mercredi 4 avril 2012

Wall Street : chute après la Fed, malgré l'emploi privé



(Boursier.com) -- Wall Street décroche ce mercredi, les opérateurs étant visiblement attristés par l'absence d'indications sur de nouveaux assouplissements quantitatifs de la Fed. Sur le front économique, les derniers chiffres de l'emploi sont pourtant assez bons outre-Atlantique, tandis que l'ISM des services reflète un léger ralentissement. Le DJIA perd actuellement 1,19% à 13.043 pts, tandis que le Nasdaq trébuche de 1,62% à 3.063 pts.
Monsanto a de son côté publié ses trimestriels, tandis que SanDisk a délivré un avertissement. Moody's a dégradé la notation de General ElectricUS Airways discute fusion avec AMR dans le compartiment aérien américain. Enfin, Burger King, géant de la restauration rapide, veut s'introduire de nouveau à Wall Street.
D'après le dernier rapport d'ADP ce mercredi, les créations de postes non-agricoles dans le privé aux Etats-Unis, pour mars 2012, se sont établies à 209.000 sur une base ajustée des variations saisonnières. Ce niveau dépasse donc légèrement le consensus des économistes. En outre, les gains estimés sur les mois antérieurs ont été revus à la hausse. La progression de janvier atteint 182.000 postes et celle de février 230.000, soit respectivement 9.000 et 14.000 de plus que précédemment. En mars, les services ont généré 164.000 emplois supplémentaires, contre 183.000 sur le mois antérieur. La production de biens a créé 45.000 postes le mois dernier, le secteur manufacturier 23.000.
L'indice ISM des services américains, dit non-manufacturier, a décliné à 56 en mars 2012 contre 57 de consensus. Ce repli de l'indicateur traduit un ralentissement de la croissance, même si cette lecture supérieure à la barre des 50 traduit encore une ferme expansion. De plus, l'indice de février 2012 constituait un sommet d'un an.
D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 9 millions de barils pour la semaine close au 30 mars 2012, à 362,49 millions de barils. Le consensus tablait sur une progression de seulement 2,2 million de barils. Les stocks d'essence ont eux reculé de 1,5 million de barils quand le consensus attendait une baisse de 1,4 million de barils. Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) sont restés inchangés contre un repli de 0,4 million de barils anticipé par le consensus.
Selon une étude de Moody's Analytics, les ventes de propriétés immobilières saisies aux États-Unis devraient rebondir de 25% cette année, en comparaison du million de ventes de "repossessions" en 2011. L'enquête sur les pratiques de saisies des établissements financiers américains avait en effet limité les reventes aux enchères l'an dernier. Dans un tel contexte, les prix des logements pourraient chuter de 10%, juge une firme spécialiste du secteur, RealtyTrac Inc. En effet, les logements saisis et "stockés" l'an dernier en attendant la fin des procédures se vendront probablement avec une décote de 35% par rapport à la valeur fixée par les créanciers.
Les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed ont confirmé hier soir la prudence de la Banque centrale américaine à propos de la situation économique. Ainsi, lors de cette réunion FOMC, les membres votants de la Fed étaient restés inquiets des perspectives du marché du travail aux États-Unis, malgré plusieurs mois de recul du taux de chômage.
Au terme de cette réunion du 13 mars, la Fed avait maintenu sa posture monétaire ultra-accommodante, avec des taux logés entre zéro et 0,25% sur les fonds fédéraux. La Banque avait aussi affirmé son engagement de maintenir des taux bas au moins jusqu'à la fin de l'année 2014. Quelques responsables de la Fed avaient alors manifesté un intérêt pour de nouvelles mesures éventuelles destinées, en cas de détérioration économique ou d'inflation... durablement trop basse, à soutenir la croissance.
Les membres de la Fed ont donc semblé globalement peu pressés d'engager de nouvelles actions monétaires quantitatives, constatant tout de même les récents signaux d'amélioration de l'économie. Les opérateurs, eux, espéraient sans doute des allusions un peu plus prononcées à un éventuel "QE3".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...