la politique extérieure.



Son discours pour séduire les indécis plutôt bien reçu



Jean-Claude Juncker s'est adressé aux indécis avec un discours plein de promesses. "Nous devons répondre aux angoisses, aux peurs et aux espoirs des citoyens européens par le rêve", a-t-il lancé. Il a ensuite annoncé son intention de demander un plan d'investissements de 300 milliards d'euros sur les trois prochaines années pour lutter contre le chômage.



Il a affirmé que "le social doit être aussi au coeur de l'action européenne", promettant de "lutter contre la fraude fiscale, l'évasion fiscale, le dumping social". Il a assuré qu'il allait "modifier le processus d'autorisation de culture des OGM" et qu'il n'accepterait pas un accord de libre échange avec les Etats-Unis conclu "à n'importe quel prix".



Ce catalogue d'engagements clairement adressés aux élus socialistes, libéraux et Verts dont l'indécision menaçait son élection, a été plutôt bien reçu, une longue salve d'applaudissements saluant sa conclusion. Son discours a visiblement convaincu puisqu'il a réussi avec ses 422 voix à faire mieux que le social-démocrate allemand Martin Schulz, réélu début juillet président du Parlement européen avec 409 voix.



"Pas de chèque en blanc"



"Nous ne vous donnons pas un chèque en blanc, avait toutefois averti le président du groupe socialiste, Gianni Pittella. "Vous serez probablement élu, et nous vous souhaitons bon vent, mais nous ne voterons pas pour vous aujourd'hui", avait lancé de son côté le conservateur britannique Syed Kamall.



"C'est difficile pour une partie du Parlement, mais en votant pour élire le président de la Commission européenne, nous établissons une vraie démocratie européenne", a insisté le patron des Libéraux, Guy Verhofstadt. "Vous vous mettez du coté des anti-européens", avait-il prévenu les élus tentés par un vote contre.



Les libéraux, incontournables pour la constitution d'une majorité au Parlement, réclament "une représentation dans toutes les institutions", et exigent que l'exécutif bruxellois compte "pas moins de neuf postes de commissaire pour des femmes", comme dans la Commission sortante.



Les exigences des libéraux renvoient au grand marchandage engagé entre les capitales pour les deux derniers grands postes à pourvoir, chef de la diplomatie européenne et président du Conseil, et pour l'obtention de portefeuilles de poids au sein de l'exécutif.



Moscovici brigue l'Economie



Les socialistes revendiquent le poste de président du Conseil, actuellement occupée par le chrétien-démocrate belge Herman Van Rompuy, mais ils ne sont pas parvenus à s'entendre sur un candidat. Ils pourraient se satisfaire du poste de chef de la diplomatie, avec en complément le portefeuille de l'Economie, brigué par l'ancien ministre socialiste français Pierre Moscovici.



La présidence du Conseil pourrait alors revenir à la droite du PPE ou aux libéraux. En cas de blocage, les chefs d'Etat et de gouvernement pourraient choisir de renvoyer cette décision à un nouveau sommet en septembre ou en octobre.



Le sommet de mercredi soir à Bruxelles ne déboucherait que sur la nomination du successeur de la Britannique Catherine Ashton à la tête du service diplomatique. Le poste devrait revenir à une femme. La jeune chef de la diplomatie italienne, la social-démocrate Federica Mogherini, tient la corde, mais la Bulgare Kristalina Georgieva, proche du PPE et actuelle commissaire à l'Action humanitaire, brigue également la fonction.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1ylRlrS

via Actualité

Déraillement d'un métro à Moscou, au moins douze morts et une centaine de blessés

Déraillement d'un métro à Moscou, au moins douze morts et une centaine de blessés RUSSIE - Le déraillement accidentel d'une rame du métro de Moscou a provoqué la mort d'au moins 12 personnes et fait une centaine de blessés mardi 15 juillet. Il s'agit de l'une des catastrophes les plus graves ayant jamais touché le métro de la capitale russe.



"A l'heure actuelle, douze personnes ont été tuées", a indiqué le ministère des Situations d'urgence, alors qu'une source médicale, citée par l'agence Interfax, faisait état de 16 morts. Plus de 118 passagers ont par ailleurs été hospitalisés à la suite de l'accident, a précisé le directeur du département de la Santé de Moscou Gueorgui Goloukhov. Près de la moitié se trouvent dans un état grave, a-t-il ajouté.



