mardi 20 mars 2012

EN DIRECT - Tuerie de Toulouse: Alain Juppé accompagnera les familles des victimes en Israël


14h25: Les corps des victimes quittent Toulouse
14h20: Avigdor Lieberman critique les propos de Catherine Ashton
Le ministre des Affaires étrangères israélien a critiqué ce mardi matin le parallèle dressé par la chef de la diplomatie de l'UE entre la tuerie de Toulouse et les jeunes de Gaza. Catherine Ashton avait déclaré lundi: «Quand nous pensons à ce qui s'est passé aujourd'hui à Toulouse, quand nous nous souvenons de ce qui s'est passé en Norvège il y a un an, quand nous savons ce qui se passe en Syrie, quand nous voyons ce qui se passe à Gaza et dans différentes parties du monde, nous pensons aux jeunes et aux enfants qui perdent leur vie.»
«Les déclarations de Catherine Ashton ne sont pas appropriées et a exprimé l'espoir qu'elle allait les réexaminer et revenir sur ses propos», a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères citant Avigdor Lieberman, en déplacement en Chine.
«Le ministre a affirmé qu'Israël est le pays le plus moral du monde bien qu'ils soit contraint de lutter contre des terroristes qui agissent au milieu d'une population civile. L'armée israélienne fait tout pour éviter de porter atteinte à cette population bien qu'elle défende les terroristes», a ajouté le communiqué. «Les enfants pour lesquels Ashton devrait s'exprimer sont les enfants du sud d'Israël qui vivent dans la peur en raison des attaques de roquettes tirées à partir de la bande de Gaza», a ajouté le ministre selon le communiqué.
14h16: Medvedev bouleversé par un «crime cruel»
Le président russe Dmitri Medvedev a estimé dans un message de condoléances à son homologue français Nicolas Sarkozy que l'«acte barbare» perpétré lundi à Toulouse «confirme le bien-fondé du renforcement des efforts communs de lutte contre le terrorisme, dont la population civile est la première victime» «Je suis bouleversé par ce crime cruel dans une école de Toulouse», ajoute le président russe, qui demande de transmettre ses condoléances aux familles des victimes.
14h13: Une marche silencieuse à Paris dimanche
Les responsables des communautés juive et musulmane organiseront dimanche une marche silencieuse commune à Paris en mémoire des victimes de Toulouse et Montauban, a annoncé le président du Crif Richard Prasquier.
14h10: Alain Juppé accompagnera les familles des victimes en Israël
Le ministre des Affaires étrangères prendra place dans l'avion qui les conduira en Israël, et assistera aux funérailles des trois enfants et du rabbin tués lundi, a indiqué le Quai d'Orsay. Le départ du ministre des Affaires étrangères et des familles est prévu dans la soirée, a déclaré Bernard Valero, porte-parole du ministère.
14h07: Pour Nathalie Arthaud, les appels à une «union nationale» sont une «comédie»
La candidate de Lutte ouvrière (LO) à la présidentielle a qualifié de «comédie» les appels à une «union nationale» et à une suspension de la campagne. «Je n'ai absolument pas envie d'aller dans ce sens-là de l'union nationale, d'un temps suspendu, où nous serions tous ensemble, unis», a déclaré la candidate sur Radio Classique, tout en qualifiant de «barbares et horribles» les événements de Toulouse. «J'ai envie de dénoncer cette comédie de l'union nationale et je n'y jouerai pas», a-t-elle ajouté.
Dans un communiqué, Nathalie Arthaud a renchéri, considérant «indécente l'instrumentalisation politique de ces actes et en particulier les appels à l'union nationale».
14h05: Avis de recherche sur le scooter 
La police judiciaire a diffusé lundi à tous ses services un avis de recherche sur le scooter utilisé par le tueur à Toulouse et Montauban, en avertissant de la dangerosité potentielle de son utilisateur, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
«Il y a lieu de rechercher» un «scooter T Max 530», de marque Yamaha, de couleur «gris foncé avec calandre et jantes noires», indique cet avis, qui précise l'immatriculation du deux-roues que la police connaît avec certitude depuis qu'elle en a entendu le propriétaire à qui il avait été volé le 6 mars. L'avis porte également la mention «attention, individu armé et dangereux».
