samedi 17 mars 2012

Trois soeurs mortellement fauchées sur l'autoroute A7




Trois soeurs ont été mortellement fauchées dans la nuit de vendredi à samedi sur l'autoroute A7.

Trois soeurs ont été mortellement fauchées dans la nuit de vendredi à samedi sur l'autoroute A7.| AFP/JEAN-PIERRE CLATOT

Zoom1/3


Dramatique accident cette nuit sur l'autoroute A7  à hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme), non loin de Montélimar, dans le sens nord-sud, en direction de Marseille. Trois adolescentes - âgées de 13, 14 et 19 ans, selon  Bleu Drôme Ardèche, qui révèle l'information - qui marchaient sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute, ont été fauchées en pleine nuit et percutées par plusieurs véhicules peu avant minuit. 
Sans identification formelle, une incertitude planait sur leur âge, mais il s'agirait de trois soeurs originaires de Marseille. 


«On se demande comment elles ont pu entrer sur l'autoroute, car le point d'entrée le plus proche est à 17 kilomètres», a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Valence, Antoine Paganelli, s'interrogeant sur les raisons et les circonstances de leur présence à pied sur l'autoroute. «Elles marchaient sur la voie d'arrêt d'urgence ou s'apprêtaient à traverser» quand une première voiture les a heurtées, n'ayant pu les voir en raison de la présence d'un poids lourd en dépassement et de l'obscurité, a précisé le procureur. «Elles ont ensuite été successivement heurtées par plusieurs véhicules», dont le poids lourd, a-t-il précisé.

Contactées par un patrouilleur de l'autoroute

Selon Europe 1 , elles avaient été contactées par un agent autoroutier quelques temps avant l'accident.  Le patrouilleur avait été alerté par des automobilistes, lui signalant la présence de personnes aux abords des voies. L'agent autoroutier les avait fait passer de l'autre côté de la barrière de sécurité et un message de prudence avait été diffusé sur la fréquence d'Autoroute FM (107.7). Toujours selon la radio, les trois victimes seraient restées derrière la barrière de sécurité une vingtaine de minutes avant de décider de traverser l'autoroute et d'être percutées à plusieurs reprises.

Joints par Leparisien.fr, les pompiers de Saint-Paul-Trois-Châteaux expliquent avoir reçu une alerte à 23 h 40. Une dizaine de secouristes se sont alors rendus sur place. «Quand nous sommes arrivés, les trois adolescentes étaient déjà décédées. Les corps étaient méconnaissables», explique un pompier. 

Le patrouilleur de la société d'autoroute doit être entendu par les enquêteurs. Les trois jeunes filles seraient vraisemblablement trois soeurs originaires de Marseille et issu de la communauté du voyage, a indiqué samedi une source proche de l', qui reste prudente dans l'attente de l'identification des corps par les proches. La famille a pu être contactée grâce à un téléphone portable retrouvé sur les lieux de l'accident, survenu dans la nuit de vendredi à samedi nuit, mais aucun papier d'identité n'a pu être retrouvé sur place, a précisé cette source à l'AFP.
LeParisien.fr
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...