mardi 13 mars 2012

Marine Le Pen, censeur du web


Marine Le Pen, censeur du web

Créé le 13-03-2012 à 12h14 - Mis à jour à 15h54      3 réactions

La candidate FN souhaite mettre en place "une censure" du web.

 
 Share3
Marine Le Pen, à son QG de campagne, jeudi 8 mars (ALFRED/SIPA)
Marine Le Pen, à son QG de campagne, jeudi 8 mars (ALFRED/SIPA)
SUR LE MÊME SUJET
C'est un revirement total pour Marine Le Pen. La candidate du FN, qui se présente comme "un ardent défenseur de la liberté d'internet", plaide désormais pour la mise en place d'"une censure".
Dans une interview aux catholiques de France Jeunesse Civitas, Marine Le Pen parle de mettre en œuvre "une censure [du web] même si le mot déplait" pour lutter contre la pornographie. "Cela relève de la protection de la jeunesse", justifie-t-elle.
La candidate frontiste enfonce la porte de la censure, elle qui promettait en janvier de "garantir la liberté sur internet au niveau constitutionnel". Contacté pour plus de détails, son porte-parole précise ses propos : "le filtre parental pour les enfants n'est pas suffisamment performant aujourd'hui, notamment sur les nouveaux supports de communication que sont par exemple les smartphones". Marine Le Pen voudrait ainsi aller plus loin que ces filtres parentaux proposés par les fournisseurs d'accès à internet.

"Le Pen se fout complètement du web"

En l'état, la proposition de Marine Le Pen est à rapprocher de la volonté des islamistes tunisiens et égyptiens qui appellent à la censure "urgente" des sites X, accusés de propager des contenus "contraires aux valeurs musulmanes".
Autoriser une censure du web sous prétexte de lutte contre la pornographie serait une première étape dans une dangereuse censure généralisée du web. Reporters Sans Frontières (RSF) craint ainsi, en Tunisie, que "si la justice avalise le filtrage des sites pornographiques, cette censure pourrait ensuite être étendue à d'autres types de contenus".
"C'est un effet d'annonce risible !", tacle le blogueur Olivier Laurelli, dit "Bluetouff". "Censurer le porno, c'est censurer un tiers du web... On est en plein délire. Malgré ses déclarations pro-internet, Marine Le Pen se fout complètement du web", estime-t-il.
Le site Numerama note d'ailleurs que la proposition de Marine Le Pen pourrait être contre-productive. Selon une étude, "une croissance massive de la disponibilité de la pornographie [est] corrélée à une baisse très importante des crimes sexuels".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...