14h: Conférence de presse du procureur de Paris à 17h30
Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse ce mardi après-midi à 17h30 sur «les affaires de Toulouse et Montauban survenues les 11, 15 et 19 mars», selon un communiqué du parquet.
13h58: «Rien» sur l'enquête pour l'instant mais une «obligation de résultat» pour Sarkozy 
Le président Nicolas Sarkozy a affirmé à propos de l'enquête sur la tuerie de Toulouse, qu'on avait «malheureusement rien, on a une obligation de résultat, c'est tout». Le chef de l'Etat s'exprimait à la sortie du collège parisien François Couperin, où il est venu respecter une minute de silence avec les élèves et leurs enseignants.
13h56: La PJ diffuse un avis de recherche sur le scooter
La police judiciaire a diffusé lundi à tous ses services un avis de recherche sur le scooter utilisé par le tueur à Toulouse et Montauban, en avertissant de la dangerosité potentielle de son utilisateur, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
13h41: Les corps des quatre victimes vont être acheminés sur Paris avant d'être rapatriés à Jerusalem, où ils seront enterrés demain matin.
13h36: «J'ai de la haine»
Un proche de la famille de Jonathan Sandler, le professeur tué avec ses deux enfants, a exprimé sa colère en marge de la cérémonie de levée des corps. Sa nièce (épouse et mères des victimes) est «effondrée» et le jeune homme qui a tenté de faire du bouche-à-bouche à l'un des enfants est «détruit», a déclaré Marc Alloul à notre journaliste sur place. «J'ai de la haine», a-t-il affirmé avant de lancer un appel aux autorités: «Il faut l'arrêter», en référence au tueur.
13h05: Les ex-paras radiés pour néo-nazisme hors de cause
Les trois militaires français radiés de l'armée en 2008 pour activités néo-nazies ont été mis hors de cause dans les tueries perpétrées ces derniers jours à Toulouse et dans sa région, a-t-on appris de source policière. «Deux d'entre eux ont été entendus cette nuit par les enquêteurs et mis hors de cause.»
Le troisième avait été entendu la semaine dernière et déjà mis hors de cause après la fusillade qui a coûté la vie à trois soldats de leur ancien régiment, le 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban. «Les trois sont hors de cause», a ajouté la source.
13h02: «Ce serait déplacé de vouloir en faire une récupération», selon le MoDem
Interrogé lors d'un point presse sur le fait de savoir si ce drame changeait la donne pour le scrutin, Yann Wehrling, porte-parole du MoDem de François Bayrou, a répondu: «Je n'en sais rien du tout. Ce serait déplacé d'avoir un calcul politicien aujourd'hui sur ce qui s'est passé, déplacé de vouloir en faire une récupération, déplacé de chercher à penser à qui ça va profiter.» Avant d'ajouter: «Ce serait totalement indécent d'avoir ce genre de réflexion», soulignant qu'il était de «la responsabilité de tous et en premier lieu des responsables politiques» de «ne laisser passer aucun travers de langage».
12h58: SOS Racisme appelle à un rassemblement républicain dimanche à Paris
SOS Racisme appelle citoyens et candidats à la présidentielle à un «rassemblement républicain» dimanche à Paris pour exprimer le «dégoût de la haine raciste et antisémite», après les assassinats de Toulouse et Montauban.
12h53: Des renforts supplémentaires en Midi Pyrénées, dans le Lot-et-Garonne et l'Aude
Plus d'un millier de policiers et de gendarmes supplémentaires ont été déployés, en Midi Pyrénées, dans le Lot-et-Garonne et l'Aude, afin de garantir la sécurité après la tuerie de Toulouse, a annoncé le préfet de la zone de défense Sud Ouest, Patrick Stefanini, à l'AFP.
12h40: Appel à une prière particulière vendredi dans les mosquées françaises
Dans un communiqué commun, les recteurs de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et de la mosquée de la rue Myrha de Paris, Cheikh Mohamed-Salah Hamza, «appellent l'ensemble des musulmans à célébrer dans toutes les mosquées de France, vendredi 23 mars, à l'issue de la grande prière, une prière particulière (Prière de l'Absent) à la mémoire des trois soldats musulmans» tués à Montauban et Toulouse. «Par la même occasion, ils demandent aux musulmans d'avoir une pensée pour toutes les victimes de l'islamophobie, du racisme et de l'antisémitisme», ajoute le communiqué.
