samedi 28 juin 2014

Wimbledon: immense exploit d'Alizé Cornet face à Serena Williams

Wimbledon: immense exploit d'Alizé Cornet face à Serena Williams TENNIS - La N.1 française Alizé Cornet a réussi un immense exploit en éliminant au troisième tour de Wimbledon la N.1 mondiale Serena Williams samedi en trois sets 1-6, 6-3, 6-4.



La Niçoise, 24 ans, n'avait encore jamais dépassé ce cap à Londres. "C'est un rêve, c'est incroyable. Wouah, je n'arrive pas à y croire! Il y a encore deux ans, je jouais si mal sur gazon", a-t-elle réagi après son succès.



C'est la troisième fois d'affilée que l'Américaine subi une élimination précoce en Grand Chelem. A Roland-Garros, elle avait quitté le tournoi dès le deuxième tour et en huitièmes de finale à Melbourne. L'an dernier, l'Américaine avait été sortie dès les huitièmes de finale à Londres.



C'est aussi la troisième fois en quinze participations que l'Américaine ne verra pas la seconde semaine à Wimbledon où elle a été sacrée à cinq reprises (2002, 2003, 2009, 2010, 2012). La N.1 mondiale avait aussi joué deux finales sur le gazon anglais (2004, 2008).



Tendue, en manque de punch dans ses coups et lente dans ses déplacements, l'Américaine est retombée dans ses travers, comme à Roland-Garros où la jeune Espagnole Garbine Muguruza l'avait dominée en deux sets (6-2, 6-2).



La loi de Cornet



Cette fois-ci, les choses avait pourtant bien débuté pour l'Américaine. Incisive dans la première manche, elle s'est mise à jouer court et à douter subissant la loi de Cornet qui réussissait tout ce qu'elle entreprenait et utilisait la volée à bon escient.



Visage crispé, pas agressive dans ses coups, Williams encaissait une série de 5 jeux d'affilée avant de se ressaisir en fin de deuxième set mais trop tard pour empêcher la Française d'égaliser.



Dès le début du premier jeu de l'ultime manche, la N.1 mondiale devait effacer quatre balles de break pour rester dans le coup. Mais ce n'était que partie remise pour Cornet qui allait chiper deux fois la mise en jeu de son adversaire pour mener 3-2, puis 5-2, avant de servir pour le match.



Avec l'énergie du désespoir, Serena Williams revenait à 5-4 mais allait commettre deux fautes grossières pour permettre à Cornet de l'emporter.



Cornet affrontera au prochain tour la Canadienne Eugenie Bouchard (N.13), victorieuse de l'Allemande Andrea Petkovic (N.20) en deux sets 6-3, 6-4.





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jwFXAF

via Actualité

Coupe du monde: l'équation du penalty, un peu de physique et beaucoup de psychologie

Coupe du monde: l'équation du penalty, un peu de physique et beaucoup de psychologie FOOTBALL - Placer le ballon dans un but situé à onze mètres de distance, avec pour seul obstacle un gardien? Une équation simple à résoudre -demandez-le aux Brésiliens qui ont sorti les Chiliens aux tirs au but samedi lors du Mondial-, à condition de prendre en compte les multiples facteurs de la science du penalty: statistique, physique et surtout psychologie.



Certains joueurs peuvent être littéralement paralysés par une séance de tirs au but, résume Geir Jordet, expert en psychologie au Centre norvégien d'excellence pour le football, qui a conseillé de nombreux as du ballon rond pour préparer ces moments cruciaux de la compétition.



LIRE AUSSI: Le Brésil sort le Chili aux tirs au but au Mondial



"Un joueur m'a dit que, lorsqu'il était sur le terrain, la seule chose qu'il se disait en marchant vers le point de penalty c'était 'est-ce qu'on voit mes genoux trembler à la télévision?'", assure Geir Jordet.



Introduit dans les règles voici 123 ans, le penalty reste un moment de stress intense, tant pour le tireur que pour le gardien. D'un strict point de vue statistique, les deux joueurs sont pourtant sur un grand pied d'inégalité: le ballon rentre entre au moins deux fois sur trois, souvent plus.



Mais l'avantage psychologique est incontestablement du côté du gardien, qui n'a rien à perdre. S'il laisse passer la balle, le public compatit. S'il l'arrête, c'est la gloire assurée, explique Geir Jordet. A l'inverse, "on attend toujours du tireur qu'il marque. Il le sait et s'il échoue, il devient le bouc-émissaire de toute l'équipe et de toute une nation", ajoute-t-il.



Dans cette guerre des nerfs, les buteurs allemands sont de loin les plus solides: ils ont gagné chacune de leurs quatre séances de tirs au but en Coupe du monde. En bas de tableau, les Anglais, éliminés à trois reprises du Mondial en pareille occasion.



Un manque d'assurance tel que, pour le Mondial 1998, le sélectionneur anglais Glenn Hoddle avait recruté une "guérisseuse" chargée de dissiper les craintes de l'équipe en apposant les mains sur les épaules des joueurs.



Maillot rouge et antisèche



Chaque gardien a d'ailleurs ses trucs pour renforcer les doutes de l'adversaire. Certains prennent un malin plaisir à faire de petits pas de danse tremblotants, façon twist, pour gêner la concentration du tireur. Celui-ci peut également être influencé par un maillot fluorescent ou aux manches amples, ou encore par des gants extra-larges, autant d'accessoires qui font paraître le goal plus imposant et le but plus petit.