"Un évènement tragique s'est produit dans le métro. Un accident a eu lieu, des gens on été tués", a réagi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, cité par les agences russes, avant de présenter ses condoléances aux familles des victimes.














L'incident s'est produit sur la "ligne bleue" de métro de Moscou vers 08h30 (6h30 heure française) entre les stations Park Pobedy, la station la plus profonde du métro moscovite ouverte en 2003, et Slavianski boulevard, inaugurée en 2008. Des images diffusées à la télévision russe ont montré des secouristes évacuant de nombreux blessés ensanglantés sur des brancards, à l'intérieur des stations. D'autres montraient des passagers encore bloqués à l'intérieur des wagons. Une épaisse fumée était alors visible.














"Il y a (encore) des personnes bloquées. Ils montrent des signes de vie et les spécialistes travaillent actuellement à les sortir de là au plus vite. Dans le wagon, il reste environ cinq personnes", a déclaré le maire-adjoint de Moscou Piotr Birioukov. Autour des stations touchées par le déraillement, des dizaines d'ambulances et des hélicoptères étaient sur place pour transporter les blessés vers l'hôpital.














"J'ai cru que c'était la fin"



Selon les témoignages des victimes, le déraillement s'est produit après un brusque freinage du train. "Le train a freiné brusquement. Il y a eu des étincelles et beaucoup de fumée. J'ai été projeté contre quelque chose. Tout le monde a été projeté d'un côté", a raconté un des passagers, le nez recouvert de sang, à la chaîne Moscou 24. "Nous étions bloqués. Et je suis sorti de là par miracle. J'ai cru que c'était la fin", a-t-il ajouté.



Plusieurs passagers ont raconté être parvenus à sortir par eux-mêmes des voitures du métro. "C'était la panique. On a grimpé pour sortir de la voiture mais on a été bloqué. Des hommes ont pris des marteaux et ont détruit ce qui nous barrait la route et on est sorti. Il y avait des ouvriers et ils nous ont conduits vers la sortie", a ainsi révélé une autre victime au site d'informations populaires LifeNews.



L'un des plus graves accidents de l'histoire récente



Ouvert en 1935 sous Staline, le métro de Moscou dont de nombreuses stations sont des joyaux architecturaux, revendique aujourd'hui l'un des flux de passagers les plus élevés au monde. Connu pour son efficacité et sa ponctualité, il connaît peu d'incident technique de grande envergure. En 2010, il été la cible d'un double attentat qui a fait 40 morts.



"Ce qui s'est passé est l'un des plus graves accidents de l'histoire récente", a déclaré le maire de la ville, Sergueï Sobianine, qui s'est rendu sur place. Une enquête pour violation des normes de sécurité dans les transports a été ouverte.



Selon Alexeï Khazbiev, journaliste spécialisé dans les transports pour le journal Expert, le métro a été construit pour transporter "3-4 millions, maximum 6 millions de personnes par jour". Or aujourd'hui, plus de 9 millions de personnes" l'empruntent chaque jour, et "les vieilles technologies ne sont plus adaptées", estime-t-il.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1ks3QtK

via Actualité

Twitter: Cameron annonce son remaniement sur le réseau social, une première

Twitter: Cameron annonce son remaniement sur le réseau social, une première RÉSEAUX SOCIAUX - Le chef du gouvernement britannique David Cameron a surprise son monde ce mardi 15 juillet en remaniant son exécutif de façon beaucoup plus profonde qu'attendue. Rajeuni, féminisé, et surtout plus eurosceptique, cette nouvelle équipe ministérielle est censée répondre à la défaite cinglante des conservateurs aux dernières élections européennes qui ont vu le triomphe des europhobes de Ukip.



Histoire de marquer les esprits, David Cameron a dévoilé le casting de ce "reshuffle" depuis son compte Twitter personnel, suivi par un peu plus de 700.000 abonnés. Une première en terme de communication politique, tout particulièrement vue de France où le président de la République et son premier ministre observent une discrétion stricte sur les réseaux sociaux et où le remaniement obéit à un rituel bien rôdé.



