samedi 12 juillet 2014

Allemagne-Argentine: Neymar soutient... Lionel Messi pour la finale

Allemagne-Argentine: Neymar soutient... Lionel Messi pour la finale COUPE DU MONDE 2014 - Avec une telle déclaration, il ne va pas se faire que des amis au Brésil. Blessé en quart de finale du Mondial contre la Colombie, Neymar a indiqué qu'il soutiendrait Lionel Messi lors de la finale dimanche, la star du grand pays rival, qu'aucun Brésilien ne souhaite voir champion du monde au Maracana.



"L'histoire de Messi dans le sport est si importante et il a déjà remporté de nombreux trophées. Et je le soutiendrai" dimanche en finale a affirmé la star brésilienne. "Il est un ami, mon coéquipier (en club) et je lui souhaite de la chance", a ajouté le joueur du Barça.





Déjà jeudi, Neymar avait lâché une bombe, quelque peu similaire, en affirmant vouloir voir l'Argentine en finale: "J'ai toujours dit que je voulais voir l'Argentine en finale parce que je pensais que le Brésil y serait également. Mais finalement cela ne s'est pas passé comme ça. Cela ne change pas le souhait que j'avais formulé parce que mes deux coéquipiers (au Barça), Messi et Mascherano, sont présents. Et j'espère qu'ils vont gagner."



Le journal O Dia, lui, avait bien résumé la situation et le ressenti du peuple brésilien après la qualification mercredi de l'Argentine en finale: "Le cauchemar continue" après la correction infligée par l'Allemagne en demi-finale (1-7).







À LIRE AUSSI:

» Zuniga écrit une lettre d'excuses à Neymar

» Neymar forfait, le Brésil pleure son héros

» Blessé au dos, Neymar forfait pour la fin du Mondial




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1zwGJYB

via Actualité

Coupe du monde 2014: Brésil-Pays-Bas en statistiques, minute par minute

Coupe du monde 2014: Brésil-Pays-Bas en statistiques, minute par minute COUPE DU MONDE 2014 - Les Brésiliens vont-ils sauver leur honneur? Samedi à Brasilia (22h), les hommes de Scolari affrontent les Pays-Bas dans le match pour la troisième place, ou petite finale.



Les Brésiliens se doivent de relever la tête après l'humiliation subie mercredi contre l'Allemagne en demi-finale (1-7).



» CLIQUEZ ICI POUR SUIVRE LE MATCH EN STATISTIQUES, MINUTE PAR MINUTE









Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1wfoDGm

via Actualité

REPORTAGE. Gaza: les enfants palestiniens victimes des frappes aériennes souffrent de blessures et de deuils dans leurs familles

REPORTAGE. Gaza: les enfants palestiniens victimes des frappes aériennes souffrent de blessures et de deuils dans leurs familles INTERNATIONAL - Lorsque Kenan et son cousin Nour (photo ci-dessus), tous deux âgés de 5 ans, se sont réveillés côte à côte sur leur lit d’hôpital, ils ont supplié de voir leurs parents. Les deux bambins, ensanglantés et couverts de pansements, à l’hôpital central, sont trop jeunes pour comprendre ce massacre qui se commet autour d’eux.



Une frappe aérienne israélienne a touché leur famille mardi pendant que tout le monde était rassemblé dehors pour rompre le jeûne du ramadan. Nour se retrouve maintenant orphelin. Ses parents sont morts dans l’explosion. Le père de Kenan, sa sœur de 21 ans et trois autres membres de sa famille ont aussi été tués, selon sa grand-mère, Amal.



"Nous essayons de les réconforter", dit Amal, visiblement épuisée. "Nous leur disons que la guerre sera bientôt finie, mais ils sont en état de choc. Ils ne cessent de demander leurs parents. Je ne sais pas qui va s’occuper de leur famille maintenant."



Kenan et Nour ne sont que deux des centaines de Palestiniens blessés au cours des dernières attaques aériennes d’Israël sur la bande de Gaza, qui a commencé mardi en réponse à plusieurs semaines de tirs de roquettes depuis Gaza. Depuis que le conflit se poursuit entre Israël et le Hamas, le groupe islamique qui gouverne Gaza, plus de 100 Palestiniens ont été tués. Parmi eux, des douzaines de civils, dont au moins 21 enfants.



Quelques étages en dessous de Nour et Kenan à l’hôpital al-Shifa, Muhammad Abu Taweela (photo ci-dessous), 16 ans, se rétablit dans sa chambre. Il regarde la mer par la fenêtre. Impossible de ne pas entendre le bruit des raids aériens israéliens, des drones et des roquettes de Gaza. Son œil gauche est tellement enflé qu’il ne peut plus l’ouvrir et la moitié de son visage est gonflé à cause d’un éclat d’obus provenant d’un tir de drone israélien. Il dit qu’il était en train de s’amuser avec des amis à l’extérieur de sa maison, mardi, dans l’est de Gaza, quand un véhicule qui se trouvait près d’eux a été frappé.



muhammad
Muhammad Abin Taweela waits at Gaza's al-Shifa Hospital to see if he'll be able to travel to Egypt to get surgery to extract shrapnel from his face.