D'après les scientifiques, la couleur rouge, associée au danger et à la colère, serait pourtant la plus efficace pour le maillot des gardiens. Des expériences menées à l'université britannique de Chichester ont montré qu'un gardien vêtu de rouge ne laissait passer que 54% des penalties, contre 69% pour un maillot jaune, 72% pour un bleu et 75% pour un vert.



Des chercheurs néerlandais ont quant à eux découvert qu'un gardien qui se décentrait très légèrement sur sa ligne de but -pas plus de dix centimètres- poussait inconsciemment le tireur à envoyer la balle du côté opposé, plus ouvert. Mais les acquis scientifiques peuvent aussi bénéficier au tireur.



Des mathématiciens d'une université de Liverpool ont calculé que le penalty parfait devait filer vers la lucarne à une vitesse comprise entre 90 et 104 km/h, pas plus, pas moins. Au-delà, le tireur perd en précision, en-deçà, la balle devient trop facile à intercepter pour le gardien.



Le temps joue également en faveur du tireur. Selon des chercheurs, s'il frappe la balle dans les trois secondes suivant le coup de sifflet de l'arbitre, il bénéficie d'un effet de surprise. Et s'il attend au moins treize secondes, le suspense insoutenable décontenance là encore le gardien.



Le maître-mot pour marquer reste la répétition du geste, encore et encore. Une technique élaborée au Canada dans les années 1990 semble particulièrement efficace: le joueur se conditionne à l'aide d'un capteur optique pour maintenir son regard rivé sur les lucarnes du but, imperméable aux bruits du stade et aux gestes parasites du gardien pour arriver à une concentration optimale.



Pour ceux qui n'ont pas bien révisé, reste la bonne vieille antisèche. A l'instar du petit papier glissé dans sa chaussette par le goal allemand Jens Lehmann en 2006, sur lequel figuraient les préférences de chaque joueur argentin pour les tirs au but (en bas à gauche, en haut à droite, etc.). Les Allemands avaient gagné 4 tirs au but à 2.





À LIRE AUSSI:

» Pourquoi les latino-américains ont brillé au premier tour du Mondial

» Ramadan, ou le dilemme du jeûne pendant le Mondial

» Mondial: un record de 136 buts au 1er tour, dont 26 de... Bundesliga




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/UUXcWD

via Actualité

VIDÉOS. Le résumé, les buts et les penaltys de Brésil-Chili (1-1, 3-2 aux TAB) à la Coupe du monde 2014

VIDÉOS. Le résumé, les buts et les penaltys de Brésil-Chili (1-1, 3-2 aux TAB) à la Coupe du monde 2014 COUPE DU MONDE 2014 - Les Brésiliens sont les premiers qualifiés pour les quarts de finale de leur Mondial. Samedi à Belo Horizonte, pour le début de la phase à élimination directe, ils sont venus à bout des Chiliens en s'imposant aux tirs au but (3-2), après un match nul (1-1) étouffant sur les 120 premières minutes.



LIRE AUSSI: Revivez Brésil-Chili en statistiques, minute par minute



La Seleção affrontera désormais en quarts le qualifié du match Colombie-Uruguay (samedi, 22h).



» Regardez ci-dessous les buts de Brésil-Chili:



• Le Brésil ouvre le score par le défenseur David Luiz à la 18e minute:













• Le Chili égalise sur une frappe d'Alexis Sanchez à la 32e minute:













• Le dernier tir au but raté du Chili, qui envoie le Brésil en quart:











• L'hymne chilien avait été sifflé avant le début du match...













... tout comme l'hymne brésilien par la suite:













À LIRE AUSSI : Tous nos articles sur la Coupe du monde



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1nRioVK

via Actualité

De Nantes à Strasbourg, la réforme territoriale mobilise les opposants

De Nantes à Strasbourg, la réforme territoriale mobilise les opposants POLITIQUE - Le projet de réforme territoriale, contesté à droite comme à gauche, a mobilisé contre lui samedi plusieurs milliers de manifestants, principalement à Nantes, où de 8500 à 15.000 personnes, dont les chanteurs Alan Stivell et Gilles Servat, ont défilé au son des binious pour une Bretagne "réunifiée".



Quelques centaines de personnes ont parallèlement manifesté en Alsace pour s'opposer à la fusion de cette région avec la Lorraine, et quelque 550 à Angoulême pour le rattachement de la Charente et de la Charente-Maritime à l'Aquitaine, selon la police.



A Nantes, des militants de tous bords, entre 8500 selon la police et plus de 15.000 selon les organisateurs, ont défilé pour un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, une option écartée dans le projet de réforme territoriale du gouvernement.



nantes



"Il s'agit de refuser le statu quo, et de dire non à la fusion de la Bretagne et des Pays de la Loire", a expliqué Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie, une des associations organisatrices. "On n'a pas envie que notre avenir soit décidé sur un coin de table à Paris", a martelé Jonathan Guillaume, porte-parole de 44=Breizh, autre association qui appelait au rassemblement.



Derrière une grande banderole portant le mot "Réunification", une pancarte arborait un photomontage de François Hollande avec les moustaches du maréchal Pétain, qui signa le décret séparant la Loire-Atlantique de la Bretagne en 1941, sous-titré: "C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui."



Le défilé regroupait des militants de tous bords, des écologistes de EELV à l'UMP et du PS à l'UDI, en passant par l'Union démocratique bretonne, le Parti breton et le collectif des Bonnets rouges.



Les manifestants, qui réclament le rattachement de la seule Loire-Atlantique à la Bretagne, s'opposent au statu quo -régions Bretagne et Pays de la Loire inchangées- proposé par l'actuel projet de réforme territoriale, ainsi qu'aux souhaits de fusion des deux régions émis par plusieurs responsables des Pays de la Loire.



