dimanche 18 mars 2012

A Montauban, une triple exécution en pleine rue. Deux sapeurs du 17e RGP tués (actualisé)


montauban.jpg
Une triple exécution! Deux (et non pas trois comme annoncé par le MindDef) militaires du rang du 17e régiment du génie parachutiste de Montauban ont été tués par balles, hier en début d’après-midi, alors qu’ils se trouvaient près d’un distributeur automatique de billets, le troisième est actuellement entre la vie et la mort. La caméra du DAB aurait permis de reconstituer la scène: une première série de tirs puis un homme qui, méthodiquement, achève ses trois victimes en leur tirant une balle dans la tête.
Deux des soldats sont morts sur le coup; le troisième est dans un état critique. Les victimes, âgées de 24, 26 et 28 ans, étaient en tenue lorsqu’elles ont été attaquées par un homme qui a pris la fuite en scooter. Les enquêteurs ont trouvé une quinzaine de douilles sur les lieux du triple meurtre.
Ce mode opératoire n’est pas sans rappeler un autre meurtre de militaire, dimanche dernier, à Toulouse. Le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten (30 ans), du 1er régiment du Train parachutiste, a alors été abattu d'une balle (également de calibre .45, mais rien ne prouve encore qu'il s'agit de la même arme)dans la tête selon les résultats de l'autopsie pratiquée mardi. Le militaire circulait à moto lorsque, selon certains témoins, alors qu'il s'était arrêté, un homme seul sur un scooter se serait porté à sa hauteur. Là, il aurait sorti un pistolet et tiré, à bout portant, une balle dans la tête de la victime avant de prendre la fuite à toute vitesse. « Le lien avec Toulouse, tout le monde y pense mais il faut attendre les premiers résultats de l'enquête », a prévenu une source policière.
Le ministre de la Défense s'est rendu sur place et a fait une courte allocution où il a déclaré que les enquêteurs ne disposaient d'aucune piste et assuré que "les militaires sont chez eux en France; ils n'ont pas besoin de raser les murs".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...