"On voulait juste s’amuser", explique-t-il, en parlant difficilement à cause de ses blessures au visage. Il attend maintenant l’accord des autorités égyptiennes pour se rendre en Égypte afin d’y être opéré. Mais il n’est pas le seul patient à avoir besoin de soins et la frontière n’a été ouverte que brièvement jeudi avant d’être fermée de nouveau.



On ressent un profond désespoir chez les patients de l’hôpital victimes de la guerre, et de plus, beaucoup parmi eux vivent dans la pauvreté. L’hôpital lui-même se bat pour soutenir les patients et les soulager de leurs graves blessures. Selon le Dr Ashral al-Qedra, porte-parole du ministre de la Santé de Gaza, l’hôpital manque de 55% de fournitures comme de la gaze et du matériel, et de 30% de médicaments.



Beaucoup d’hôpitaux sont confrontés également à la grave pénurie de carburant de Gaza. Israël a limité le nombre de camions autorisés à livrer à Gaza de l'essence, de la nourriture et d’autres biens essentiels. Et la plupart des tunnels de contrebande depuis l’Égypte, à travers lesquels les gens transportaient tout ce qui est possible, des armes aux médicaments, en passant par des matériaux de construction, ont été détruits. Les membres du personnel de l’hôpital déclarent avoir à peine assez de carburant pour le fonctionnement des générateurs et des ambulances.



"Nous ne pourrons survivre que quelques jours sur ces réserves", a affirmé al-Qedra jeudi dans un bureau bondé de l’hôpital.



Juste au-dessus de la frontière hautement fortifiée en Israël, des sirènes hurlent régulièrement pour prévenir la population des tombées de roquettes en provenance de Gaza. Tandis que la région du sud proche de Gaza a été le plus durement frappée, à Tel Aviv et à Jérusalem des sirènes ont aussi retenti ces derniers jours.



Beaucoup vivent dans la peur que l’une de ces centaines de roquettes puisse les tuer eux et leurs familles. Il n’y a pas eu de mort signalée en Israël, en partie grâce au Iron dome, système de défense du pays contre les missiles, qui, selon les autorités officielles d’Israël et des États-Unis, réussit à 90% à intercepter les roquettes.



En vue de renforcer sa campagne contre le Hamas, Israël a rappelé 33 000 soldats de son armée de réserve. Shuki Haidu, 33 ans, guide touristique israélien à Jérusalem, a été rappelé au début de la semaine pour se présenter au service.



"Je n’ai pas envie de m’engager dans tout ça", a-t-il expliqué au téléphone, depuis sa base militaire située dans le sud d’Israël, en faisant allusion à ces nouveaux affrontements. "Mon fils est au jardin d’enfants. Mais je n’ai pas le choix." Incapable de trouver les mots pour expliquer à son fils où il partait, il lui a laissé un petit message disant: "Je pars en voyage."



Le premier responsable des droits de l’homme des Nations Unies a déclaré vendredi que les raids aériens israéliens risquaient de violer le droit international humanitaire. Mais Israël répond qu’il cible le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, et que le Hamas se sert de civils comme boucliers humains.



De nombreux survivants soignés à l’hôpital al-Shifa pensent qu’Israël cible les civils à titre de représailles collectives, ou bien que le pays ne s’émeut guère de tuer des civils lorsqu’il vise un militant présumé.



kenan
Kenan, 5, sleeps at al-Shifa Hospital after being injured in an Israeli airstrike this week.






"Ou bien ils pensent que c’était suspect qu’il y ait tant de gens, ou alors ils voulaient tuer le plus de monde possible", déclare la grand-mère de Kenan (photo ci-dessus), en parlant de l’attaque aérienne de mardi dans laquelle elle a perdu son fils.



"Tous ceux qui sont morts étaient des civils!", affirme Shadi (qui a refusé de donner son nom de famille), assis auprès de son neveu blessé, Firas Sukar, 14 ans. Le jeune garçon a survécu à une attaque de drone israélien qui a frappé un supermarché mercredi. "On dirait qu’Israël n’est pas capable de trouver les vraies cibles", ajoute-t-il en secouant la tête.



Mais Firas ne semble pas réaliser qu’il a failli mourir. Il trouve même qu’il a eu de la chance. Il a survécu, après tout, alors deux autres garçons ont été tués à côté de lui. Et depuis qu’on l’a opéré pour retirer les éclats d’obus de son estomac, il se sent de mieux en mieux.



Firas dit qu’il n’a pas peur de retourner à la maison. Quand on lui demande comment il s’est senti juste après l’attaque, il répond tout naturellement: "C’est comme si j’étais né une deuxième fois."



Mais son oncle, commerçant, dit qu’il prie pour que l’on parvienne à un cessez-le-feu, et observe tout cela étreint d’une angoisse maîtrisée. "Ma fille n’a que 3 ans, et chaque fois qu’elle entend une explosion elle se met à hurler: 'Ils arrivent!'", rajoute-t-il.



Abeer Ayyoub correspondant à Gaza et Shira Rubin, à Jérusalem





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1mJpaPj

via Actualité

PHOTOS. Brétigny: un an après la catastrophe ferroviaire, l'hommage aux victimes

oujda

oujda

meryam

meryame

meryam

meryame

meryam

meryame

meryam

meryame

teste de google plus

teste de google plus

Tour de France: le Français Blel Kadri (AG2R-La Mondiale) gagne la 8e étape à Gérardmer

Tour de France: le Français Blel Kadri (AG2R-La Mondiale) gagne la 8e étape à Gérardmer SPORT - Blel Kadri (AG2R La Mondiale) a remporté en solitaire la 8e étape du Tour de France, samedi, au-dessus de Gérardmer, la première victoire française depuis le départ.



