jeudi 26 juillet 2012

Immigration : Claude Guéant inquiet pour la "cohésion sociale"

Claude Guéant, lors d'un meeting de soutien aux candidats UMP et Nouveau Centre des Hauts-de-Seine, à Boulogne-Billancourt, le 4 juin 2012.

Claude Guéant, lors d'un meeting de soutien aux candidats UMP et Nouveau Centre des Hauts-de-Seine, à Boulogne-Billancourt, le 4 juin 2012.

(CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP)
0
L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant critique vertement, dans un entretien publié sur le site du Figaro jeudi 26 juillet, les nouveaux critères de naturalisation que veut introduire son successeur Manuel Valls. Ils créeraient selon lui "des droits pour les gens qui ont violé la loi".
Manuel Valls a annoncé mercredi qu'il reviendrait sur les critères de naturalisation actuels pour que l'acquisition de la nationalité française cesse d'être une "course d'obstacles". Mais pour Claude Guéant, "les mesures que préconise Manuel Valls sont de nature à porter gravement atteinte à la cohésion sociale". Il reproche au gouvernement de résumer sa politique "à annuler ce qui a été fait sous la présidence de Nicolas Sarkozy".
"Devenir français, c'est l'aboutissement d'une intégration"
"Notre politique avait un objet et un seul : faire en sorte que les naturalisations soient des succès et que les nouveaux Français soient reconnus sans aucune réserve comme des Français à part entière qu'ils sont", dit-il. "Devenir français, ce n'est pas le début d'un parcours, c'est l'aboutissement d'une intégration, comme d'ailleurs Manuel Valls le reconnaît", ajoute-t-il.
Claude Guéant reproche également à son successeur de vouloir revoir les critères de la régularisation des étrangers en situation clandestine. "Le texte que prépare le ministre aura à l'évidence pour conséquence de créer des droits pour des personnes qui ont violé la loi. Ce qui pose problème", estime-t-il.
FTVi avec agences
Dans la même rubrique
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...