samedi 17 mars 2012

Maïs OGM : Bové salue l'interdiction



L'eurodéputé d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) José Bové a salué aujourd'hui la décision du gouvernement d'interdire temporairement la culture du maïs transgénique Monsanto, estimant que le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, avait "respecté la parole donnée". "Je suis satisfait, je le dis de façon très claire, que le gouvernement ait respecté ses engagements", a déclaré M. Bové, interrogé par l'AFP, soulagé aussi que cette décision intervienne "avant la période des semis".

"Le risque est écarté. Nous avons désormais la garantie qu'il n'y aura pas de culture de maïs OGM en 2012. C'est la quatrième année consécutive, c'est évidemment une bonne nouvelle", a-t-il ajouté. Saluant la "continuité du discours tenu depuis novembre 2007" par le gouvernement et notamment Nathalie Kosciusko-Morizet "qui a suivi le dossier", il affirme qu'il "restera à la charge du prochain gouvernement, quel qu'il soit, de mettre en place des protections pour les agriculteurs non-OGM".

"Les règles internes en France restent à définir de manière claire", a-t-il estimé, soulignant que "si pour une raison ou pour une autre, le moratoire était suspendu, la France serait contrainte d'accepter des OGM puisqu'il n'existe, à l'heure actuelle, aucune règlement qui protège les agriculteurs non-OGM". M. Bové cite l'exemple de l'Allemagne qui a "mis en place des règles très strictes, interdisant tout champ OGM à moins d'un kilomètre d'un champ non-OGM".

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...