Le champion d'Italie Vincenzo Nibali (Astana), qui a terminé très près de l'Espagnol Alberto Contador, a gardé le maillot jaune de leader.



Plus d'informations à venir...







Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1msMbXh

via Actualité

oujda il fait chaud 2015

oujda il fait chaud 2015

Coupe du monde 2014: les meilleurs phénomènes Web du Mondial

Coupe du monde 2014: les meilleurs phénomènes Web du Mondial COUPE DU MONDE 2014 - Les internautes ne se seront pas ennuyés pendant cette Coupe du monde, qui se termine dimanche avec la finale Allemagne-Argentine. A moins d’être Brésilien et en deuil après la lourde défaite de la Seleçao contre l'Allemagne, ce Mondial aura régalé les "loleurs" pendant un mois.



Entre le spray à coup franc, l’arbitre snobé, le sosie de François Hollande, la morsure de Luis Suarez, les célébrations du sélectionneur mexicain ou encore la mode du "VanPersieing"… difficile de désigner le vainqueur de la Coupe du LOL 2014.



Le HuffPost a sélectionné les phénomènes Web les plus amusants de ce Mondial 2014. A vous de nous dire lequel mérite une étoile sur son maillot...







• Le spray des arbitres





Remarqué dès le match d’ouverture, le spray des arbitres pour que les joueurs respectent les distances sur les coups francs a beaucoup amusé les internautes.



Après l’étonnement face à cette bombe à mousse ou à crème chantilly -au choix- certains lui ont cherché de nouveaux usages.




















• L’arbitre snobé





Toujours du côté des arbitres, l’un des hommes en jaune de ce Mondial est sorti du lot avec un geste qui a beaucoup fait rire Iker Casillas et le reste du monde.



Pour le match de la "Roja" contre le Chili, un officiel a serré la main du joueur espagnol mais pas celle de l’arbitre de touche juste à côté. Celui-ci avait malheureusement déjà tendu le bras et a donc dû trouver une solution pour ne pas se retrouver dans l'embarras... Une réaction géniale qui a tourné en boucle plus de 17 millions de fois sur Vine.











• Le sosie brésilien du président





Un nouveau sosie de François Hollande a été repéré lors de cette Coupe du monde. Il s'agit d'un supporteur de la Seleçao qui assistait le 17 juin au match Brésil-Mexique.



Visible moins de cinq secondes à l'antenne, sa ressemblance avec le président français a de suite été signalée sur Twitter.





Un sosie de Hollande repéré... au Mondial par LeHuffPost







• Le sélectionneur fou





Surnommé "Piojo" ("le pou"), le sélectionneur mexicain Miguel Herrera s'est fait remarquer dès le début de la compétition en célébrant les buts des siens avec une joie débordante et communicative.



Le 23 juin lors de la victoire de "La Verde" contre la Croatie (3-1), Miguel Herrera a à nouveau vibré sans retenue.








Au Mexique, les recherches Google sur son nom ont été multipliées par six suite à ses explosions de joie. Et ces dernières ont été détournées plus d’une fois.












• La danse de la joie





Toujours dans la bonne humeur communicative: la célébration des joueurs du Ghana le 21 juin face à l'Allemagne (2-2).



De ce match difficile pour la "Mannschaft", les internautes retiendront la danse de la joie de l’équipe africaine après le deuxième but signé Gyan.



pirate bay


















• La célébration de Valbuena et Giroud





L’autre célébration qui a marqué ce Mondial, les internautes la doivent aux Français Mathieu Valbuena et Olivier Giroud après le troisième but des Bleus face à la Suisse (5-2) le 20 juin.



Aussitôt après avoir marqué, Mathieu Valbuena s'est précipité vers Olivier Giroud pour lui sauter sur le dos. Un geste sympa qui a beaucoup amusé l'attaquant d'Arsenal... et les internautes.



Nombre d'entre eux ont pointé la similitude entre la célébration du but français et cette image tirée de la série Game of Thrones :



but suisse france valbuena







• Le pansement de Noboa





Toujours du côté des Bleus, faute d'un grand spectacle lors de leur troisième match de poule face à l'Equateur (0-0), les internautes se sont régalés du pansement du joueur Christian Noboa.



La chaussette peu seyante mise sur la tête du milieu de terrain équatorien après un choc a été au cœur des blagues durant la rencontre.






























• Les dents de Suarez





Parmi les favoris de cette Coupe du LOL: Luis Suarez, l’Urugayen qui n’a pas attaqué le ballon mais l’Italien Giorgi Chiellini, d’un bon coup d’incisives dans l’épaule.



Cette action pleine de mordant a certainement été la plus remarquée de la phase de poules et un vrai cadeau pour les amateurs de photomontages.


























Selon Twitter, la morsure de Suarez a généré plus de deux millions de tweets à elle seule, et l’attaquant a donné naissance à un mème dans la lignée du "planking" ou du "batmaning": le "suazering"!
















• Les arrêts de Tim Howard





Ce Mondial aura été celui des gardiens. Et s’il y en a un qui est sorti du lot, c’est certainement Tim Howard, le goalkeeper des Etats-Unis après ses arrêts face à la Belgique le 1er juillet.