12h37: François Bayrou justifie la poursuite de sa campagne
Le candidat du MoDem a expliqué, après une minute de silence en hommage aux victimes de Toulouse: «Ce n'est pas avec une parenthèse de trois jours qu'on y mettra un terme (à l'intolérance). Je ne pense pas à ces évènements de façon électorale mais de façon nationale. Ce climat d'intolérance croissant, il faut y mettre un terme. C'est la responsabilité du président de la République et du futur président de la République de dire aujourd'hui: on ne peut pas continuer comme cela», a déclaré à la presse François Bayrou, en visite à Valence sur le thème de la santé.
12h35: Sarkozy assure Netanyahou de sa «totale détermination» à arrêter le tueur de Toulouse
Nicolas Sarkozy a assuré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou de sa «totale détermination» à interpeller l'auteur de la tuerie de Toulouse, qui a fait quatre morts de confession juive, dans un courrier rendu public ce mardi par l'Elysée.
12h20: Cécile Duflot critique la prise de parole de Sarkozy après la minute de silence
Le député socialiste de l'Ardèche, Olivier Dussopt, lui a emboîté le pas.
12h17: Elus et Toulousains réunis au Capitole
Elus de tous bords, membres du personnel municipal et Toulousains se sont réunis à 11h dans la cour intérieure du Capitole, siège de la mairie, observant une minute de silence comme dans les établissements scolaires du pays pour rendre hommage aux quatre morts dans une école juive de la Ville rose.
12h12: La cérémonie de levée des corps va commencer à Toulouse
Familles d'élèves et autorités juives locales viennent de rentrer dans un bâtiment de l'école pour la cérémonie, décrit l'envoyé spécial du Parisien.fr Adrien Godet. Un corbillard stationne devant.
12h10: La reconstitution du drame de Toulouse par Next Media Animation

11h55: Jean-Luc Mélenchon poursuit sa campagne
«Poursuivre la campagne, c'est un acte de résistance morale, intellectuelle et affective», selon le candidat du Front de Gauche à la présidentielle, qui se rend aujourd'hui en RER vers Massy, en banlieue sud, pour un déplacement sur les services publics.
11h51: «Les miasmes de l'antisémitisme sont toujours là», selon Guéant
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a affirmé la nécessité de se protéger contre un antisémitisme toujours présent en France, avant d'observer une minute de silence dans un école juive à la mémoire des victimes de la tuerie de lundi.
11h42: Sarkozy à Roissy ce soir pour un hommage aux victimes avant leur transfert vers Israël
Les corps des victimes vont être transportés en avion militaires de Toulouse à Roissy, les corps des victimes seront exposés au pavillon d'honneur de l'aéroport francilien, avant de décoller pour Israël à 23h50 dans un avion de la compagnie El Al. Nicolas Sarkozy se rendra à Roissy pour un hommage aux victimes.
 
11h40: Vigipirate «écarlate» dans le Lot-et-Garonne
La préfecture du Lot-et-Garonne a annoncé la mise en place du plan Vigipirate «écarlate» dans ce département limitrophe de la région Midi-Pyrénées, dans le cadre des mesures prises après la tuerie de Toulouse.
Le ministre de la Défense Gérard Longuet a par ailleurs donné des «instructions précises» à tous les chefs de corps de la région Midi-Pyrénées pour garantir la sécurité des militaires et sur l'application du plan Vigipirate.
11h37: A travers le monde, la tuerie de Toulouse fait la Une des journaux
Que ce soit en Suède, en Suisse, au Mexique, en Argentine, au Portugal, en Grande Bretagne, en Belgique, en Allemagne, au Canada, oua ux Etats-Unis, la photographie choisie pour illustrer le drame est la même, celle d'un père cachant le visage de son enfant, non loin de l'école de Toulouse, rapporte le site Arrêt sur images.
11h35: Hollande annonce qu'il ira aux obsèques des soldats à Montauban
François Hollande a annoncé qu'il serait le lendemain à Montauban, où ont lieu les obsèques des soldats assassinés. Le candidat a fait cette annonce à l'issue de la minute de silence décrétée après les meurtres de Toulouse et Montauban, à laquelle il s'est associé à l'école Jean-Jaurès du Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis. «Je serai à Montauban», a-t-il répondu à la presse qui l'interrogeait.
