mardi 20 mars 2012

Recueillement et vigilance après la tuerie de Toulouse - EN DIRECT


Une minute de silence a été observée à 11h00 dans toutes les écoles de France en hommage aux quatre victimes de la tuerie de Toulouse, dont les corps doivent être rapatriés dans la soirée en Israël.
Une minute de silence a été observée à 11h00 dans toutes les écoles de France en hommage aux quatre victimes de la tuerie de Toulouse, dont les corps doivent être rapatriés dans la soirée en Israël. ( © AFP Philippe Desmazes)
- 14H23 - LES CORPS DES VICTIMES QUITTENT TOULOUSE POUR ETRE RAPATRIES EN ISRAEL - Les dépouilles du rabbin et des trois enfants juifs ont quitté le collège-lycée Ozar Hatorah dans deux corbillards noirs dépourvus de tout ornement poussés par les hommes, sous les lamentations déchirantes de la communauté et dans un ultime accès brutal de chagrin chez tous et de colère chez certains.
14H19 - Traumatisme - Selon le pédopsychiatre Thierry Baubet, interrogé par l'AFP, "ce qui est bouleversant pour un enfant, c'est que des enfants ont été tués, mais aussi que ça s'est passé dans une école, et que les adultes, qui sont là pour protéger, n'ont rien pu faire. L'école pour l'enfant, c'est un peu une extension de la maison, c'est un nid de relative sécurité".
14H14 - MARCHE SILENCIEUSE DIMANCHE A PARIS A L'APPEL DES COMMUNAUTES JUIVES ET MUSULMANES - "Au nom de la communauté nationale, nous allons organiser une marche silencieuse en souvenir de ces actes abominables entre Montparnasse et les Invalides", annonce Richard Prasquier, le président du Crif. "Cette marche n'a de sens que si c'est une marche commune", ajoute-t-il.
14H11 - JUPPE ACCOMPAGNE LES FAMILLES DE VICTIMES EN ISRAEL - Le ministre des Affaires étrangères assistera aux obsèques des quatre victimes demain.
14H05 - Hommage - Au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, la minute de silence a été observée dans l'émotion par les enfants, visages très fermés, mains jointes, bras croisés et têtes baissées, y compris dans les couloirs, où le personnel non-enseignant, les élèves qui n'avaient pas cours, voire le proviseur Jean Bastianelli à l'accueil sont restés debout silencieusement pendant une minute.
14H00 - "Terrorisme" - Pour le président russe, Dmitri Medvedev, la tuerie de Toulouse est "un acte barbare" qui confirme "le bien-fondé du renforcement des efforts communs de lutte contre le terrorisme, dont la population civile est la première victime".
13H59 - Arthaud critique - "J'ai envie de dénoncer cette comédie de l'union nationale et je n'y jouerai pas", dénonce la candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle.
13H19 - Tout petits - Les élèves de maternelle de l'école des Hospitalières-Saint-Gervais à Paris ont respecté "un temps calme car un événement triste s'est passé", explique Thierry Hattu, directeur de cette école laïque dont de nombreux élèves ont été déportés en 1942. "A cet âge, ils ne comprennent pas tout, mais ils ont su que quelque chose avait eu lieu car le carnaval prévu ce mardi dans notre école (...) a été repoussé d'une semaine", a-t-il ajouté.
13H14 - Appel à prier - Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, celui de la mosquée de la rue Myrha de Paris, Cheikh Mohamed-Salah Hamza, appellent à prier vendredi à la mémoires des deux soldats musulmans "lâchement assassinés à Montauban et à Toulouse".
13H08 - "MALHEUREUSEMENT RIEN. ON A UNE OBLIGATION DE RESULTAT, C'EST TOUT" - C'est la réponse de Nicolas Sarkozy à la question d'un journaliste sur l'avancée de l'enquête, à la sortie du collège-lycée François-Couperin où il a observé une minute de silence.
13H05 - Mobilisation - SOS Racisme appelle citoyens et candidats à la présidentielle à un "rassemblement républicain" dimanche à Paris pour exprimer le "dégoût de la haine raciste et antisémite".
12H57 - Vu de Sarcelles - Dans le fond de la classe, au collège Victor-Hugo de Sarcelles, où réside une importante communauté juive, Farouk Senoussaoui, 12 ans, parle de la tuerie: "c'est important de rendre cet hommage. Il faut du respect pour ceux qui sont morts". "Ce qui est arrivé là-bas, ça fait peur. Un fou qui tire sur des enfants, c'est très choquant", confie-t-il.
12H51 - Conversation avec Israël - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a l'intention d'appeler le président Nicolas Sarkozy pour "discuter de l'enquête", a précisé un de ses porte-parole, Ofir Gendelman. Le président français lui a écrit hier, l'assurant de "la totale détermination des autorités françaises pour que l'auteur de cet acte lâche et ignoble soit interpellé puis jugé avec toute la sévérité que requièrent la gravité et la cruauté de ce crime".