Malgré la défaite de sa sélection (2-1), le gardien a été élu homme du match après avoir battu le record d’arrêts en Coupe du monde, qui datait de 1966. Mais Tim Howard a aussi été nommé homme du Web pendant plusieurs jours. Ces arrêts ont inspiré le mème "Things Tim Howard Could Save" soit "Les choses que Tim Howard pourrait arrêter".



















LIRE AUSSI: Les stars du Mondial, ce sont bien les gardiens de but







• L'envolée de Van Persie





C'est l'un des plus beaux buts de cette compétition, et il aura été marqué dès le 13 juin par le Hollandais Robin Van Persie face à l'Espagne.



nicolas anelka





Une magnifique tête plongeante qui a donné naissance au "VanPersieing", une série de détournements...



















... et d'imitations:























• L'humiliation du Brésil





Le dernier phénomène de cette Coupe du LOL n'est pas drôle pour tout le monde puisqu'il s'agit de la lourde défaite (7-1) du Brésil face à l'Allemagne en demi finale. Un score de baby-foot et une raclée historique pour la Seleçao qui ont fait de ce match un phénomène à lui seul.



Au total, la rencontre a généré 35,6 millions de tweets, un record pour un évènement sportif (devant le Super Bowl) et des centaines de montages.



7 buts bresil allemagne coupe du monde



nicolas anelka





















Parmi les moqueries, une vidéo est sortie du lot: une pastille de la radio Bayern 3 qui a parfaitement résumé le match et été vue plus de 10 millions de fois en quelques jours à peine.











Quel phénomène Web vous a fait le plus rire durant cette Coupe du monde? Dites-le nous dans les commentaires pour désigner le vainqueur de la Coupe du LOL 2014.





LIRE AUSSI:

Les secrets de fabrication de la vidéo qui a marqué ce Mondial

Les meilleurs blagues de Brésil - Allemagne

Les marques qui "trollent" le Brésil



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.








Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





Découvrez notre nouvelle rubrique Le Bon Lien en cliquant ici.



lbl banniere




from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jBTTiH

via Actualité

Facebook: ces covers photos sont juste fantastiques

PHOTOS. Le "Napwrap", ou le gadget ultime pour faire la sieste en avion

PHOTOS. Le "Napwrap", ou le gadget ultime pour faire la sieste en avion INSOLITE - Ce gadget pourrait bien révolutionner l'art délicat de la sieste en avion. Une entreprise spécialisée dans l'innovation pour le voyage -SittingBridge- a levé plus de 20.000 dollars sur Kickstarter pour mettre au point le "Napwrap" (enveloppe de sieste ou emballage de sieste).



Le principe de cette invention fabuleuse? Celle-ci tient vos bras collés au corps pendant que vous dormez, empêchant votre tête de terminer sur l'épaule du voisin ou votre avant-bras de s'affaler sur l'accoudoir.



nap



napwrap



nap



Le "Napwrap" n'a pas que cette fonction: il sert aussi de support de téléphone, de masque pour les yeux et de protège-oreilles.



Si vous êtes tentés par ce gadget innovant, vous pouvez acheter votre propre "Napwrap" sur Amazon pour 19,99 dollars, couleur citron, carotte et ciel.



napwrap







À LIRE AUSSI:

» Cet accoudoir pourrait bien révolutionner vos voyages

» Où s'asseoir dans l'avion en fonction de ce que vous recherchez

» Une application pour se remettre du jetlag le plus rapidement possible




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1noPPBI

via Actualité

Comprendre la situation à Gaza en une infographie

Comprendre la situation à Gaza en une infographie INTERNATIONAL - L'opération aérienne israélienne en cours contre le hamas palestinien est entrée dans son cinquième jour, samedi 12 juillet. Retour sur la chronologie de cette crise.







from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1kOoLai

via Actualité

Grandes vacances: le pèlerinage des Français en juillet et en août dure depuis presque 80 ans

Grandes vacances: le pèlerinage des Français en juillet et en août dure depuis presque 80 ans VACANCES - Souvenez-vous, c'était en 1988, David et Jonathan se demandaient ce que nous avions prévu pour la période estivale, nous rappelant au passage qu'ils n'avaient pas déménagé depuis l'année précédente. Le duo étaient alors sacrément attaché à sa routine, comme les millions de Français qui partent chaque année sur l'autoroute du soleil en juillet et en août.



Les grandes vacances en France sont une institution. Vous avez remarqué? Bien souvent, on ne vous demande pas si vous partez en vacances mais plutôt quand et où. Pourtant, de nombreux Français ne peuvent pas se permettre de partir quand d'autres plus chanceux préfèrent partir hors saison.



Cette année encore, les départs des Français pour leur lieux de villégiature sont à l'origine de gigantesques bouchons: 570 kilomètres à la mi-journée samedi 12 juillet. Malgré tout, dans l'imaginaire commun, les "grandes vacances" sont un pèlerinage, un passage obligé, même si ce n'est que le temps d'un long week-end. Pourquoi? Le HuffPost a cherché à comprendre.