"Carte jacobine"



"La démocratie doit reprendre le pas sur la technocratie", a déclaré le député EELV de Loire-Atlantique, François de Rugy. Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d'Armor, a pour sa part dénoncé une "carte jacobine qui nie les réalités". "La Bretagne est une nation millénaire, plus que millénaire", a de son côté martelé le chanteur Alan Stivell.



Les manifestants étaient invités à déposer leur carte d'électeur dans un cercueil qui devait ensuite être remis à la préfecture. Une urne et deux isoloirs ont en outre été symboliquement installés pour que les manifestants puissent voter pour ou contre la réunification. Le 19 avril, une manifestation similaire à Nantes avait rassemblé entre 5500 et 10.000 personnes, selon la police et les organisateurs.



Mercredi, plusieurs personnalités bretonnes, dont Alan Stivell et l'écrivain Yann Queffélec, étaient venues défendre à l'Assemblée nationale le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.



Le projet de réforme territoriale visant à réduire le nombre de régions est loin de faire l'unanimité au parlement, où le débat initialement prévu au Sénat début juillet a été reporté jeudi, faute de majorité prévisible pour le texte.



A Angoulême, 550 personnes, selon la police, ont défilé samedi matin pour le rattachement de la Charente et de la Charente-Maritime à l'Aquitaine, alternative à la fusion des régions Poitou-Charentes, Limousin et Centre proposée par le gouvernement.



"On n'a rien à voir avec la région Centre, géographiquement, économiquement, culturellement", a soupiré Anthony Domenger, un manifestant originaire de la Charente-Maritime. "Cette réforme est absurde, un arrangement entre amis: que se passera-t-il quand on aura besoin de subventions pour endiguer la côte Atlantique et que la Loire sera à draguer?"



En Alsace, quelque 200 personnes, selon la police, se sont rassemblées samedi à Strasbourg, et autant à Colmar, pour protester contre la fusion de l'Alsace et de la Lorraine, brandissant des pancartes "Touche pas à mon Alsace", et "Elsass frei" (Alsace libre). Officiellement apolitique, l'appel à manifester avait été soutenu par diverses associations régionalistes.





À LIRE AUSSI:

» Premier couac pour la réforme territoriale

» Les Français pas convaincus par la nouvelle carte des régions

» La réforme territoriale vue par vos journaux locaux




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1mrldKy

via Actualité

Le patron de BNP Paribas annonce une "lourde" sanction aux salariés

Le patron de BNP Paribas annonce une "lourde" sanction aux salariés ÉCONOMIE - Le directeur général de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, annonce dans une lettre aux salariés, dont i-Télé diffuse samedi des extraits, que la banque sera "lourdement sanctionnée" par les autorités américaines et reconnaît des "erreurs".



"Je veux le dire clairement: nous serons sanctionnés lourdement. Parce que des dysfonctionnements sont intervenus et que des erreurs ont été commises", déclare M. Bonnafé dans ce message aux salariés de BNP Paribas, émis vendredi selon i-Télé et dont une source interne à la banque a confirmé l'existence.



"Mais cette difficulté que nous traversons ne devra pas pour autant impacter notre feuille de route", estime-t-il.



Après des mois d'âpres négociations, les autorités américaines annonceront lundi soir les termes de l'accord qui permettra à BNP Paribas d'échapper à des poursuites judiciaires pour avoir aidé certains pays à contourner un embargo américain.



La première banque française par la capitalisation devra s'acquitter d'une amende avoisinant 9 milliards de dollars, subira des restrictions pour ses opérations en dollars et devra reconnaître sa culpabilité, geste exceptionnel de la part d'un établissement financier, avait indiqué vendredi à l'AFP une source proche du dossier.



La banque s'est retrouvée dans le collimateur de la justice américaine pour avoir autorisé des paiements en dollars vers des pays soumis à des sanctions économiques américaines, notamment le Soudan et l'Iran, entre 2002 et 2009.





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1pB48pP

via Actualité

Coupe du monde 2014: Brésil-Chili en statistiques, minute par minute

Coupe du monde 2014: Brésil-Chili en statistiques, minute par minute COUPE DU MONDE 2014 - Le Brésil ouvre samedi face au Chili (18h) les huitièmes de finale de la Coupe du monde, ou les matches à élimination directe, "à la vie, à la mort". Désormais, il faudra saisir chaque occasion et éviter les trop nombreuses fautes en défense. Le duel face au Chili pourrait ramener la Seleçao vers ses failles apparues lors du premier tour.



Le Chili a-t-il pour autant les moyens de créer un 'Mineiraozo', 64 ans après le 'Maracanazo' réalisé par un autre voisin sud-américain, l'Uruguay, qui avait privé en 1950 le Brésil du titre mondial, dans son Maracana? Lors de la première phase, il a proposé un football enthousiaste et ambitieux articulé autour du milieu de terrain Arturo Vidal.



» CLIQUEZ ICI POUR SUIVRE LE MATCH EN STATISTIQUES, MINUTE PAR MINUTE





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les derni%C3%A8res actualit%C3%A9s en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qVIT1k

via Actualité

Corinne Diacre nommée entraîneur du Clermont Foot en Ligue 2

Corinne Diacre nommée entraîneur du Clermont Foot en Ligue 2 FOOTBALL - La Française Corinne Diacre, 39 ans, ancienne capitaine de l'équipe de France féminine de football, a été nommée entraîneur de Clermond-Ferrand (L2), après la défection de la Portugaise Helena Costa, a annoncé samedi le président du club Claude Michy.