Depuis le début de la Ve République, les remaniements sont annoncés par le secrétaire général de l'Elysée sur le perron du palais présidentiel, communication généralement suivie d'un communiqué de presse. Idem en Grande-Bretagne où les changements d'équipe ministérielle sont traditionnellement dévoilées depuis le 10, Downing street, résidence du premier ministre.



Rien de tout cela pour David Cameron qui a annoncé dans un premier temps qu'il dévoilerait sur sa page Twitter les noms des heureux élus.










Je remanierai le gouvernement aujourd'hui. Suivez ce compte Twitter pour les toutes dernières informations #remaniement



Ce changement d'exécutif vise à mettre en ordre de bataille le gouvernement de coalition des conservateurs et libéraux démocrates, dix mois avant des élections générales qui s'annoncent particulièrement serrées au Royaume-Uni.



Première annonce et elle est de taille: le départ surprise (annoncé la veille) du ministre des Affaires étrangères William Hague, poids lourd du parti conservateur dont il assuré la présidence de 1997 à 2001. Ce dernier prendra la tête de l'Assemblée (House of commons) afin de préparer les futures élections législatives.












C'est le très eurosceptique ministre de la Défense Philip Hammond qui succède à William Hague aux Affaires étrangères. Ce dernier a annoncé qu'il voterait en faveur d'une sortie de l'UE si les réformes n'étaient pas au rendez-vous.












Autre gage de la volonté de renouvellement et de droitisation de David Cameron, Kenneth Clarke, le très europhile ministre sans portefeuille de 74 ans, est évincé.












Parmi les femmes promues dans un cabinet où elles étaient sous-représentées figurent Nicky Morgan, nommée à l'Education, un poste qu'elle cumule avec ses anciennes fonctions de secrétaire d'Etat aux Femmes et à l'Egalité.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1siMWFH

via Actualité

PHOTOS. Fan de Kim Kardashian, cette Anglaise de 24 ans dépense 23.000 euros pour être son sosie

Attirance sexuelle: avoir un accès à Internet influence qui nous trouvons sexy

Attirance sexuelle: avoir un accès à Internet influence qui nous trouvons sexy PSYCHOLOGIE - L'attirance, c'est une question de goût et de couleur, mais aussi d'accès à Internet ou non. Selon une étude publiée le 9 juillet dans la revue PLOS ONE, les médias, surtout Internet, influencent nos préférences pour tel ou tel potentiel partenaire.



Menée par des chercheurs de l'Université de Saint Andrew (Ecosse), cette étude établit une corrélation directe entre les préférences physiques et l'accès à Internet.



Par exemple, quel visage trouvez-vous le plus sexy ?



internet attractive



Et là ?



face attractiveness study



Lire aussi:



» Les femmes préfèrent les minces aux hommes trop virils



» BLOG. Cerveau: la chimie des sentiments





Si vous avez accès à Internet (ce qui, puisque vous lisez cet article, est fort probable), il y a de grandes chances pour que vous préfériez, dans les deux cas, le visage de gauche. Soit un visage "typiquement masculin", et un autre "typiquement féminin". Alors que si vous n'avez pas accès à Internet, vous devriez avoir un penchant pour les visages de droite.



"Nous prenons l'accès à Internet pour acquis, pourtant dans le monde, il y a une 'division digitale' entre les gens qui vivent avec ou sans ce luxe", explique David Perrett, co-auteur de l'étude. "Donc on ne devrait pas être surpris que dans des circonstances très différentes, les gens ont des priorités qui varient en ce qui concerne les qualités d'un conjoint(e)."





Pour savoir si cette hypothèse était valide, Carlota Batres, psychologue de la même université écossaise, s'est rendue dans le Salvador (Amérique centrale), là où 74% de la population n'a pas accès à internet. Elle a montré à 200 hommes et femmes âgés de 18 à 25 ans une paire de visages, et leur a demandé de choisir celui qu'ils trouvaient le plus attirant. Les participants ont aussi rempli un questionnaire pour indiquer s'ils avaient accès à Internet, à la télévision, à l'eau courante.



C'est ainsi qu'elle a pu constater cet écart de préférence entre les deux visages. Sans connexion Internet, préférence pour le visage de droite, avec, pour celui de gauche.



Idéal de beauté



Comment l'expliquer? "L'une des possibilités, c'est le degré d'exposition aux médias: les gens avec accès à Internet sont plus exposés à des pubs ou sites internet, qui promeuvent un idéal de beauté, d'hommes musclés et de femmes féminines", souligne Batres.



