jeudi 3 juillet 2014

VIDÉOS. Interview de Nicolas Sarkozy: les réactions de la classe politique

VIDÉOS. Interview de Nicolas Sarkozy: les réactions de la classe politique POLITIQUE - Peu après l'interview de Nicolas Sarkozy mercredi soir, face aux journalistes Gilles Bouleau (TF1) et Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1), la classe politique n'a pas tardé à réagir, notamment le camp de l'ancien président de la République.



Sur BFM-TV, l'un de ses proches, Brice Hortefeux, a dénoncé "un acharnement incessant, permanent, indigne" contre Nicolas Sarkozy, ajoutant que la "la présomption d'innocence" et "le secret de l'instruction" ont été bafoués. "Les Français qui doutaient sont rassurés et ceux qui étaient convaincus sont renforcés", a-t-il indiqué.





Brice Hortefeux: "Un acharnement incessant... par BFMTV



Les accusations portées contre Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, de son côté, "n'y croi(t) pas une seule seconde car (elle) le conna(ît)", a-t-elle commenté sur BFM-TV.





NKM sur Sarkozy: "Je n'y crois pas une seconde... par BFMTV



Toujours à l'UMP, Christian Estrosi, s'il a pris quelques distances récemment avec l'ancien président, lui a aussitôt apporté un soutien sans faille, via son compte Twitter:












Valérie Pecresse, l'ancienne ministre du Budget sous Sarkozy, est elle aussi passé par le réseau social pour s'exprimer:



















A gauche, Bruno Le Roux, le président du groupe Socialiste à l'Assemblée nationale, a été l'un des premiers à réagir à l'interview de Nicolas Sarkozy. "La justice doit fonctionner de la même façon pour tout le monde", assène-t-il sur l'antenne de BFM-TV.





Le Roux: "La justice doit fonctionner de la... par BFMTV



Pour Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, ces accusations vont trop loin. "Nicolas Sarkozy a voulu prononcer un 'J'accuse', il a surtout prononcé un 'J'abuse'", a-t-il déclaré dans la matinale de RTL, jeudi, ajoutant que "ce n'est pas parce qu'on a la présomption d'innocence qu'on peut insulter les magistrats, le gouvernement, le président".



Sur i>Télé, Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, a lui accusé jeudi l'ex-chef de l'Etat de "malmener" la République.























Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.






Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1qAhli2

via Actualité
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...