Claude Michy a ainsi confirmé à l'AFP une information donnée dès vendredi au conditionnel par le quotidien La Montagne , puis samedi par Le Parisien .












Plus d'informations à venir...





À LIRE AUSSI:

» Helena Costa: "On m'a manqué de respect"

» Finalement, Helena Costa n'entraînera pas les joueurs de Clermont

» Une femme entraîneur à Clermont Foot et tout est repeuplé




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1jZ2A0E

via Actualité

Facebook a réalisé une expérience de psychologie en modifiant le fil d'actualité de 600.000 personnes

Facebook a réalisé une expérience de psychologie en modifiant le fil d'actualité de 600.000 personnes RÉSEAUX SOCIAUX - Qu'est-ce que représente Facebook pour vous? Si l'on peut trouver mille réponses à cette question, l'une d'elle serait sûrement la préférée des chercheurs en sciences humaines: un gigantesque laboratoire. Une opportunité que le réseau social a parfaitement compris et a choisi d'exploiter.



Dans un récent article de la revue scientifique Pnas, des chercheurs travaillant pour Facebook ont dévoilé une expérience menée en secret sur plus de 600.000 personnes. Le but de l'étude? Comprendre comment fonctionne la contagion émotionnelle, c'est-à-dire le fait qu'une émotion puisse se transmettre d'une personne à l'autre.



Facebook a ainsi sélectionné 689.003 utilisateurs au hasard et a modifié leur fil d'actualité. L'expérience a duré une semaine. Pour la première partie de l'expérience, les statuts négatifs avaient moins de chance d'apparaître. L'autre partie rendait moins présents les statuts positifs sur le fil d'actualité des cobayes.



Pour catégoriser ces statuts, les chercheurs ont défini des dictionnaires de mots positifs ou négatifs, déjà utilisés dans d'autres études de ce type.



L'émotion peut bien se propager sans interaction physique



Les chercheurs ont ensuite analysé les types de statuts publiés par les cobayes. Au total, plus de 3 millions de statuts ont été analysés, contenant environ 122 millions de mots, 4 millions de positifs (3,6%) et 1,8 million de négatifs (1,6%).



Les chercheurs se sont alors rendus compte que les personnes ayant été exposées à plus de contenus positifs publiaient plus de statuts positifs. A l'inverse, ceux ayant vu passer plus de statuts négatifs publiaient plus de messages négatifs.



Voici (ci-dessous) le schéma en question. A noter que les écarts sont très faibles: de l'ordre de 0,06%. Pour autant, vu la taille gigantesque de l'échantillon, la marge d'erreur (symbolisée par les "i" en haut de chaque colonne) reste très faible.




facebook experience






"Ces résultats suggèrent que les émotions exprimées par les amis, via les réseaux sociaux en ligne, influencent notre humeur", affirment les auteurs. Des résultats qui vont dans le sens de plusieurs études publiées par le passé sur la contagion émotionnelle, notamment le travail de chercheurs ayant étudié pendant 20 ans 5124 personnes. "Cela suggère aussi que, contrairement aux présupposés existants, les interactions en personne et les signaux non verbaux ne sont pas strictement nécessaires pour une contagion émotionnelle", affirment les auteurs.



Et les données personnelles dans tout ça?



Facebook en profite aussi pour tacler d'autres études. Les conclusions "contrastent avec des théories qui suggèrent que la vue de statuts positifs d'amis sur Facebook peut d'une certaine manière nous affecter de manière négative". Pour autant, les données de l'expérience ne montrent pas que les cobayes sont plus heureux quand ils voient des statuts positifs, mais simplement qu'ils publient des choses positives. Reste à savoir s'ils sont effectivement plus heureux.



Enfin, quid des données personnelles dans tout ça? Car après tout, Facebook a "joué" avec plus de 600.000 de ses utilisateurs. Comme le précisent les auteurs dans leur article, cette étude respecte les conditions d'utilisation du réseau social lors de la création de son compte.



Parmi celles-ci, une phrase fait justement référence à des recherches de ce type: les informations collectées sont utilisées "pour des opérations internes [...], l'analyse de données, la recherche".



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





LIRE AUSSI:



• Sur Facebook, plus elles partagent, plus elles sont déprimées



• 11 raisons pour lesquelles vous aimez toujours Facebook



• Facebook se retient mieux qu'un livre





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1mqBwaC

via Actualité

PHOTOS. La Gay Pride s'est élancée à Paris sous une pluie battante

Armes à feu aux États-unis: une publicité pour inciter les parents à ranger leurs armes

Armes à feu aux États-unis: une publicité pour inciter les parents à ranger leurs armes INTERNATIONAL - Un pistolet ou un godemichet, "s'ils le trouvent, ils joueront avec". C'est le message de la publicité diffusée par l'association Evolve, qui prêche aux États-Unis pour un meilleur contrôle des armes à feu aux domiciles de leurs détenteurs. Regardez la publicité ci-dessus.



"Les parents qui laissent leurs enfants aller dormir chez des amis demanderont à leurs hôtes si leurs maisons ont une piscine, si leur voiture a des sièges adaptés, ou si leur garde-manger contient de l'arachide", mais ils ne demanderont pas si les armes à feu sont en sécurité, explique au HuffPost américain une porte-parole de l'association.



La diffusion de la publicité est intervenue au lendemain de la publication par une autre association -Everytown For Gun Safety- d'un apport indiquant qu'au moins 100 enfants ont été tués "accidentellement" par une arme à feu aux États-Unis au cours de l'année écoulée.