On savait déjà que la presse, la mode, les publicités, jouent sur les obsessions minceur ou les critères de beauté. Cette étude va donc dans ce sens, mais cette fois, en ajoutant une corrélation directe entre ces préférences et l'accès à Internet.



Interrogée par nos confrères du HuffPost US , la psychologue Renee Engeln, qui n'était pas impliquée dans cette étude, estime que "plus on voit ce genre d'images (que ce soit sur Internet, dans les magazines ou les émissions de télé), plus on a tendance à assimiler cette idée que la minceur est un indicateur clé de la beauté d'une femme."



Elle ajoute que ce climat de diktat des critères de beauté est néfaste, notamment pour les femmes, auxquelles "il est constamment rappelé que leur corps ne correspond pas à un idéal".



Lire aussi:



» Pourquoi certains hommes hétérosexuels sont attirés par d'autres hommes



» Comment le regard des hommes trahit leurs motivations sexuelles



» BLOG. Qu'est-ce qui allume les hommes.. et les femmes?



» L'instinct sexuel des hommes nuit à leur amitié avec les femmes






Découvrez d'autres articles santé, alimentation, tendances et sexualité dans notre rubrique C'est la vie






Retrouvez les articles du HuffPost C'est la vie sur notre page Facebook.







from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1wpggIk

via Actualité

VIDÉO. "Undress me", la nouvelle vidéo de Tatia Pilieva, la réalisatrice de "First Kiss"

VIDÉO . L'Allemagne fête sa Coupe du monde: foule à Berlin pour acclamer la Nationalmannschaft

VIDÉO . L'Allemagne fête sa Coupe du monde: foule à Berlin pour acclamer la Nationalmannschaft ALLEMAGNE - La foule des grands jours. Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dès les premières heures de la matinée mardi 15 juillet pour accueillir à Berlin l'équipe nationale de football, de retour du Brésil après avoir remporté son quatrième titre de champion du monde. Les célébrations sont à suivre dans la vidéo en haut de cet article.



Sur une terrasse de l'aéroport donnant sur les pistes, plusieurs centaines de fans étaient déjà rassemblés pour voir descendre de l'avion les "héros" qui ont rapporté à l'Allemagne son premier sacre mondial de football depuis la réunification du pays en 1990. Ayant décollé de Rio avec du retard, l'avion de la Nationalmannschaft s'est posé vers 10h10, soit une heure et demie plus tard que prévu.














Le capitaine Philipp Lahm, avec le trophée en main, est descendu le premier sur le tarmac, suivi par ses coéquipies, en short ou en survêtement tandis que le sélectionneur Joachim Lôw était tout de noir vêtu avec des lunettes de soleil. Portant maillots, drapeaux ou chapeaux aux couleurs noir-rouge-or, les fans patientaient dans le calme pour voir Mario Götze, le buteur de la finale, et l'ensemble du groupe. Une marée humaine attendait pendant ce temps à la Porte de Brandebourg, au coeur de la capitale.























Bernd Hesse, 34 ans, un chauffeur de bus berlinois, était aux aguets avec son téléobjectif sur la terrasse de l'aéroport. "C'est un événement historique. La dernière coupe du monde de l'Allemagne remonte à 1990. Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de voir cela. Souvent les joueurs arrivent à Francfort mais aujourd'hui, c'est Berlin", explique-t-il à l'AFP, en soulignant qu'il a suivi tous les matchs à la radio en conduisant son bus.



"Pendant quatre semaines les joueurs m'ont fait vibrer. C'est ma façon à moi de les remercier", confie Lydia lampa, 28 ans, commerciale dans une agence de pub de berlin.



Plus de 100.000 personnes attendues



Une fois sur le sol allemand, les joueurs devaient monter directement dans un bus vers la Pariserplatz, aux abords de la Porte de Brandebourg. Ils feront la dernière partie du trajet à bord d'un camion ouvert leur permettant de saluer la foule aux abords:














Ils seront ensuite accueillis par le maire de Berlin, Klaus Wowereit, qui leur fera signer le livre d'or de la ville. Ils pourront se rafraîchir et se changer avant d'aller à la rencontre des plus de 100.000 personnes attendues sur l'avenue du 17 juin, devant la Porte de Brandebourg, où des écrans géants ont été installés.



