samedi 5 juillet 2014

Institutrice poignardée à Albi: la mère d'élève mise en examen pour assassinat

Institutrice poignardée à Albi: la mère d'élève mise en examen pour assassinat JUSTICE - Une femme déséquilibrée de 47 ans qui avait mortellement poignardé l'institutrice de sa fille devant des élèves de maternelle, vendredi à Albi, a été mise en examen samedi 5 juillet pour assassinat. On l'a appris samedi soir de source proche de l'enquête.



Cette femme prénommée Rachida, de nationalité espagnole et d'origine marocaine selon ses voisins, avait été placée dès vendredi en milieu psychiatrique, une première expertise ayant conclu à "des troubles psychiques ayant aboli son discernement".



LIRE AUSSI: Une institutrice poignardée à mort à Albi par la mère d'un élève







"Ce (vendredi) matin, une maman est arrivée avec un couteau et a poignardé devant les enfants une enseignante âgée de 34 ans pour une raison que l'enquête déterminera", avait expliqué le procureur d'Albi, Claude Derens, à une correspondante de l'AFP. "Quand je suis arrivé sur les lieux, on essayait de la ranimer. Elle était en arrêt cardiaque dans sa classe", avait précisé Claude Derens.



Les élèves et enseignants de l'école ont été évacués dans la matinée tandis que la préfète et la rectrice se sont immédiatement rendus sur place. La victime, mère de deux enfants en bas âge, enseignait en grande section de maternelle. Le meurtre d'un enseignant en milieu scolaire est rarissime en France.



"Un drame abominable" pour Hollande



Les faits se sont déroulés à l'ouverture des classes dans l'école primaire publique Edouard Herriot, qui accueille selon le site internet de la ville d'Albi 284 enfants en maternelle et primaire. Le groupe scolaire est situé dans le quartier Lapanouse, près du Stadium municipal de la préfecture du Tarn.



Le président François Hollande a exprimé sa "consternation" après ce "drame abominable". Le chef de l'Etat "a demandé au ministre de l'Education nationale" Benoît Hamon "de se rendre immédiatement sur place". Ce dernier "avait immédiatement interrompu ses activités pour se rendre sur place afin d'adresser ses condoléances aux proches de l'enseignante et pour leur apporter son soutien", a indiqué un porte-parole du ministère à l'AFP.



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.





from L'actu sur Le HuffPost http://ift.tt/1lIpYj5

via Actualité
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...