Certains États du pays prévoient des sanctions pénales pour les adultes qui laisseraient des armes à feu à la portée d'enfants. Sur la carte ci-dessous, en vert foncé les Etats ayant une loi de prévention de l'accès aux armes, en vert clair ceux ayant une loi "faible" et en jaune ceux ne disposant d'aucune loi.



armes à feu etatsunis



Lire aussi : Armes à feu aux États-Uni, pourquoi rien ne bouge





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1q0tOtx

via Actualité

VIDÉO. Cette machine broie entièrement un arbre en quelques secondes

VIDÉO. Cette machine broie entièrement un arbre en quelques secondes INSOLITE - Au diable scie et tronçonneuse. Vous avez besoin de raser rapidement un arbre dans votre jardin? Pourquoi ne pas faire appel à cette impressionnante broyeuse dont rien ne subsiste après son passage?



Repérée par Sploid, cette vidéo (à voir en haut de l'article) montre ce monstre en action, supprimant arbres ou toutes autres traces de végétation en quelques secondes seulement. Ou une manière redoutable d'égaliser son terrain en très peu de temps.



nicolas anelka







À LIRE AUSSI:

» Des arbres plantés sur des toits de maison à Hô-Chi-Minh-Ville

» Plantez depuis Paris un arbre à l'autre bout du monde




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1q0olDh

via Actualité

"Bounce Below": des trampolines géants installés dans une ancienne mine souterraine au pays de Galles

Le Golden Gate Bridge à San Francisco bientôt équipé de filets anti-suicide

Le Golden Gate Bridge à San Francisco bientôt équipé de filets anti-suicide INTERNATIONAL - Le Golden Gate Bridge sera bientôt équipé de filets de sécurité pour empêcher les suicides depuis le gigantesque pont, symbole de la ville de San Francisco, a indiqué vendredi un responsable, confirmant des informations de presse.



L'autorité locale chargée des transports et de la gestion du Golden Gate a accepté de payer une partie de ce projet dont les coûts totaux reviendront à quelque 76 millions de dollars.



Le reste sera financé par le gouvernement fédéral et l'Etat de Californie, a précisé Denis Mulligan, directeur général du Golden Gate Bridge Highway and Transportation District.



1400 suicides depuis 1937



La mise en place de ces filets, qui seront suspendus à six mètres sous les trottoirs de chaque côté du pont, qui a une longueur de 2,7 kilomètres environ, devrait être achevée d'ici 2018, a-t-il affirmé à l'AFP.



Plus de 1400 personnes ont sauté du célèbre Golden Gate Bridge depuis son ouverture en 1937, avec un nombre record de 46 suicides en 2013, selon la même source.



Denis Mulligan a expliqué que plusieurs options avaient été prises en considération, ajoutant que "de toutes les alternatives possibles, celle-ci avait le moins d'impact visuel". "Si on roule en voiture sur le pont, on ne voit pas" les filets, a-t-il dit.



Selon lui, les gestionnaires du Golden Gate Bridge ont réfléchi à une meilleure protection possible contre les suicides depuis une décennie. "Ces dernières années, de nombreuses familles qui ont perdu de jeunes enfants ou des adolescents sur le pont sont venues nous voir et ont discuté avec nous de ce que cela représentait pour elles (...) Cela a beaucoup joué" dans la décision.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qUcVT0

via Actualité

Egalité filles-garçons : le gouvernement abandonne les ABCD

Egalité filles-garçons : le gouvernement abandonne les ABCD EDUCATION - On ne sait pas encore précisément par quoi ils seront remplacés. On sait, en revanche, qu'ils ne devraient pas être généralisés à la rentrée 2014. Les "ABCD de l'égalité", outil phare de lutte contre les inégalités entre filles et garçons issus de la Convention interministérielle pour l'égalité – signée pour la période 2013-2018 par six ministres, dont Vincent Peillon à l'éducation et Najat Vallaud-Belkacem aux droits des femmes –, vivent sans doute leurs dernières heures.







from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1juOgx1

via Actualité

Le chanteur de soul américain Bobby Womack décède à 70 ans

Féminin/Féminin: la nouvelle web-série lesbienne québecoise de Chloé Robichaud est maintenant en ligne

Gay pride: pas facile de faire son "coming out", encore moins sur son lieu de travail

Gay pride: pas facile de faire son "coming out", encore moins sur son lieu de travail LGBT - Des milliers de personnes vont défiler ce samedi 28 juin à l'occasion de la Marche des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi, Trans (LGBT), afin de prôner l'égalité des orientations sexuelles et des identités de genre, ainsi que leur liberté d'agir comme bon leur semble.



L'an dernier, les participants étaient encore euphoriques suite à la victoire que fut le mariage pour tous, mais en même temps traumatisés par le climat d'homophobie latente dû notamment à la Manif pour tous. Un an plus tard, l'affirmation de sa sexualité reste un acte délicat, souvent périlleux. Il l'est encore plus dans certains milieux, parfois hostiles, tels que le lieu de travail.



Lire aussi:



» Pourquoi se sent-on un jour différent des autres?



» BLOG. Le coming-out est-il un droit ou un devoir?





Homophobie qui peut être latente, peur d'être discriminé, rejeté par ses collègues, faire son coming out ou affirmer sa sexualité au quotidien au boulot est loin d'être aisé. Comment, lorsqu'on se sent prêt à sortir du placard, le dire à ses collègues, ou à sa hiérarchie? Faut-il s'assurer d'avoir du soutien parmi ses collègues? Ou vérifier que son entreprise n'a pas d'antécédents discriminatoires?