Les fans affluaient depuis le petit matin pour fêter ce 4e titre. Selon des témoins, certains ont passé la nuit dans leur voiture pour s'assurer d'une bonne place.



"L'ambiance est aussi géniale que le jour où le mur est tombé"



L'équipe de Joachim Löw doit saluer le public depuis une scène d'environ 30 mètres de long installée devant le célèbre monument berlinois, entourée de messages géants comme "Merci les garçons". Sur un bus à gauche de la scène, on pouvait lire : "nous sommes le 12eme homme".



Toutes les générations étaient présentes, à l'image de la famille Felgentreff. Ils ont conduit 630km depuis Aachen (ouest) pour rejoindre leur frère et ses enfants à Berlin et assister au retour historique de la Mannschaft.



"L'ambiance est aussi géniale que le jour où le mur est tombé", confie Christine Felgentreff, une enseignante de 53 ans. Elle explique que son mari Ulrich avait vécu trois titres (1954, 1974, 1990) et est né l'année du premier en 1954 : "Chacun ressent une immense fierté". "Le rêve aurait été de gagner en 2006 quand l'Allemagne organisait la Coupe du Monde, mais ce titre au Brésil reste extraordinaire", dit-elle.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qc10AR

via Actualité

Ivre, Oscar Pistorius expulsé d'une discothèque après une altercation

Ivre, Oscar Pistorius expulsé d'une discothèque après une altercation AFRIQUE DU SUD - Oscar Pistorius, le champion paralympique sud-africain jugé depuis mars pour le meurtre de sa petite amie en 2013, a été expulsé samedi d'une discothèque en état d'ébriété. Il s'est accroché avec d'autres clients alors qu'il était ivre, rapporte mardi 15 juillet le quotidien de Johannesburg The Star .



L'incident a été confirmé par la porte-parole de la famille Pistorius Anneliese Burgess, qui affirme que l'athlète de 27 ans a été "agressivement pris à partie" sur des questions relatives à son procès.



Pistorius se serait "échauffé"



Selon le Star qui met l'affaire en première page, Pistorius se trouvait dans la section VIP d'une boîte de nuit chic de Johannesburg lorsqu'il a eu une altercation avec un autre consommateur, Jared Mortimer, qui lui avait été présenté par l'intermédiaire d'un ami.



Mortimer rapporte dans le journal que le champion a commencé à accuser certains de ses amis d'avoir mal agi envers lui. "Nous étions en train de boire de la tequila, et je me rappelle que j'ai posé mon verre en me disant que je ne pouvais pas boire en entendant de telles choses sur mes propres amis", a raconté Mortimer.



Pistorius se serait alors échauffé, poussant Mortimer à la poitrine. "Il s'est rapproché de mon visage et à ce moment-là je l'ai poussé pour l'éloigner de moi", poursuit Jared Mortimer. "Il a buté sur une chaise et il est tombé par terre".



Sorti de son silence en tweetant des passages de psaumes



Le Star a interrogé d'autres consommateurs, qui ont raconté que Pistorius avait eu ensuite un accrochage avec un autre client et que les videurs de la discothèque avaient fini par le prier de partir pour rétablir le calme. Un témoin, non cité nommément, affirme que le sportif était "complètement saoûl".



Dimanche et lundi, alors que l'incident n'était pas connu, Oscar Pistorius était sorti de son long silence public en tweetant des passages de psaumes ou de livres religieux, ainsi que des photos le montrant en compagnie d'enfants handicapés.
































Le champion amputé des deux jambes affirme avoir abattu son amie Reeva Steenkamp par accident, croyant tirer sur un cambrioleur en pleine nuit. L'accusation pense au contraire qu'il l'a tuée sciemment au cours d'une dispute à leur domicile.



Le procès doit reprendre le 7 août avec l'audition finale du procureur Gerrie Nel et de l'avocat de la défense Barry Roux, qui sont actuellement en train de préparer leurs conclusions, après plus de quatre mois de procès. La juge Thokozile Masipa préparera ensuite son verdict, puis sa sentence. L'athlète risque vingt-cinq ans de prison s'il est reconnu coupable.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1rnnqMS

via Actualité
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...