vendredi 16 mars 2012

Une photo du voleur de la Joconde achetée près de 4 000 aux enchères


La photographie judiciaire de Vincenzo Peruggia (en bas), arrêté pour avoir volé La Joconde, a été vendue 3 825 euros lors d'enchères.

La photographie judiciaire de Vincenzo Peruggia (en bas), arrêté pour avoir volé La Joconde, a été vendue 3 825 euros lors d'enchères. | Arnaud Guiguitant

Zoom
Son geste l'a définitivement fait passer à la postérité. La preuve? La photographie d'identité judiciaire de Vincenzo Peruggia, l'ouvrier italien qui avait volé la Joconde au musée du Louvre en 1911, a été adjugée 3 825 euros à un acheteur italien, a annoncé vendredi la maison d'enchères parisienne Tajan, organisatrice de la vente. 
La photographie, qui montre Peruggia de profil et de face, a été prise en 1909 par Alphonse Bertillon (1853-1914), inventeur de la méthode du fichage anthropométrique. L'épreuve argentique originale de petite taille (123 X 54 mm) était estimée entre 1 500 et 1 800 euros (hors frais).

Le voleur affirme alors avoir agi par patriotisme
Vincenzo Peruggia, peintre en bâtiment, est déjà fiché depuis deux ans par la police lorsqu'il dérobe le 21 août 1911 le chef-d'oeuvre de Léonard de Vinci. Le célèbre tableau n'est retrouvé qu'en décembre 1913 alors que Peruggia tente de le revendre à un antiquaire à Florence, en Toscane. Le voleur affirme alors avoir agi par patriotisme. Jugé en Italie, il est condamné à une peine de prison légère, réduite à sept mois.
L'été dernier, le personnage de Peruggia a été le héros d'une pièce de théâtre le décrivant comme un patriote. La pièce a été présentée à Dumenza, sa ville natale, en Lombardie (nord de l'Italie).
LeParisien.fr
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...