Car l'homophobie au travail peut être plus oppressante encore que dans la vie privée. Selon le président de l'association SOS Homophobie Yohann Roszéwitch, contacté par Le HuffPost, le lieu de travail est très propice aux discriminations: "les actes homophobes sur le lieu de travail sont constants depuis des années même si avec le débat autour du mariage pour tous, l'homophobie qui était latente s'est décomplexée. Dans la rue, on peut changer de magasin, ou d'endroit, mais on est obligé de retourner au travail tous les jours, de faire face à ses collègues".



Outre les témoignages d'homosexuels, nombreux, qui rapportent des comportements et des discussions homophobes parmi leurs collègues de travail, Yohann Roszéwitch nous affirme qu'il existe toujours, malgré la loi qui réprimande ces faits, des refus de promotion ou de progression pour la simple raison que la personne est homosexuelle. Pas simple, dans ces conditions, d'être "out".



Peur d'être mis au placard



Sylvain, 28 ans, qui a accepté de témoigner pour Le HuffPost, travaille depuis un peu plus de deux ans dans son entreprise actuelle, "un milieu très masculin avec une image pas vraiment à l'aise avec l'homosexualité". A ce jour, il a fait son coming out à une seule de ses collègues. Il avoue avoir "peur de plein de choses":



"Peur d'être mis au placard, de subir des agressions homophobes et que ma hiérarchie, les ressources humaines ne s'impliquent pas pour m'aider. Mon entreprise n'a signé aucune charte, aucun engagement contre les discriminations sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre, je ne connais personne de sensibilisé sur le sujet."





Bien que les discriminations soient condamnées par la loi, cela ne signifie pas qu'elles ont disparu de la circulation, ni qu'elles ne hantent pas certains individus. Sur le site de l'Express , Catherine Dard, ancienne secrétaire générale de l'association L'autre Cercle expliquait en 2011 avoir attendu 10 ans après avoir été embauchée pour faire son coming out, après s'être fait virer en 1979 à cause de son homosexualité.



Aujourd'hui heureusement, ce risque est moindre. Julie (le prénom a été changé), 26 ans, affirme même au HuffPost que son "amie est couverte par la mutuelle d'entreprise, gérée directement par les ressources humaines". Une avancée de taille par rapport à l'ambiance de son job précédent "nettement moins bonne, régulièrement sexiste, parfois homophobe, peu respectueuse".



Même son de cloche chez Yohann, 22 ans, qui n'a plus peur d'être discriminé, du moins, depuis qu'il est passé en CDI:



"Honnêtement, je ne pense pas que mon homosexualité pourrait jouer en ma défaveur quant à mon évolution professionnelle au sein de cet entreprise même s'il était hors de question de parler de mon homosexualité à quiconque avant d'être embauché en CDI, par précaution. Le regard des autres m'importe assez peu finalement."





Le regard des collègues



L'une des angoisses principales, quand il ne s'agit pas de discriminations directement liées à son travail, c'est celle du rejet des collègues. Malheureusement donc, sortir du placard nécessite l'assurance que l'homosexualité sera bien reçue.



Ce qui est d'autant plus compliqué que bien souvent, l'hétérosexualité est présupposée. Exemple de Yohann: "lorsque j'ai été interrogé lors de mon arrivée dans l'entreprise pour le journal interne, on m'a demandé si j'étais célibataire, j'ai répondu que je ne souhaitais pas répondre, on m'a alors demandé en plaisantant si je ne voulais pas 'en profiter pour passer une annonce dans le journal pour trouver une copine'..."



Sylvain a lui aussi vécu plus ou moins la même chose, mais cette fois avec une issue positive: "J'ai une collègue à qui j'avais parlé de mon copain mais qui n'a pas percuté et qui disait toujours "elle". Je ne savais pas comment m'en sortir, je me demandais même si ce n'était pas volontaire pour me mettre mal à l'aise. Et un jour elle m'a demandé son prénom. Ca s'est très bien passé et ça nous a fait rire."



Un témoignage sur le site Rue89 soutient cette idée: "C’est quelque chose que beaucoup d’hétéros ont du mal à comprendre, même lorsqu’ils sont parfaitement gay-friendly: ce besoin impérieux de faire savoir qu’on est homo au travail. Car il ne s’agit pas tant de le faire savoir, que de démentir être hétéro."



C'est pourquoi le poids du coming out est aussi celui des collègues, qui parfois inconsciemment enfoncent le clou.



En parler de façon naturelle



C'est peut-être la raison pour laquelle, lorsqu'on leur demande comment ils conseillent de s'y prendre pour faire son coming out, ils sont tous unanimes: il ne faut pas l'annoncer, simplement le glisser naturellement dans une conversation.



Julie, lors de son premier coming out, a en tout cas procédé de la sorte: "lors d'une formation où une collègue m'a interrogée sur la répartition des tâches ménagères à la maison. J'ai dit que je vivais avec une fille et qu'on se partageait équitablement les tâches. Ma collègue n'a pas relevé, et la conversation s'est poursuivie comme si de rien n'était."



Sylvain, s'il estime qu'il faut "attendre d'être à l'aise avec son homosexualité avant d'en parler avec ses collègues", et même s'il ne veut rien ériger en principe absolu, pense "qu'il vaut mieux en parler de façon naturelle, dans la conversation, de la même façon que les hétéros font leur coming out en entreprise d'ailleurs".



Que ce soit sur son lieu de travail ou ailleurs, il n'existe pas de règle universelle pour réussir un coming out. "Ce qui est certain, affirme le président de SOS Homophobie, c'est que faire son coming out libère quelque chose en termes de bien-être. C'est beaucoup plus sain de pouvoir parler ouvertement de ses activités du week-end, comme le font les hétérosexuels." Malheureusement, il sait bien que selon les situations, les conséquences peuvent être moins gaies. Le conseil qu'il donne? "Trouver des personnes ouvertes." En attendant de vivre dans "le meilleur des mondes".