12H47 - Critiques - Cécile Duflot, la secrétaire nationale d'EELV, sur son compte twitter, s'élève contre les propos de Nicolas Sarkozy à des collégiens lors de la minute de silence, estimant "qu'on ne parle pas ainsi à des enfants" et que le devoir des adultes "c'est protéger, pas angoisser".
12H29 - Nouveaux renforts - Plus d'un millier de policiers et de gendarmes supplémentaires ont été déployés, en Midi Pyrénées, dans le Lot-et-Garonne et l'Aude, afin de garantir la sécurité après la tuerie de Toulouse, annonce Le préfet de la zone de défense Sud Ouest, Patrick Stefanini.
12H26 - Déterminé - François Bayrou refuse de suspendre sa campagne comme d'autres candidats à la présidentielle. Il poursuit pour mettre "un terme au climat d'intolérance". "Ce n'est pas avec une parenthèse de trois jours qu'on y mettra un terme (à l'intolérance). Je ne pense pas à ces évènements de façon électorale mais de façon nationale", a déclaré le candidat du MoDem après avoir observé la minute de silence en mémoire des victimes
12H21 - Jusqu'où? - Toulouse est "horrifiée", a déclaré le maire socialiste de la ville, Pierre Cohen, interrogé sur France Inter. Il a évoqué la "douleur, la colère et surtout l'inquiétude" des habitants "car le tueur fou et abominable court toujours". Il faut se demander jusqu'où ira le meurtrier, a-t-il ajouté.
12H20 - Vigipirate écarlate - Bon nombre d'habitants de Toulouse croisés par des journalistes de l'AFP ne cachent pas leur angoisse devant la possibilité d'une récidive du tueur en scooter. Des militaires et des policiers sillonnent la gare et l'aéroport. Des voitures de police sont stationnées devant certaines écoles.
12H02 - Antisémitisme - Pour Claude Guéant, "les miasmes de l'antisémitisme sont toujours là et il faut nous en protéger". Après avoir observé la minute de silence à l'école Gan Rachi de Toulouse, il devait assister avec le ministre de la Défense Gérard Longuet à la levée des corps des victimes à l'école juive Ozar-Hatorah.
11H56 - Nicolas Sarkozy à Roissy - Le président participera à un hommage à huis clos aux quatre victimes de la tuerie, au pavillon d'honneur où doivent être exposées leurs dépouilles avant d'être transportées en Israël.
11H52 - Coûte que coûte - Pour Jean-Luc Mélenchon, "poursuivre la campagne, c'est un acte de résistance morale, intellectuelle et affective". Le candidat du Front de Gauche à la présidentielle se rend aujourd'hui en RER vers Massy, dans la banlieue sud de Paris, pour un déplacement sur les services publics.
11H50 - Prière - A Angers, environ 150 personnes se sont réunies pour une minute de silence devant l'Hôtel de ville. A cette occasion, le kaddish, la prière des morts, a notamment été récitée.
11H40 - Instructions aux militaires - Le ministre de la Défense Gérard Longuet a donné des "instructions précises" à tous les chefs de corps de la région Midi Pyrénées pour garantir la sécurité des militaires et sur l'application du plan Vigipirate. Le Lot-et-Garonne passe également au niveau "écarlate".
11H36 - Dépouilles - Transportés en avion militaire de Toulouse à Roissy, les corps des victimes seront exposés au pavillon d'honneur de l'aéroport francilien, avant de décoller pour Israël à 23H50 dans un avion de la compagnie El Al.
"On flippe tous"
11H33 - "Rester unis" - Le directeur de l'école Jean-Zay à Rennes, Philippe Robert, a expliqué aux élèves que les victimes avaient été tuées parce qu'elles étaient juives, alors que "nous sommes tous des citoyens français", qui doivent "rester unis", "quelque soit notre religion, quelque soient nos idées".
11H30 - Scandalisé - Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit "scandalisé" par les récentes fusillades de Toulouse et Montauban a assuré le président Sarkozy de son soutien face à ces "actes insensés de brutalités".
11H26 - HOLLANDE A MONTAUBAN - François Hollande sera demain à Montauban pour les obsèques de militaires assassinés. Le candidat socialiste s'est recueilli à l'école Jean-Jaurès du Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis.
11H20 - Vigilance dans toutes les écoles toulousaines - Devant l'école catholique du Caousou, des policiers vérifient l'identité des parents conduisant leurs enfants en voiture dans l'enceinte de l'établissement. L'école Pierre Dupont, dont la grille est fermée, affiche ses consignes: "Ne pas traîner devant l'école, les enfants doivent être pris en charge dans le hall".
11H 13 - Peur au ventre - Non loin des lieux du drame, devant l'école maternelle Michoun, à Toulouse, la tension des parents est palpable. "On flippe tous", dit Jennifer Gruman, chanteuse lyrique, le visage fermé. "Une amie a décidé de garder ses enfants à la maison. Je pense qu'il y en a pas mal dans ce cas", ajoute-t-elle. "On stresse. Maintenant, on fait beaucoup plus attention aux scooters et aux motos", abonde Dimitri Bernard, technicien.
