dimanche 18 mars 2012

Suivez la journée de campagne du 18 mars en direct: La rue crie «résistance»


15h16 Apparemment, la Marseillaise retentit rue du Faubourg Saint-Antoine


15h12 Le compte Twitter officiel de la campagne de Jean-Luc Mélenchon (@melenchon2012) publie des «twittpics» du candidat dans le cortège. Mélenchon est notamment entouré de l'actuel et l'ancienne secrétaire national(e) du PCF, Pierre Laurent et Marie-Georges Buffet.


15h03 D'après l'AFP, les sympathisants du Front de Gauche trouvent les journalistes un peu trop nombreux. C'est vrai que pas moins de 200 reporters ont été accrédités pour cet événement, très important pour Jean-Luc Mélenchon.
14H49 Jean-Luc Mélenchon est acclamé par des applaudissements et des «ré-sis-tance!», selon notre journaliste politique sur place pour la grande marche vers la Bastille. La foule est dense derrière le candidat du Front de Gauche.
14h44 Le cortège du Front de Gauche vient de s'élancer, place de la Nation à Paris.
14h33 «Que les riches vivent plus simplement pour que les pauvres puissent simplement vivre». Les militants brandissent leurs banderoles dans le cortège du Front de Gauche.

14h31 Le cortège du Front de Gauche n'est pas encore parti de Nation pour la grande marche citoyenne, selon iTélé.
14h15 Il y a quelques minutes notre journaliste politique Maud Pierron (@Maud_Pierron) se trouvait à Bastille. Vous pouvez la suivre sur Twitter, elle fait des photos en direct.


14h13 A propos de la grande marche de Jean-Luc Mélenchon vers la Bastille ce dimanche après-midi: «C'est un tournant, nous recréons l'espoir», a déclaré Pierre Laurent (PCF) sur BFM TV.
14h08 Alors que les sympathisants se préparaient pour la grande marche de Jean-Luc Mélenchon, qui a débuté il y a quelques minutes à Nation, au salon du livre ce dimanche matin, François Hollande s'est comparé à Sisyphe, héros de la mythologie grecque condamné à remonter une pierre en haut d'une montagne, inlassablement. Pour lui il s'agit d'une métaphore de «la persévérance, de l'engagement, la volonté humaine, la ténacité» pour «arriver au plus haut». «Même quand on arrive au plus haut, il faut toujours penser que rien n'est acquis, rien n'est fait (...) même dans l'après victoire, tout doit être un recommencement. Toute victoire appelle après un nouveau combat», a déclaré le candidat socialiste. Décidément, le fils d’Eole et d’Enarété inspire les politiques. Il y a quelques semaines, c'est Dominique de Villepin qui s'était comparé à Sisyphe, posant de dos, pour Le Monde, les mains sur un mur, faisant semblant de pousser un rocher.
14h La grande marche citoyenne de Jean-Luc Mélenchon va bientôt débuter... sous la pluie. Les sympathisants sont déjà prêts à Nation, d'où part le cortège.
13h57 «Il y a un enjeu majeur dans cette élection, c'est la participation. C'est une élection importante, probablement la plus importante depuis 30 ans», a déclaré Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande (PS) ce dimanche, au «Forum» Radio J. «Le besoin du changement, il est majeur. Et dans cette élection-là, il ne faut pas considérer que le vote est uen formalité, il ne faut pas non plus s'en désintéresser».
13h47 Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy, a indiqué ce dimanche sur France 3 qu'elle ferait «la même chose que ce qu'[elle a] dit ou écrit» en votant PS en cas de second tour entre François Hollante et Marine Le Pen, même si «ce n'est pas d'actualité».
13h03 Dans un peu moins d'une heure, Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche, partira à l'assaut de la Bastille, en ce 18 mars, date anniversaire du début du soulèvement de la Commune de Paris de 1871. Après une marche qui se veut «festive» depuis la place de la Nation, Mélenchon prononcera un discours d'une demi-heure environ devant l'Opéra Bastille, vers 17h. Le candidat à la présidentielle attend 30.000 sympathisants. Ce rendez-vous doit marquer pour lui le début de «l'insurrection civique».
12h51 La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), a lâché sur France 3: «Mélenchon ne prend pas la Bastille, il prend la pose». Elle a toutefois reconnu qu'il était l'une des «révélations de la campagne». Un peu plus tôt, NKM déclarait: «Français Hollande il est dans la position de celui qui vous bourre de coups de poings et quand vous lui donnez un coup de pied, il s'allonge par terre et appelle la police (...) Nicolas Sarkozy exige, pour les Français, une campagne qui soit au niveau et pour cela, il faut que François Hollande dise quelles sont ses propositions».
12h13 Pendant ce temps, François Bayrou, le candidat centriste, est aux Antilles (toujours pour la campagne, malgré le temps radieux à en croire la météo). En Martinique, il a parlé de l'avenir de l'outre-mer. Celui-ci «n'est pas dans l'assistance» mais «dans l'activité, la création, la production, l'invention et l'innovation». Ce dimanche, François Bayrou doit prendre l'avion pour la Guadeloupe. Il visitera le parc national et évoquera la question du développement du tourisme vert, selon l'AFP.
11h48 Eva Joly «ne doit pas changer», a dit Cécile Duflot sur Europe 1. «Je pense qu'en politique, en 2012, on a besoin de gens avec une voix calme, qui disent les choses posément et qui ne mentent pas. On a un rôle à jouer quand on est honnête et fidèle», a ajouté la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts.