Les congés payés de 1936 presque aussi importants que la Révolution de 1789



À l'origine des vacances, il y a les vendanges et les travaux à la ferme. Le concept de loisirs n'existe pas. L'école s'arrête quinze jours pour que les bras des adolescents puissent prêter main forte à leurs parents. Les vacances sont fixées par le préfet en fonction des impératifs agricoles. Ce sont les aristocrates anglais qui au XVIII et surtout XIXe siècle mettent à la mode la cure thermale dans la Manche et sur les bords de l'Atlantique, avant d'investir la Cote d'Azur.



"Ils exploitent la tradition aristocratique de se cultiver soi-même, explique André Rauch, auteur de la Paresse, Histoire d'un péché capital interrogé par Le HuffPost. Les vacances deviennent un idéal de rentier." Un idéal qui va en 1936 devenir réalité grâce à la généralisation des congés payés à tous les employés français. "Dans l'imaginaire commun, les congés payés de 1936 sont presque aussi importants que la Révolution de 1789" analyse André Rauch.







Un bienfait dont les écoliers bénéficient aussi. Ils étaient à l'époque en vacances le 1er août. Les congés payés commençant mi juillet, ils quittent l'école au même moment que leurs parents et gagnent ainsi 15 jours de plus. Dans les autres pays européens par exemple, il n'existe pas une date comme 1936, les négociations se sont faites progressivement. À l'époque, ce n'est pas une ruée vers les plages mais vers la campagne la plus proche. Peu de Français profitent des billets de train à tarif réduit pour traverser l'hexagone et aller voir la mer.



On part en vacances avec des personnes qui nous ressemblent



Il faut attendre les années 50. À mesure que les Français investissent dans leurs vacances estivales, les installations et les infrastructures de transports se développent. L'heure est au tourisme de masse. Les modèles de voitures deviennent plus accessibles, les autoroutes fleurissent et avec elles, les embouteillages si redoutés. En 1950, 57 % des départs en vacances s'effectuent désormais en voiture. C'est l'heure des premiers "chassés-croisés des juillettistes et des aoûtiens". Avant de devenir un simple trajet, le voyage en voiture est d'abord une aventure et fait partie à part entière des vacances.







Les villages vacances et clubs se lancent avec succès, comme le Club Med en 1950. Les Français recherchent alors l'entre-soi plus que l'exotisme : "On choisit ce genre de formules pour se retrouver avec des gens qui nous ressemblent politiquement et socialement et qui partagent les mêmes centres d'intérêt" explique André Rauch. Les départs massifs début juillet et début août continueront ainsi pendant une trentaine d'années avant que les vacanciers se mettent à fuir la foule estivale.



Les vacances, une pause pour la majorité



Progressivement, les congés se répartissent différemment sur l'année. On fractionne ses vacances, on cherche à se différencier de ses voisins. "Jusqu'à la fin des années 80, il existait un certain plaisir à partir tous en même temps, certes, il y avait du monde sur la route, mais nous y étions tous ensemble", constate André Rauch. En 1967, le sociologue Claude Goguel estimait que lors de la première semaine d'août, pas moins de 10 millions de Français partaient en vacances en même temps, une chose "impensable dans d'autres pays" écrivait-il à l'époque dans un article paru dans la revue spécialisée Persée. Dans les années 90, alors que les billets d'avion deviennent accessibles, les destinations se diversifient. On recherche l'exotisme.



Mais les grandes vacances ne perdent pas de leur ADN pour autant, elles restent un pèlerinage pour de nombreux français qui profitent de l'été pour retourner dans leur famille dans une autre région ou un autre pays, en particulier les pays du sud de l'Europe comme l'Espagne, le Portugal et l'Italie ou les pays du Maghreb. Outre la détente, ces vacances sont aussi l'occasion de retrouvailles, "les vacances d'été créent de vrais lieux de parole", affirme André Rauch. Entre générations, entre cultures, les Français se redécouvrent pendant cette période.







Un impératif social que tout le monde ne peut pas s'offrir, surtout en temps de crise. Mais alors que se passe-t-il lorsqu'on ne part pas en vacances faute de moyens? Perd-on un peu de son identité française en chemin? "Ne pas partir l'été est un vrai handicap en France. C'est un vrai facteur d'exclusion sociale" déplore André Rauch. C'est Gaston Defferre, maire de Marseille et ministre de l'Intérieur qui le premier a compris ce que cela pouvait représenter. "Il a pris le problème en main en organisant une journée à la mer pour les enfants dont les parents ne pouvaient partir en vacances" se souvient André Rauch. Une opération qui est renouvelée chaque année à l'échelle locale par différentes associations. Le Secours Populaire par exemple organise pour 50.000 enfants par saison depuis 1999 les journées des Oubliés des vacances.



Malgré ce genre d'initiatives, il semblerait que nos chères grandes vacances soient en danger. Deux raisons au moins pour expliquer ce phénomène. C'est de l'école que pourrait venir le danger : en février 2014, alors qu'il était encore ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon avait lancé l'idée de raccourcir les vacances de deux semaines. Cette annonce s'inscrivait dans une réforme plus large des rythmes de scolaire. Si la proposition avait été assez mal reçue, elle revient à intervalle régulier, surtout depuis l'intérêt grandissant pour la chronobiologie, une science qui étudie les rythmes biologiques.



