mercredi 4 avril 2012

Dupont-Aignan ne choisira pas entre Sarkozy et Hollande



Pendant un discours de Nicolas Dupont-Aignan, à  Montpellier le 29 mars 2012.
Pendant un discours de Nicolas Dupont-Aignan, à Montpellier le 29 mars 2012. (Photo Pascal Parrot. REUTERS)

Le souverainiste assure qu'il ne donnera pas de consigne de vote si le deuxième tour de la présidentielle oppose Nicolas Sarkozy à François Hollande.

Le candidat souverainiste à l'Elysée, Nicolas Dupont-Aignan, a dit mercredi qu'il ne donnerait pas de consigne de vote pour le deuxième tour en cas de duel entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, contrairement à 2007 où il s'était prononcé en faveur du candidat UMP.
«Je dirai une chose simple aux Français (...): vous êtes assez grands, vous avez voté pour moi, vous avez lu mon programme, vous aimez mon programme. Lisez les programmes des deux qui resteront (...) et votez en conscience pour celui qui se rapproche le plus du mien», a déclaré Nicolas Dupont-Aignan, invité de l'émission «Questions d'Info» LCP/AFP/France Info/Le Monde.
Il a toutefois affirmé ne pas être convaincu de la présence de Hollande et Sarkozy au second tour : «je sais une chose au fond de moi, c'est que les Français ne veulent plus de ces deux partis».

«A un certain âge, on ne change plus»

Comme on lui faisait remarquer qu'il avait appelé à voter pour Nicolas Sarkozy en 2007, Nicolas Dupont-Aignan a jugé que le président-candidat avait «exactement fait l'inverse de ce qu'il avait promis».
A l'époque, «même si j'étais en désaccord avec lui sur l'attitude, le mode de fonctionnement et tout le monde le sait, l'atlantisme, j'avais dit : "s'il est capable de changer l'Europe et de relancer la croissance, même si je ne suis pas un fanatique et un fan, je vote pour lui"», a-t-il rappelé.
Mais désormais il a dit ne pas croire à l'assertion de Nicolas Sarkozy selon laquelle il serait un président «différent».
«Je crois qu'à un certain âge on ne change plus. Je ne crois pas qu'on change beaucoup, en tout cas je ne crois pas qu'on change ses intérêts», a-t-il affirmé.
Nicolas Dupont-Aignan a déclaré croire en son étoile : «ça viendra, parce que je suis le seul à proposer un patriotisme éclairé et serein, et ça viendra».
Il s'est par ailleurs réjoui de la prochaine tenue d'émissions politiques à une heure de grande écoute sur France Télévisions. «C'est déjà mieux et les Français vont pouvoir voir les dix candidats, qu'on ne les zappe pas, qu'il y ait un vrai premier tour», a réagi le député de l'Essonne.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...