Lire aussi:



» Ellen Page révèle son homosexualité



» Le "coming out" le plus touchant de l'année



» BLOG. A quoi sert un coming-out dans une série?



» L'actrice Maria Bello révèle son homosexualité






Découvrez d'autres articles santé, alimentation, tendances et sexualité dans notre rubrique C'est la vie






Retrouvez les articles du HuffPost C'est la vie sur notre page Facebook.







from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1lmnZRj

via Actualité

Gay Pride: une marche des fiertés sous le signe de la colère contre le gouvernement

Gay Pride: une marche des fiertés sous le signe de la colère contre le gouvernement GAY PRIDE - Après l'euphorie, la déception. Il y a un an jour pour jour, l'Inter-LGBT organisait sa traditionnelle Marche des fiertés sous le signe de l'espoir. La Gay Pride parisienne version 2013 fêtait la toute fraîche adoption du mariage pour tous avec un mot d'ordre simple: "allons au bout de l'égalité".



Ce samedi 28 juin, le contexte est bien différent. Les associations, qui demandent cette fois "plus de droits", affirment que "le compte n'y est pas" du côté du gouvernement, lui reprochant ses engagements non tenus. Sur l'ouverture de la Procréation médicalement assistée, la filiation, la lutte contre l'homophonie ou encore les droits des personnes transsexuelles, les revendications ne manquent pas. Et cette Marche des fiertés version 2014 est l'occasion de les rappeler.




L'abandon de la PMA ne passe pas






"Les socialistes doivent s'attendre à un accueil glacial des manifestants et des associations" a prévenu Nicolas Gougain, ancien porte-parole de l'Inter-LGBT, en avril dernier. Le gouvernement venait d'enterrer sa promesse d'ouvrir la PMA à toutes les femmes après plusieurs mois de volte-face. C'est aujourd'hui le principal point de discorde pour les militants LGBT.



LIRE AUSSI: Le gouvernement reporte (encore) le débat sur la PMA



A la différence du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe, l'ouverture de la PMA ne faisait pas partie des promesses de campagne de François Hollande. Mais il s'y était déclaré favorable et les députés PS avaient l'intention de l'inclure dans la loi Taubira, puis dans la loi famille. En janvier 2013, Jean-Marc Ayrault s'était aussi engagé sur ce point:














C'est finalement le gouvernement Valls qui a fermé la porte en indiquant que la PMA n'était plus à l'ordre du jour. Une "trahison," voire une "humiliation" pour certaines associations. "Nous espérons que le PS ne sera pas à la Marche des fiertés car ils ne sont pas les bienvenus. Le PS n'est plus un parti progressiste" avait même asséné Oui oui oui, un collectif pro-PMA.



Sans aller jusque là, Marjorie Monni reconnaît qu''on n'est plus dans le même état d'esprit qu'en 2013", où "l'optimisme" et la "célébration" du mariage pour tous étaient de mise malgré une loi jugée "a minima". Interrogée par le HuffPost, l'actuelle porte-parole de l'Inter-LGBT explique que les associations sont "très remontées" contre le gouvernement cette année, avec pour sentiments "la déception, la colère et l'amertume".




Un problème de courage politique?






"Depuis la loi Taubira, rien n'a avancé", dénonce Marjorie Monni, estimant que ce qui s'est passé depuis l'adoption du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels se résume à "des effets d'annonce" et à des "reculades". "Tout le monde sera le bienvenu" à la Marche des fiertés, assure-t-elle cependant, "mais les élus qui viendront savent qu'ils vont se confronter à des critiques". Quant à la présence éventuelle de ministres, l'Inter-LGBT rappelle que cela se décidera au dernier moment.



Le gouvernement aurait-il donc renié ses convictions en seulement deux ans? Pour Marjorie Monni, il s'agit avant tout d'un "manque de courage politique". "La nouvelle norme politique est l’apaisement, pour ne pas dire l’inaction et la peur", dénonce le collectif d'associations, qui accuse le gouvernement de ne plus "assumer" de "choix politique fort" et de "légitimer des mouvements LGBT-phobes, racistes et sexistes".



Une allusion à peine voilée à la Manif pour tous et à l'Avenir pour tous, reçus fin avril par Laurence Rossignol et qui avaient fait part de leur satisfaction à la suite de leur entretien.













Filiation, homophobie, des inquiétudes plus larges






La question de la filiation est également au centre des revendications des associations cette année, d'autant plus après le refus signifié par le Tribunal de grande instance de Versailles à un couple de femmes d'adopter un enfant conçu par PMA en Belgique. Le 25 juin, le TGI d'Aix-en-Provence a rendu une décision similaire, mettant en lumière les insuffisances de la loi Taubira selon les militants.



"Si la sécurisation des familles prévues par la loi de 2013 ne fonctionne pas, c’est bien tout un pan de cette dernière qui s’écroule, et c’est un retour à la case départ pour les familles homoparentales, s'alarme l'nter-LGBT. Nous ne voulons plus être tributaire du bon vouloir d’un juge pour faire reconnaître nos familles! Cette situation est intolérable et montre bien l’absurdité qu’il y a à devoir adopter son propre enfant".



Sur la question des luttes contre les discriminations, les tergiversations du gouvernement sur les ABCD de l'égalité, destinés à lutter contre les stéréotypes filles-garçons à l'école, suscitent aussi l'inquiétude. Le 19 juin, L'Express a mis le feu aux poudres en publiant un article qui affirmait que Benoît Hamon s'apprêtait à "enterrer" l'expérimentation.