La faute ensuite au monde du travail qui accroît la pression sur les salariés. "Les États-Unis sont notre triste futur en matière de vacances" estime André Rauch. La durée des vacances se réduit peu à peu, elles deviennent moins systématiques. Les Américains ont bien moins de semaines de congés payés que nous, ils préfèrent pour garder leur emploi, partir en vacances le moins possible. Nous sommes encore très loin de ce modèle, les chassés-croisés des juillettistes et des aoûtiens ont encore de beaux kilomètres d'embouteillages devant eux.



LIRE AUSSI :



» Découvrez quelques-uns des plus charmants villages d'Europe

» Réformer les grandes vacances? Peillon y songe, mais les Français y sont viscéralement attachés





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jm8WMZ

via Actualité

Corruption et trafic d'influence: Le Monde publie des extraits des écoutes qui ont conduit à la mise en examen de Nicolas Sarkozy

Corruption et trafic d'influence: Le Monde publie des extraits des écoutes qui ont conduit à la mise en examen de Nicolas Sarkozy JUSTICE - "Le Monde" a pu prendre connaissance des nombreux éléments matériels – écoutes téléphoniques, perquisitions – nourrissant la procédure à l'encontre de Nicolas Sarkozy, de son avocat, Thierry Herzog, et du premier avocat général près la Cour de cassation, Gilbert Azibert. Ils permettent d'étayer les chefs de poursuites, particulièrement forts, signifiés par les juges Patricia Simon et Claire Thépaut : "corruption active", "trafic d'influence actif" et "recel de violation du secret professionnel".





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1sKKZiw

via Actualité

Grève des intermittents: deuxième journée de mobilisation dans les festivals, Avignon perturbé

Internet mobile à l'étranger: ce que vous permet votre forfait

Internet mobile à l'étranger: ce que vous permet votre forfait TECHNO - Vous partez en vacances en Europe et comptez profiter de votre forfait pour aller sur internet gratuitement? Ne vous mentez pas, c'est tellement plus simple de lancer Trip Advisor pour trouver le restaurant qui ira bien, ou d'utiliser Google Maps si vous êtes perdus.



Les opérateurs ont été poussés par Bruxelles à réduire leurs tarifs internationaux à partir de 1er juillet. Du coup, c'est probablement la première année où vous pourrez expérimenter le "roaming" dans de bonnes conditions en Europe: la plupart l'intègrent désormais dans leurs forfaits. Attention toutefois, ces offres manquent de clarté et chacun dispose de sa propre formule. Le HuffPost a fait le point pour vous aider à y voir plus clair.



LIRE AUSSI

» Les applications utiles quand vous êtes à l'étranger



Ce qu'il faut savoir avant: outre le nombre de Go offerts à l'étranger, les opérateurs ont mis en place des limites dans le temps pour leur utilisation (sauf SFR). Cela varie entre 10 et 60 jours à compter de la première connexion hors de France. Une fois votre seuil de jours atteint, vous entamerez votre hors forfait. D'où la nécessité de bien évaluer le type de voyageur que vous êtes.






ORANGE






Sur les quatre forfaits Origami compatibles avec le roaming inclus, seulement deux intègrent à la fois les appels, les SMS et l'Internet mobile (7 Go/an). Il s'agit d'Origami Jet Europe (96 euros/mois) et Jet Premier (166 euros/mois), limitant cet usage à 30 et 60 jours dans l'année.



Les forfaits plus accessibles Origami Play 3Go (33 euros/mois) et 7Go (40 euros/mois) permettent seulement l'usage des SMS et de 3Go d'internet mobile par an (15 et 30 jours dans l'année). Exit la voix.



Notre avis: les forfaits Origami Play auraient pu être plus équilibrés s'ils avaient incorporés les appels. Globalement un peu cher.



»Les forfaits Origami en détail






SOSH






Pour les possesseurs du forfait à 25 euros, la marque low-cost d’Orange propose une enveloppe de 5 Go d'internet par an (utilisable pendant 15 jours) et les SMS illimités, mais pas les appels.



Notre avis: cette offre est très intéressante mais ne sera pas optimale si vous partez longtemps. Dommage que les appels soient absents.



» Les offres Sosh en détail






BOUYGUES TELECOM






Les trois forfaits de la gamme Sensation (de 30 euros à 65 euros/mois) comprennent les appels, les SMS et l'internet mobile depuis l'international à raison de 3Go par mois. Ce service est valable 35 jours par an (soit les cinq semaines de congés payés). Astuce: vous avez une enveloppe distincte pour chacun des pays européens: 3 Go pour le Portugal, 3 Go pour l'Italie etc...



Notre avis: une belle offre qui a l'avantage d'être claire et permet de partir plusieurs fois à l'étranger. Point fort, les 3Go consommables à l'étranger se renouvellent chaque mois, au contraire des offres d'Orange.



» Les forfaits Sensation en détail






B&YOU






Chez la marque low-cost de Bouygues, seul le forfait mobile 5Go (25 euros/mois) comprend les appels, SMS et internet mobile (1Go/mois) depuis l'international. A noter que les MMS sont décomptés du forfait internet. Le service est valable 35 jours par an. Astuce : vous avez une enveloppe distincte pour chacun des pays européens (1 Go pour le Portugal, 1 Go pour l'Italie etc...)



Notre avis: l'enveloppe en Go est trop limitée, mais on apprécie les 35 jours d'utilisation par an. Point fort, les 1Go consommables à l'étranger se renouvellent chaque mois, au contraire des offres d'Orange.



