jeudi 15 mars 2012

Yachvili de retour


Yachvili de retour

Mots clés : 
Emmanuel Quintin(Sport24.com) Mis à jour  | publié  Réactions (3)
Dimitri Yachvili retrouvera le numéro 9 samedi à Cardiff
Dimitri Yachvili retrouvera le numéro 9 samedi à Cardiff Crédits photo : Panoramic

Dimitri Yachvili, absent lors des trois dernières journées, fait son grand retour derrière la mêlée du XV de France pour affronter le pays de Galles samedi. Le Biarrot fait partie des six changements opérés par Philippe Saint-André.

Philippe Saint-André avait promis du changement. Il a tenu parole. Pour affronter le pays de Galles samedi à Cardiff, en clôture du Tournoi des VI Nations, le sélectionneur du XV de France a procédé à pas moins de six changements par rapport à l'équipe qui a démarré face à l'Angleterre samedi dernier (22-24). Le plus notable est le retour de Dimitri Yachvili en numéro 9. Titulaire lors de l'ouverture du Tournoi contre l'Italie, avant de devoir quitter le groupe sur blessure pour le plus grand bonheur du Biarritz Olympique, le Biarrot sera associé à Lionel Beauxis, préféré une nouvelle fois à François Trinh-Duc à l'ouverture. «Nous avons vu François démarrer trois matches. On a envie de voir Lionel Beauxis commencer deux matches d'affilée», a justifié Saint-André.
Une ligne de trois-quarts new-look
Devant, David Attoub, 23e homme lors des quatre premières journées, est récompensé de son investissement à l'entraînement avec une place de titulaire à droite de la première ligne («On a besoin de découvrir des piliers droits, c'est le bon moment pour le lancer», selon Saint-André) tandis que William Servat, dont ce sera le dernier match en Bleu, comme Julien Bonnaire, reprend la place au talonnage qu'il avait laissée à Dimitri Szarzewski samedi. Si le reste du pack est inchangé, la ligne des trois-quarts est, elle, renouvelée aux… trois-quarts ! Alexis Palisson, à l'aile, et Florian Fritz, au centre, débuteront la partie tandis que Wesley Fofana, aligné quatre fois de suite au centre et révélation de ce Tournoi, sera cette fois décalé à l'aile. «Il a terminé le match contre l'Angleterre à l'aile», a justifié PSA «et sa polyvalence peut être précieuse en cours de match.»
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...