lundi 19 mars 2012

Fessenheim. François Hollande ne supprimera pas les emplois


François Hollande doit recevoir des salariés de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, lundi, va leur assurer qu’« il n’y aura aucune suppression d’emplois sur le site », comme il l’a affirmé sur une radio.
Le candidat PS a expliqué que s’il était élu lors de la présidentielle, il comptait faire fermer cette centrale qui est la plus ancienne du parc nucléaire français d’ici cinq ans, car elle est construite « sur une zone sismique ».
Des emplois sauvés
Mais il a tenu a rassuré en ajoutant : « il n’y aura aucune suppression d’emploi sur le site ». Les salariés seraient alors reconvertis vers une filière assurant le démantèlement des centrales : « démantèlement, énergies renouvelables, bref ils pourront rester sur place, ce sont des salariés d’EDF, l’emploi n’est pas menacé. Il est légitime de leur permettre de vivre sur place et donc de travailler sur place ».
Abaissement du nucléaire
François Hollande, parlant de la nécessaire « transition écologique et énergétique », a expliqué qu’il voulait abaisser de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans l’électricité produite en France : « Il y aura des fermetures de réacteurs nucléaires qui s’étaleront jusqu’en 2025 », a-t-il ajouté.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...