dimanche 29 juillet 2012

Natation : l'or de Camille Muffat


Camille Muffat, première championne olympique française des Jeux de Londres.
Camille Muffat, première championne olympique française des Jeux de Londres. | AFP/MARTIN BUREAU

La Française Camille Muffat est devenue dimanche championne olympique du 400 m nage libre, offrant à la délégation tricolore sa première médaille d'or des Jeux de Londres. La nageuse de 22 ans, qui a résisté jusqu'au bout au retour de l'Américaine Allison Schmitt, médaille d'argent, succède à sa compatriote Laure Manaudou, sacrée sur la même distance en 2004 à Athènes. La Britannique Rebecca Adlington, médaillée d'or à Pékin en 2008 et portée par le public londonien, s'est contentée du bronze. L'autre Française présente dans cette finale,Coralie Balmy, a terminé à la sixième place.

Muffat, meilleure performeuse de la saison (4 min 01 s 13), a parfaitement tenu son rang de favorite. Partie très fort, elle a nagé les 150 premiers mètres sous la base du record du monde, avant de ralentir un peu le rythme. Suivie de près par Schmitt pendant la première moitié du parcours, elle a ensuite progressivement creusé l'écart et est parvenue à résister au finish de l'Américaine dans les 30 derniers mètres.
"J'ai du mal à réaliser", a réagi la Niçoise au micro de France Télévisions. "J'ai toujours rêvé d'une médaille olympique. Depuis deux ans j'y pense et vraiment, depuis un an, je me dis que je veux être la meilleure. J'ai réussi à rester sereine malgré tout, malgré l'ambiance pour l'Anglaise Rebecca Adlington", a-t-elle expliqué. "Il a fallu aller jusqu'au bout même si c'était vraiment dur dans les derniers mètres. C'est vrai qu'il n'y avait pas vraiment la sérénité habituelle mais j'ai essayé d'en garder le plus possible."
Camille Muffat embrasse sa compatriote Coralie Balmy, qui a terminé 6e de la finale. Londres, le 29 juillet.
PREMIÈRE FINALE POUR YANNICK AGNEL
Yannick Agnel s'est qualifié dimanche pour la finale olympique du 200 m libre en réussissant le deuxième meilleur temps des séries en 1 min 45 s 84. Agnel, 20 ans, champion d'Europe du 400 m nage libre, a gagné près d'une seconde par rapport à son chrono de la matinée. Il devra probablement approcher lundi son record de France (1 min 44 s 42), voire faire mieux, pour décrocher l'or, la finale promettant d'être extrêmement relevée et indécise.
Le Niçois a été devancé par le phénomène chinois Sun Yang, sacré quelques heures avant sur 400 m nage libre, qui l'a devancé de 23 centièmes en 1 min 45 s 61. La troisième place est revenue au Sud Coréen Park Tae-Hwan (1 min 46 s 02). L'Américain Ryan Lochte, qui avait reconnu être un peu fatigué le matin en série après son sacre de la veille sur 400 m 4 nages, a fini avec le 5e temps général, derrière le recordman du monde, l'Allemand Paul Biedermann. Grégory Mallet s'est contenté du 14e temps des demi-finales.
Yannick Agnel a réalisé le deuxième temps des demi-finales du 200 m nage libre. Londres, le 29 juillet.
Camille Lacourt, champion du monde du 100 m dos, s'est qualifié pour la finale avec le 2e temps des demi-finales, derrière l'Américain Matt Grevers. Lacourt, sacré champion d'Europe du 100 m dos en 2010 à Budapest et champion du monde l'an dernier à Shanghai, a remporté sa demi-finale en 53 sec 03, soit 48 centièmes de mieux que son temps en séries dimanche matin. Grevers, déjà meilleur temps des séries, a été le seul des qualifiés pour la finale à passer sous les 53 sec, avec un chrono de 52 sec 66. L'Américain, vice-champion olympique à Pékin derrière son compatriote Aaron Peirsol, détient depuis les sélections olympiques américaines en juin à Omaha (Nebraska) le deuxième meilleur chrono de tous les temps (52.08). La finale de l'épreuve aura lieu lundi.
PASSAGE DE TÉMOIN POUR BERNARD ET MANAUDOU
Pour Alain Bernard, le champion olympique en titre du 100 mètres, ce dimanche est une journée particulière puisqu'il s'agit de sa dernière en tant que nageur de haut niveau. "C'est vrai que c'est une sensation très particulière. J'essaie degarder ma concentration et de vivre à fond cette journée, d'emmagasiner des images", confie la star française des Jeux de Pékin. Comme convenu, Alain Bernard et Jérémy Stravius cèderont leur place à Fabien Gilot et Yannick Agnelpour la finale du relais 4 x 100 m libre.
Chez les dames, Laure Manaudou a elle aussi pu mesurer le passage des ans en s'inclinant dès son entré en lice sur 100 m dos avec le 22e temps des séries en 1'01"03. " J'ai des regrets de ne pas avoir nagé plus vite. Mais j'ai aussi du plaisir à être là", a-t-elle assuré, souriante.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...