11h28: Cameron «scandalisé» par les fusillades «insensées» en France  
Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit «scandalisé» par les fusillades perpétrées dans la région de Toulouse, assurant dans un message au président Sarkozy de son soutien face à «ces actes insensés de brutalité». «La population britannique partage le choc et le deuil ressentis en France, et mes pensés vont aux victimes, leurs amis et leurs familles», a déclaré David Cameron dans ce courrier adressé lundi soir à Nicolas Sarkozy et que Downing Street a rendu public ce mardi.
11h25: Cérémonie à l'école primaire Gan Rachi 
Lors de la cérémonie à l'école primaire Gan Rachi de Toulouse, en présence de Gérard Longuet, Claude Guéant et Dominique Baudis, des psaumes ont été chantés puis une minute de silence observée. «Nos trois anges nous ont quittés», a dit un représentant de la communauté juive, ajotuant que le jeune professeur tué lundi «avait choisi d'enseigner l'amour de son prochain».
L'assemblée s'est ensuite rendue au collège Ozar Hatorah pour la levée des corps. «Aujourd'hui, c'est le temps du recueillement. Demain, ce sera le temps des obsèques. Après-demain, nous demanderons des comptes», a commenté le même représentant.
11h05: La tuerie de Toulouse, résultat de la politique de Sarkozy, selon un journal turc
«L'attaque contre les enfants juifs en France est le prix élevé à payer pour la politique d'ostracisme que le président Nicolas Sarkozy mène depuis des années» à l'égard des minorités, accuse le journal pro-gouvernemental turcToday's Zaman.
«La France vaut mieux qu'un président qui fait de son mieux pour bloquer l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne et qui voit dans les musulmans une menace sur la civilisation» occidentale, écrit l'éditorialiste Ergun Babahan. «La France doit considérer cette attaque sanglante contre des enfants juifs comme une alerte», poursuit le quotidien.
11h: Minute de silence dans les écoles de France en hommage aux victimes de Toulouse
L'Assemblée nationale et le Sénat observent également cette minute de silence à l'invitation des présidents de chaque chambre afin de les associer «à ce moment de deuil, de recueillement et d'hommage aux victimes».
Le Conseil de Paris a été suspendu pendant une heure, jusqu'à 11h30, afin que les élus se rendent dans les écoles de leur arrondissement. 
10h57: Nicolas Sarkozy observe une minute de silence au sein d'un collège parisien
Le chef de l'Etat est accompagné du ministre de l'Education Luc Chatel au collège-lycée François Couperin dans le IVe arrondissement, à quelques pas du Mémorial de la Shoah. Après une minute de silence au sein du collège François Couperin à Paris, Nicolas Sarkozy a pris la parole. «Ca s'est passé à Toulouse, dans une école confessionnelle (...), mais ça aurait pu se passer ici (...). Ces enfants sont exactement comme vous, des victimes pour rien, c'est très important de penser à ces enfants, à leurs familles, de réfléchir au monde tel qu'il est, tous ensemble».
10h51: Guéant à l'école Gan RachiLes enfants sont sortis des classes de l'école d'où venaient les plus jeunes victimes, l'école primaire privée Gan Rachi. Le ministre de l'Intérieur est arrivé sur place,e t la cérémonie d'hommage aux victimes va commencer.
10h39: Eva Joly suspend sa campagne
La candidate EELV à la présidentielle a décidé de suspendre sa campagne et annulé une visite prévue à Montreuil «en raison du drame toulousain», annonce son équipe dans un communiqué. «Les visites et la réunion publique de Montreuil sont donc annulées», selon le communiqué. L'élue écologiste devait se rendre au Centre hospitalier intercommunal (CHI) de cette ville de l'est parisien, avant un meeting dans la soirée.
10h20: Cérémonie funéraire mercredi à Montauban
La cérémonie funéraire des deux soldats assassinés à Montauban jeudi dernier aura lieu mercredi à 16h30 dans l'enceinte de la caserne, en présence du Président de la République, annonce un communiqué de l'UMP. «Nous invitons toutes celles et ceux qui souhaitent se joindre à ce dernier hommage à se rassembler assez tôt au monument aux morts central du Cours Foucault, afin d'organiser dans les meilleures conditions une haie d'honneur silencieuse et recueillie à l'extérieur», ajoute le texte.