Si le ministre de l'Education a démenti, affirmant qu'il s'exprimerait début juillet sur la question, les associations ont réagi. "Nous sommes très en colère contre ce nouveau recul" affirme Marjorie Monni, qui pointe l'influence de "réactionnaires" comme Farida Belghoul. Cette proche d'Alain Soral à l'origine de la Journée de retrait de l'école, avait fait le lien entre les ABCD de l'égalité et un prétendu enseignement de la théorie du genre à l'école.



Comme le note Le Parisien , des associations comme Osez le féminisme ou le Collectif contre les LGBTphobies en milieu scolaire ont de leur côté signé dans Le Monde une tribune appelant à généraliser ces ABCD, s'en prenant aussi au "lobbying de quelques organisations réactionnaires".




La proposition de Jacques Toubon, un symbole gênant






Dans ce contexte, la proposition de François Hollande de nommer Jacques Toubon comme Défenseur des droits n'est pas de nature à apaiser les tensions, comme le note Le Figaro . Beaucoup de militants se souviennent qu'en 1981, l'ancien ministre et député avait voté, comme un certain nombre de ses collègues du RPR, contre la dépénalisation de l'homosexualité. En 1995, il s'était aussi opposé au CUC (Contrat d'union civile), l'ancêtre du PACS, au motif qu'il n'était pas compatible avec "l'ordre public".





















LIRE AUSSI



» GPA: la France condamnée pour refus de reconnaissance de la filiation



» Refus d'adoption à un couple de femmes d'un enfant conçu en Belgique



» PMA: récit d'un enterrement de première classe





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qTARG8

via Actualité

PHOTOS. Un Bradley Cooper en carton fait le plus grand bonheur d'une mère de famille sur le web

Coupe du monde 2014: votre "dream team" personnalisable grâce aux statistiques du premier tour

Coupe du monde 2014: votre "dream team" personnalisable grâce aux statistiques du premier tour MONDIAL - Après un jour de coupure, la Coupe du monde reprend ses droits ce samedi 28 juin. Mais avant de se plonger dans les huitièmes de finale avec Brésil-Chili puis Colombie-Uruguay, c'est le moment de faire le point sur le premier tour. Marqué par le retour en forme des Bleus, la qualification algérienne ou encore le succès des sélections d'Amérique latine, le premier tour a aussi été très prolifique en buts.



Si Neymar, Benzema ou Messi se sont illustrés, d'autres se sont distingués, pas toujours pour les bonnes raisons d'ailleurs. Passes réussies, dribbles ou encore fautes concédées, découvrez grâce à notre infographie interactive quels joueurs et quelles équipes ont eu les meilleures statistiques.




stats






Sur notre page dédiée, vous pouvez aussi créer votre "dream team" en combinant les données les plus importantes à vos yeux: tirs, buts, passes décisives, mais aussi interceptions ou encore duels aériens remportés. Une fois votre équipe créée, n'hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux grâce aux deux boutons sur la droite de la page! Pour vous faire une idée du résultat, nous vous proposons cinq exemples de dream team possibles ci-dessous:




"LA" dream team du 1er tour:






A quoi ressemble la "dream team" ultime de ce premier tour de la Coupe du monde? Si l'on combine tous les critères disponibles (tout en enlevant les "négatifs", c'est à dire ceux des hors-jeu et des fautes commises) on arrive à un onze plutôt impressionnant, avec une attaque Benzema-Sanchez, une animation offensive Oscar-Rodriguez ou encore une défense centrale Ramos-Chiellini.



coupe du monde




L'équipe "football champagne":






Vous rêvez d'une formation ultra-offensive digne d'une partie de "FIFA"? Techniquement, cette équipe ne tiendrait sans doute pas la route mais sur le papier, il faut reconnaître qu'elle a tout de même très fière allure. Pour la composer, nous avons simplement pris en compte le nombre de buts ainsi que celui de passes (ce qui permet d'avoir un gardien de but):



coupe du monde





Le onze le plus fiable:






Ces joueurs ne sont pas tous des génies créatifs mais vous pouvez avoir confiance en eux. Au premier tour, voici le onze qui combine le mieux passes réussies, centres précis, interceptions, duels aériens remportés et arrêts (pour les gardiens), le tout sans commettre beaucoup de fautes ou de hors-jeu. Surprise, on y trouve de parfaits inconnus, à l'image de l'Iranien Ghoochanneijhad:



coupe du monde




La sélection des "bouchers":






Si vous vous demandiez de quoi aurait l'air une équipe associant ceux qui ont commis le plus de fautes tout en réussissant le moins de tacles, autrement dit les joueurs les moins subtils et les plus durs sur l'homme, voici le résultat (oui, il y a quatre joueurs du Costa-Rica). Paradoxalement, on y retrouve encore Ghoochanneijhad. A sa décharge, il est allé beaucoup au contact, excellant dans les duels aériens:



coupe du monde




Les souffre-douleur:






A l'inverse des bouchers, les souffre-douleur concèdent énormément de fautes sans forcément en commettre eux-mêmes. Cela peut être utile pour une équipe, notamment pour trouver des penaltys ou des coups-francs intéressants. Mais cela fait mal aux genoux, aux tibias et aux mollets:



coupe du monde



LIRE AUSSI



»Record de buts au premier tour grâce à la Bundesliga



»Tous les matches du Mondial en statistiques, minute par minute



»Tous nos articles sur la Coupe du monde





Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qTvVky

via Actualité
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...