» Les forfaits B&YOU en détail






SFR






SFR propose du roaming depuis sa gamme Carré (à partir de l'offre à 33 euros/mois), ainsi que sur son forfait Red 5Go (26 euros/mois). Attention, selon le forfait Carré, les appels ne sont pas forcément compris (seulement les SMS et l'internet mobile). Il faut avoir au moins celui à 70 euros/mois pour passer des coups de fil depuis l'étranger.



Les offres sont simples (vous avez 5 Go en France, vous avez 5 Go à consommer depuis l'étranger). Seul le forfait Red 5 Go n'offre que 1 Go depuis l'étranger, sans les appels ni les SMS. Il n'y aucune limite de jours dans l'année (contrairement à la concurrence).



Notre avis: Très simple et sans limite de temps, mais on regrette que la voix ne soit pas comprise dans tous les forfaits.



» Les forfaits Carré en détail

» Le forfait Red en détail






JOE MOBILE






Très forte pour sa souplesse, l'offre low-cost de SFR est également simple. Joe Mobile vous permet d'utiliser votre forfait sans surcoût pendant 10 jours par an en Europe, à condition d’opter pour l'offre à 20 euros (3 Go d'internet mobile). Vous consommation est calculée comme si vous étiez en France, que ce soit pour les appels, les SMS ou l'internet mobile. Si vous passez plus de 10 jours à l'étranger, l'opérateur vous facture 2 euros supplémentaires par journée.



Notre avis: Parfait si vous partez pendant une courte période. On apprécie la transparence des conditions.



» Le forfait 4G de Joe Mobile en détail






FREE






Le forfait à 20 euros permet de profiter de son abonnement (appels, SMS, 3Go d'internet mobile avec un terminal 3G et 20Go avec un terminal 4G) comme si vous étiez en France. Et à chaque nouveau pays visité, votre enveloppe de 3 Go de données se renouvelle. L'illimité depuis l'international n'est valable que pour une période de 35 jours par an.



Notre avis: c'est très clair et particulièrement compétititif, mais le nombre de pays est très restreint (Roumanie, République Tchèque, Autriche, Pologne, Israël, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Antilles et Guyane, Portugal).



» Le forfait Free en détail





LIRE AUSSI

» SFR a menti sur sa couverture 4G

» Qui est le meilleur opérateur mobile ?

» Niel avoue avoir manipulé Montebourg pour faire sa com'





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jACwig

via Actualité

Les marques qui se sont imposées à la Coupe du monde sans avoir été invitées

Les marques qui se sont imposées à la Coupe du monde sans avoir été invitées MARKETING - Absolument tout le monde veut sa part de Coupe du monde. C'est l'assurance de s'offrir une exposition maximum pour cet événement planétaire, suivi par des milliards de personnes passionnées par l'enjeu. Adidas, Sony, Visa, Coca-Cola... tous ont payé rubis sur l'ongle pour associer leur marque à la compétition. Mais d'autres ont développé une certaine créativité pour obtenir un bout de Graal. Et sans rien débourser, ou presque.



Saviez-vous que Nike n'était nullement partenaire de la Fifa? L'équipementier joue pourtant à fond la carte de la Coupe du monde, à tel point que 30% des personnes interrogées par l'institut Global Web Index estiment que l'Américain est associé à l'organisation. Au Brésil, ce ratio monte à 41% de la population. Il faut dire que l'entreprise met le paquet. Cristiano Ronaldo, Neymar, Franck Ribéry, David Luiz, Wayne Rooney... tous ont été mobilisés pour des campagnes publicitaires, apparaissant avec le maillot de leur sélection nationale. Tout comme Adidas avec Lionel Messi. La différence entre les deux? La marque allemande paye 25 millions de dollars par an à la Fifa et verse des commissions sur les ventes de produits dérivés. Pour Nike, c'est zéro.



À l’affût de chaque occasion de se faire remarquer, l'Américain a fourni des crampons de couleur fluo à chacun de ses joueurs sous contrat. Souvent les chaussures étaient montantes (!), du jamais vu. Forcément on ne voyait que ça sur le terrain, éclipsant les modèles plus sobres d'Adidas.



La bataille Nike/Adidas relève de l'affrontement traditionnel, mais le prix payé ne se justifie plus forcément si d'autres marques parviennent à semer le trouble dans l'esprit du grand public. Sony, également partenaire officiel, a aussi des raisons de se plaindre. Lors du dernier mois, il a vu fleurir les casques Beats by Dre (récemment rachetés par Apple) dans toutes les images de la compétition.



Plébiscités par les joueurs, ces derniers sont régulièrement vissés sur leurs crânes lors des séances de concentration. Avec un design singulier et immédiatement identifiable, la marque américaine profite à 100% de ce qu'on appelle "l'ambush" marketing. Cela consiste à profiter d’un événement pour communiquer sur sa marque sans être partenaire officiel.



Beats remporte (encore) l'ambush de l'année



La Fifa prend très au sérieux l'essor de cette technique pirate, amplifiée par les marques sur les réseaux sociaux. La Fédération internationale aurait d'ailleurs décidé de bannir les casques Beats de la Coupe du monde. Désormais, les joueurs pourraient ne plus avoir le droit de les porter lors des conférences de presse et au sein des stades du tournoi. Beats n'a pas officiellement répondu à cette demande, mais il peut déjà se satisfaire du ramdam. Qui a entendu parler des casques de Sony? Absolument personne.








