mardi 27 mars 2012

Merah n'était pas un indic', Al-Jazeera ne montrera pas sa vidéo..


ACCUEIL > SI VOUS AVEZ MANQUÉ LE DÉBUT > MERAH N'ÉTAIT PAS UN INDIC', AL-JAZEERA NE MONTRERA PAS SA VIDÉO...

Merah n'était pas un indic', Al-Jazeera ne montrera pas sa vidéo...

Créé le 27-03-2012 à 17h51 - Mis à jour à 19h13      6 réactions

Vous avez manqué les informations marquantes de la journée ? Séance de rattrapage.

 
 Share0
Capture d'écran d'une vidéo de France 2 montrant le visage de Mohamed Merah (AFP)
Capture d'écran d'une vidéo de France 2 montrant le visage de Mohamed Merah (AFP)
SUR LE MÊME SUJET
- Al-Jazeera a décidé de ne pas diffuser la vidéo des assassinats de Mohamed Merah, qu'elle a reçu, répondant aux suppliques des familles. Pour prévenir d'une potentielle diffusion, le parquet de Paris a décidé d'assigner en référé la chaîne qatarie au nom de "la protection des victimes des tueries". De son côté, Nicolas Sarkozy a ajouté que si les images devaient être "détournées par des télévisions appartenant ou proches d'organisations propageant des idées terroristes, nous n'hésiterons pas à faire ce qu'il faut pour empêcher la diffusion du signal".
- Le père de Mohamed Merah a annoncé son intention deporter plainte contre la France "pour avoir tué" son fils. "La France est un grand pays qui avait les moyens d'arrêter mon fils vivant. Ils auraient pu l'assommer avec du gaz et l'arrêter, ils ont préféré le tuer", ajoute-t-il. Des propos qui ont provoqué "l'indignation" de la classe politique, aussi bien à droite qu'à gauche. Nicolas Sarkozy a souhaité "rappeler à cet homme que son fils avait filmé ses crimes et pris le soin diabolique de faire parvenir ses images ignobles à une chaîne de télévision". Pour François Hollande, le père de Mohamed Merah aurait dû "se taire" : "Nous ne pouvons pas admettre, quel que soit le lien de parenté, qu'une personne puisse mettre en cause l'intervention des forces de sécurité pour mettre hors d'état de nuire celui qui a été un tueur dans des circonstances horribles d'enfants et de militaires".
- Mohamed Merah n'était "ni un indic' de la DCRI, ni d'autres services français ou étrangers", a affirméle chef de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), Bernard Squarcini. Il répondait aux doutes émis depuis hier par différentes sources quant aux relations entre "le tueur au scooter" et les services de renseignement.
- Nicolas Sarkozy a rendu hommage aux forces de l'ordre et dénoncé à nouveau les "polémiques honteuses" qui ont suivi leur intervention et la mort de Mohamed Merah, avant d'annoncer de nouvelles séries de mesures contre les "extrémistes" qui menacent la France. Concernant les mesures annoncées, il déclare qu'il va "faire accélérer les procédures d'expulsion pour motif d'ordre public", y en citant sans autre précision les "extrémistes". Il ajoute que "tous ceux qui ont tenu des propos infâmants contre la France ou contre les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays".
Et aussi :
- Après la mise en examen de Dominique Strauss-Kahn à Lille pour "proxénétisme aggravé en bande organisée", le candidat socialiste François Hollande a cherché à marquer sa distance avec lui en parlant d'"une affaire privée, pénible mais sur laquelle [il] n'a pas de jugement politique à formuler".
- Le candidat centriste François Bayrou a été pris en défaut sur une mesure de son programme concernant les bourses étudiantes. "Je ne sais pas où vous avez trouvé cette phrase", a-t-il lancé à un journaliste qui lui posait une question sur son programme.
- Au Sénégal, Macky Sall remporte l'élection présidentielle avec 65,80% des voix contre 34,20% pour le président sortant Abdoulaye Wade, selon les résultats officiels.
- En Syrie, le président Bachar al-Assad s'est rendu à Homs, dans le quartier de Baba Amr, pilonné pendant plusieurs semaines par son armée. Le président syrien a assuré aux habitants que cet ex-bastion rebelle, écrasé par la répression, allait être reconstruit.
- Le traité international anti-contrefaçon dit "Acta" sera bien voté en juin prochain par le parlement européen, malgré le recours devant la Cour européenne de justice. Découvrez l'explication de texte du "Nouvel Observateur" : "L'Acta pour les nuls".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...