11H05 - Recueillement - L'Assemblée nationale et le Sénat ont également observé une minute de silence. Le Conseil de Paris a été suspendu pendant une heure, jusqu'à 11H30, afin que les élus se rendent dans les écoles de leur arrondissement. A Strasbourg, diplomates et employés du Conseil de l'Europe se sont rassemblés devant le siège de l'institution.
11H00 - UNE MINUTE DE SILENCE DANS TOUS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DE FRANCE -
10H59 - Solennel - Nicolas Sarkozy, l'air grave, s'adresse aux élèves rassemblés dans la cour: "Ca s'est passé à Toulouse, dans une école confessionnelle (...), mais ça aurait pu se passer ici (...). Ces enfants sont exactement comme vous, des victimes pour rien, c'est très important de penser à ces enfants, à leurs familles, de réfléchir au monde tel qu'il est, tous ensemble".
10H54 - NICOLAS SARKOZY OBSERVE UNE MINUTE DE SILENCE DANS UN COLLEGE PARISIEN - Le chef de l'Etat est accompagné du ministre de l'Education Luc Chatel au collège-lycée François Couperin dans le IVe arrondissement, à quelques pas du Mémorial de la Shoah.
"Vérifications"
10H42 - Les médias israéliens fustigent l'antisémitisme en Europe - "L'attaque de Toulouse va sans doute renforcer le sentiment de vulnérabilité des juifs européens", estime le quotidien Jerusalem Post. Pour le quotidien Haaretz, "beaucoup pensaient qu'après l'Holocauste et l'occupation nazie, les enfants français ne seraient plus jamais tués de sang froid à cause de leur religion. Et pourtant, c'est précisément ce qui s'est passé à Toulouse". "Désormais les juifs français vont se réveiller, certains vont acheter des appartements qui resteront vides en Israël, d'autres qui pensaient déjà déménager en Israël vont émigrer", prédit Dan Margalit, éditorialiste du quotidien gratuit Israel Hayom.
10H38 - Présidentielle - La candidate Europe Ecologie - Les Verts à la présidentielle, Eva Joly, suspend sa campagne et annule une visite aujourd'hui à Montreuil en raison du drame.
10H33 - Renforts - 25 policiers du RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) ont été dépêchés à Toulouse. Le plan Vigipirate de couleur "écarlate" a été déclenché pour la première fois en France en Midi-Pyrénées et dans plusieurs départements limitrophes.
10H27 - Couleurs - Le scooter noir utilisé lors des attaques de militaires à Toulouse et Montauban et le scooter blanc sur lequel le tueur est arrivé à l'école juive hier est le même, assure une source proche de l'enquête à l'AFP.
10H24 - Pistes - Le cas de militaires ayant exprimé des idées néo-nazies, chassés de l'armée et qui "pourraient avoir l'esprit de revanche" est étudié de près.
10H18 - Enquête - Des "milliers de vérifications ont été faites" par les enquêteurs pour déterminer la personnalité du tueur, selon Claude Guéant.
10H14 - Union nationale - Pour François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, son "devoir" en tant que responsable politique, "c'est que tous les Français se sentent citoyens de France".
10H06 - Veillée - En vertu de la tradition juive, les corps ont été veillés toute la nuit. le recueillement se poursuit au collège-lycée devant lequel des dizaines de bougies ont été allumées et des bouquets de fleurs déposés contre le mur d'enceinte.
10H04 - Caméra - Un nouveau détail est venu renforcer l'effroi causé par le tueur et sa façon d'opérer: un témoin l'a vu hier avec une caméra "sanglée sur la poitrine", un appareil de type GoPro, a affirmé le ministre de l'Intérieur Claude Guéant. "Cela ajoute un élément supplémentaire sur le profil" de cet homme, il s'agit de "quelqu'un qui a la cruauté d'enregistrer ses actes", a dit le ministre à l'AFP.
10H01 - "Apocalypse" - Les voisins du collège-lycée juif de Ozar Hatorah sont abasourdis. "C'était l'apocalypse", décrit un père de famille, Gil Bensoussan, venu déposer sa fille au collège juste après les meurtres. "Les gens criaient, couraient dans tous les sens". "Maintenant il y a un fou qui est dans la ville".
09H56 - Obsèques - Les quatre victimes, dont trois enfants possédant la nationalité franco-israélienne, seront inhumées demain en Israël. Les corps de Jonathan Sandler, 30 ans, professeur de religion, ses deux fils, Gabriel, 3 ans, et Arieh Sandler, 6 ans, ainsi que Myriam Monsonego, 7 ans, la fille du directeur de l'école Ozar Hatorah, à Toulouse, seront transférés à bord d'un avion de la compagnie israélienne El Al, qui décollera à 22H00 de l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle pour Tel Aviv.
EN DIRECT - Une minute de silence a été observée à 11h00 dans toutes les écoles de France en hommage aux quatre victimes de la tuerie de Toulouse, dont les corps doivent être rapatriés dans la soirée en Israël.
L'enquête se poursuit, avec des moyens exceptionnels mobilisés sur le terrain, pour retrouver le tueur qui n'a pas encore été identifié selon le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.
© 2012 AFP
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...