Le Japonais avait pourtant pris soin de distribuer des exemplaires aux joueurs, afin de favoriser une exposition maximale de ses produits. Mais Beats était déjà passé par là. Déjà, en 2012, la marque fondée par le rappeur Dr Dre avait offert des casques à des milliers d'athlètes se rendant aux Jeux Olympiques de Londres. L'équipe de basket américaine lui avait ainsi offert une grosse promo devant Panasonic, pourtant sponsor officiel des JO.



Est-il pour autant possible d'interdire aux joueurs de porter l'équipement de leur choix, particulièrement quand cela relève de l'intimité? Pour Neymar, Blaide Matuidi ou Luis Suarez, sous contrat avec Beats, cela peut relever du sponsoring illégal. Mais pour Paul Pogba (ci-dessous) ou Mamadou Sakho, dont ce sont de simples effets personnels, c'est moins aisé. Les casques Beats sont encore loin de dire adieu aux terrains de football.



coupe du monde marques







Le cas d'école Bavaria en 2010



La technique de "l'ambush" n'est pas apparue avec cette Coupe du monde. Lors de l'édition 2010 en Afrique du Sud, la marque de bière néerlandaise Bavaria (qui n'était pas sponsor, contrairement à Budweiser) avait placé dans les tribunes du match Pays-Bas-Danemark 36 jeunes et jolies femmes vêtues en orange (couleur de l'équipe hollandaise) avec l'uniforme Bavaria. Impossible d'échapper au spectacle de ces "cheerleaders", largement capté par les caméras de retransmission.



Les jeunes femmes n'ont toutefois tenues que jusqu'à la mi-temps, exfiltrées manu-militari par des officiels de la Fifa. Deux participantes ont même été arrêtées. Au final, la presse en ligne a largement relayé l'histoire, tandis que des milliers de tweets et de billets de blog ont fleuri pour critiquer le manque de fair-play de la Fifa.




coupe du monde marques







Une polémique qui n'a pas vraiment profité à l'image de Budweiser: au cours de la compétition Bavaria a généré 371% de buzz de plus que Budweiser selon l'agence Hall & Partners. Le 14 juin, jour du match en question, Bavaria a généré 558% de buzz en plus que son concurrent. Selon les estimations de l'agence australienne The Lost Agency, cette opération a par ailleurs permis à Bavaria de toucher une audience de 25 millions de consommateurs, sans débourser un centime pour devenir le sponsor officiel de la compétition. Un coup de maître.



Visa vs Mastercard, Coca-Cola vs Pepsi...



Au jeu de celui qui sera le plus associé à la Coupe du monde, certains bénéficient d'un facteur inattendu. Alors que Visa est partenaire officiel, seulement 30% de la population britannique cite la marque en tant que tel alors que 35% préfère associer le rival Mastercard. Mais cette confusion n’est pas uniquement due aux techniques d’ambush marketing: Mastercard a été partenaire de la Fifa entre 1990 et 2006.



D'autres marques moins agressives comptent sur les réseaux sociaux pour gagner en visibilité. C'est le cas de Pepsi, qui profite de son contrat avec Robin van Persie pour profiter de l'effet Coupe du monde. Et si le joueur a fait son retour dans les publicités, n'allez pas chercher bien loin: il a inscrit l'un des plus beaux buts le 13 juin contre l'Espagne.

















Et le buteur Néerlandais n'est pas le seul. Pepsi a signé 18 des meilleurs joueurs de la Fifa, notamment Lionel Messi et Sergio Agüero, pour qu’ils prennent part à ses campagnes publicitaires avant et pendant la compétition. Face à une telle situation, c’est à se demander à quoi bon Coca-Cola a besoin d’investir des millions si son partenariat n'est pas suffisamment protégé. En agissant de la sorte, Pepsi affecte la valeur accordée à Coca-Cola.










La Fifa durcit son règlement marketing



Après les précédents Bavaria et Beats, la Fédération internationale a musclé son arsenal réglementaire. A moins d'être partenaire officiel, une marque profitant un peu trop de "l'ambush" pourra recevoir un courrier salé de sa part. Elle a même obtenu des pays organisateurs que soient votées des lois spéciales dites "Coupe du monde".



Au Brésil, il a par exemple été interdit de faire de la publicité sous quelque forme à moins de deux kilomètres des stades. Elle a appellé cet espace "zone de restriction commerciale". Et les sanctions peuvent s'avérer très lourdes: on risque des amendes et des peines de prison allant de un mois à un an de détention.



Sur son site Web, la Fifa explique que le marketing pirate "menace la viabilité de la Coupe du monde". Il faut dire que son événement est une vraie poule aux œufs d'or: une année de compétition lui rapporte plus de 3,3 milliards d'euros de bénéfices. Voir Coca-Cola ou Adidas s'en aller ferait terriblement désordre...





LIRE AUSSI

» Pour Nike et Adidas, France-Allemagne est déjà une finale

» Nike et le Brésil, les liaisons dangereuses

» Nike n'a pas cru au succès des Bleus





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jACwi3

via Actualité

VIDÉOS. Votez pour les plus beaux buts de la Coupe du monde 2014 au Brésil

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...