10h: Un élève de l’école témoigne
Stéphane, 15 ans, élève du collège-lycée juif Ozar Hatorah raconte à Midi Librela matinée d'horreur qu'il a vécue lundi, caché avec des camarades et le rabbin qui officiait à la synagogue dans une cave sous le lycée. «On nous a dit que les gens se faisaient tuer et que ça tirait de tous les côtés. (...) On croyait qu’ils étaient plusieurs et qu’ils allaient nous abattre les uns après les autres.» Après la délivrance, il a été conduit au réfectoire où d’autres élèves et des enseignants ont été pris en charge par une cellule psychologique. «Certains ont vu mourir les enfants devant leurs yeux. D’autres ont porté les blessés.» 
9h52: La France a réagi de façon «admirable» à la tuerie de Toulouse, selo le Crif
La France a réagi de façon «admirable» à la tuerie de Toulouse, a déclaré le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier. «C'est un drame personnel épouvantable. Une famille déchiquetée, une communauté juive abasourdie, nous sommes tous sous le choc. Mais ce que je voudrais dire, c'est que j'ai vu dans notre pays une réaction nationale admirable», a déclaré Richard Prasquier sur France Inter. «C'est bon de se retrouver dans cette France-là et je crois que la France a en elle-même des forces qui lui permettent de réagir contre des comportements ignominieux, de quelque origine qu'ils soient.» 
9h40: La caméra était sanglée sur la poitrine du tueur
Claude Guéant a confirmé à notre journaliste sur place que, selon des témoins, le tireur avait une caméra sanglée sur la poitrine. Le fait qu'il puisse regarder les images capturées par la caméra ou les diffuser sur Internet conforte son profil psychologique «fluctuant», a ajouté le ministre. Pour l'heure aucune image n'a été diffusée sur le Web.
Claude Guéant a indiqué que le tueur était manifestement déterminé, et que 200 enquêteurs et policiers du renseignement travaillaient actuellement sur l'affaire.
9h35: Une cérémonie prévue à l'école Gan Rachi 
Une cérémonie doit avoir lieu ce mardi matin à l'école d'où venaient les plus jeunes victimes, l'école primaire privée Gan Rachi, en présence de Claude Guéant.
9h28: «La République est fragilisée», selon le président du Consistoire
Le président du Consistoire Central, Joël Mergui, a estimé ce mardi qu'avec la tuerie de Toulouse, «on est arrivé à l'irréparable» et que «la République est fragilisée».
9h20: Pour Jacques Cheminade, il faut interdire les jeux vidéos violents
Interviewé sur Canal+, le candidat à la présidentielle a estimé ce mardi matin que «très souvent les meurtres de masse sont associés à des jeux vidéo violents», et a proposé de les interdire.

9h17: Les corps des victimes seront rapatriés la nuit prochaine en Israël, indique le ConsistoireLes corps des quatre victimes franco-israéliennes ont été veillés toute la nuit comme le veut la tradition juive. Le professeur tué lundi était Israélien, et la quasi-totalité des élèves de l'établissement scoalire sont franco-israéliens. Les corps des victimes vont donc être rapatriés en Israël dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé le président du Consistoire central, Joël Mergui. Les dépouilles de Jonathan Sandler, 30 ans, de ses deux enfants Gabriel, 4 ans, et Arieh Sandler, 5 ans, et de la petite Myriam Monsonego, 7 ans, devaient être acheminées vers Paris, avant d'être transférées en Israël, précise le Consistoire. 
9h05: Guéant fait le tour de Toulouse
Après avoir passé la nuit au contact des équipes sur le terrain, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant fait encore ce mardi matin une tournée de vérification des dispositifs vigipirate de la ville de Toulouse, selon notre envoyé spécial sur place.