Eva Joly, qui est tombée sous la barre des 3% d'intentions de vote au premier tour dans plusieurs sondages récents, avait affirmé mercredi dernier à Strasbourg qu'elle irait jusqu'au bout de la campagne.
11h28 L'abattage rituel est un «sujet périphérique», a estimé Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV ce dimanche sur Europe 1. «On sait pourquoi ce débat a été lancé, pour polémiquer».
11h24 Alors que la démonstration de force du candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, est attendue dans quelques heures, François Hollande a relativisé sa bonne dynamique actuelle dans la campagne. Le candidat socialiste a assuré «respecter» son rival du Front de gauche au JT de TF1 samedi soir, mais s'est présenté comme le seul candidat capable de «faire gagner la gauche».
11h09 Selon un sondage Ifop pour le JDD, Nicolas Sarkozy (27,5%) arriverait en tête, suivi de très près par François Hollande(27%), largement devant Marine Le Pen (17,5%), si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche prochain. Au second tour, le candidat socialiste l'emporterait largement sur son rival UMP (54/46), précise l'étude.
10h58 «Je souhaite qu'il y ait une majorité de gauche écologiste qui engage des réformes politiques d'ampleur. Et ça passe par la défaite de Nicolas Sarkozy et la victoire d'un candidat de gauche, François Hollande», a déclaré Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV ce dimanche matin sur Europe 1.
10h45 La semaine dernière, Nicolas Sarkozy qualifiait EELV de «secte». Cécile Duflot lui a répondu ce dimanche matin sur Europe 1: «On n'est pas une secte, on vit dans un monde réel et on veut changer ce monde réel. Nous voulons peser sur l'avenir, et vous savez, le match ne s'arrête pas le 22 avril».
10h41 Sinon, Jean-Marie Le Pen a été interviewé par le Parisien(édition de ce dimanche). Le président d'honneur du Front national a jugé le bilan de Nicolas Sarkozy «globalement négatif». Il pense que le président candidat «sera battu» à l'élection présidentielle. Pour lui, Nicolas Sarkozy «a ouvert les frontières comme jamais, il a été le champion du chômage et du déficit dans tous les domaines». 
10h38 Au cours du Grand rendez-vous Europe 1/iTélé/Le Parisien-Aujourd'hui en France, Cécile Duflot a également défendu Eva Joly, la candidate d'Europe écologie-Les Verts (EELV): «Elle est la seule à parler d'un projet écologiste dans toute sa dimension. Oui, Eva Joly n'est pas un homme de 60 ans qui transpire derrière un pupitre en agitant un drapeau», a déclaré la secrétaire nationale d'EELV.
10h29 Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV),  était invitée du Grand rendez-vous Europe1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France ce dimanche matin. Elle a critiqué le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon: «Il fait de la politique avec un rétroviseur. La Bastille, la Commune, c'est sympa, c'est de la nostalgie d'une époque où il y avait de grands tribuns et pas de femmes en politique».
10h23: Bonjour à tous. Merci de suivre avec 20 Minutes cette nouvelle journée de campagne présidentielle. Ce dimanche est particulièrement important pour le candidat du Front de Gauche,Jean-Luc Mélenchon, qui lancera une grande marche vers la Bastille à 14h avant de faire un discours à 17h. A cinq semaines du premier tour, c'est l'occasion pour lui de populariser sa «VIe République sociale, laïque et écologique».
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...