8h55: Pour Hollande l'heure est au rassemblement
Le candidat socialiste a souligné sur RMC que l'heure devait être au rassemblement. «Notre République est capable de se rassembler et de mettre ses valeurs au dessus de tout. Quel que soit l’auteur de cet acte, nous devons nous rassembler pour montrer qu’il n’y a pas de place pour le doute et la suspicion.» Les candidats à la présidentielle doivent montrer l'«exemplarité au sommet de l’Etat», selon François Hollande: «Rien ne peut être toléré ni la facilité, ni la vulgarité. On doit réfléchir à ce qui nous unit.» François Hollande va se rendre dans une école, dont il n'a pas voulu préciser le nom, pour respecter la minute de silence en hommage aux victimes.
8h48: Alain Juppé demande de ne pas ajouter «l'ignoble à l'horrible»
Le ministre des Affaires étrangères visait la déclaration de François Bayrou selon laquelle la tuerie de Toulouse s'enracine «dans l'état d'une société, et dans la société française ce type d'atteintes, d'actes se multiplient».
«Ce qu'il y a de bien dans la classe politique française c'est que, jusqu'à aujourd'hui, elle a réagi avec dignité et dans un esprit d'union nationale. Alors n'ajoutons pas l'ignoble à l'horrible, n'essayons pas de tirer parti dans un sens ou dans l'autre, dans quelque direction que ce soit, de ce drame qui n'a rien à voir avec la campagne électorale naturellement», a-t-il dit sur France 2.
8h40: Le tueur portait une petite caméra
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a confirmé sur Europe 1 l'information deSud Ouest indiquant qu'un témoin avait vu agir le tueur avec une «petite caméra autour du cou». Le ministre a décrit un «appareil de vue qui se place sur la poitrine (...) ajusté par des sangles». «Je ne sais pas s'il filme tout, mais cet appareil a été vu», a ajouté le ministre de l'Intérieur.
Quant à l'avancement de l'enquête, Claude Guéant a indiqué que les enquêteurs n'avaient pas identifié le tueur à scooter: «Nous ne savons pas aujourd'hui qui il est est. Pour l'instant, le travail continue. Nous ne sommes pas plus avancés que cela.» Claude Guéant a précisé que le tueur était un homme «d'une froideur extrême», «d'une grande cruauté», «déterminé» et «maître de lui».
8h37: «La République doit continuer à vivre», selon le maire de Toulouse
Pierre Cohen, maire (PS) de Toulouse, a appelé à rester «sereins le plus possible» car «la République doit continuer à vivre» en dépit des «actes odieux» comme ceux qui ont frappé sa ville. «Nous appelons à beaucoup de prudence, mais aussi à rester sereins le plus possible et continuer à vivre normalement car la République doit continuer à vivre et rester debout face à des actes odieux», a dit le député maire sur France Inter.
8h35: Le Raid en renfort à Toulouse
Vingt-cinq policiers du Raid (l'unité d'élite de la Police nationale) sont arrivés en renfort lundi soir à Toulouse, complétant le dispositif hors norme mis en place en Midi-Pyrénées pour arrêter l'homme à scooter, a-t-on indiqué mardi de source policière.
Lundi soir, Nicolas Sarkozy a annoncé le passage du plan Vigipirate au niveau «écarlate», son plus haut degré, en Midi-Pyrénées et dans deux départements limitrophes. Quatorze unités de CRS et de gendarmes mobiles sécuriseront la région tant que le tueur n'aurait pas été mis hors d'état de nuire, et «des gardes statiques» seront mises en place «devant tous les lieux de cultes juifs et musulmans, devant toutes les écoles confessionnelles», a indiqué le chef de l'Etat.
La ville de Toulouse a par ailleurs décidé de réarmer temporairement ses policiers municipaux pendant la journée, a indiqué l'adjoint au maire à la sécurité, Jean-Pierre Havrin.
8h17: Une minute de silence ce mardi matin à 11h dans les écoles
Toutes les écoles, collèges et lycées de France observeront une minute de silence ce mardi matin à 11h pour rendre hommage aux quatre victimes, dont trois enfants, tuées la veille dans une école juive de Toulouse, a annoncé ce mardi Luc Chatel. Le ministre de l'Education nationale se rendra à cette occasion dans un établissement scolaire d'Ile-de-France aux côtés du président de la République. Les enseignants auront toute liberté pédagogique pour organiser cette minute de silence et rendre compte des évènements à leur classe, a-t-il précisé sur RTL.
 B.D. avec agences
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...