jeudi 15 mars 2012

EN DIRECT. Accident de car: le chauffeur aurait voulu changer de DVD



Publié le 15.03.2012, 07h17 | Mise à jour : 15h02
Tunnel de l’autoroute A 9 en Suisse, dans la nuit de mardi à mercredi. Les secours interviennent sur le car qui s’est encastré dans le mur, causant la mort d’au moins 22 enfants et de 6 adultes, tous belges.

Tunnel de l’autoroute A 9 en Suisse, dans la nuit de mardi à mercredi. Les secours interviennent sur le car qui s’est encastré dans le mur, causant la mort d’au moins 22 enfants et de 6 adultes, tous belges.

Zoom1/9
Au lendemain du drame, l'émotion ne retombe pas. Le dramatique accident d'autocar en Suisse, qui a coûté la vie à 28 personnes dont 22 enfants scolarisés en Belgique au retour de joyeuses vacances de neige, a semé la consternation en Suisse et plongé la Belgique dans le deuil «Il n'y a pas de mot pour exprimer la douleur» que l'on ressent lorsqu'on perd un enfant, a déclaré Elio di Rupo, le Premier ministre belge, venu sur place rencontrer les autorités suisses et réconforter les familles des victimes.

L'autocar avait quitté Val d'Anniviers, dans le canton du Valais, mardi vers 21h00 pour rentrer en Belgique. Il était près de 21h15 lorsqu'il s'est engagé sur l'autoroute A9 en direction de Lausanne, près de Sierre, dans le Valais. Il a pénétré dans un tunnel autoroutier dans lequel la vitesse est limitée à 100 km/h, et pour une raison encore inconnue il a heurté la bordure droite de la chaussée, puis percuté frontalement un mur de béton.

Les causes de l'accident n'ont pas encore été déterminées, et une  est en , a indiqué le premier procureur du canton, Olivier Elsig. Trois hypothèses sont évoquées: un défaut technique du car, un malaise du chauffeur et une erreur humaine.

Selon le Dr Jean-Pierre Deslarzes, médecin chef urgentiste du canton, trois blessés, dans un «état sérieux et inquiétant», ont été transférés à l'hôpital universitaire de Lausanne. Les autres enfants blessés ont été transférés dans les hôpitaux de Sion, Sierre, Viège, Martigny et à l'hôpital de l'Ile à Berne.

Une dizaine de parents sont arrivés mercredi soir à l'hôpital de Sion pour voir leurs enfants. Le visage grave et les traits tirés, ils se sont refusés à toute déclaration aux journalistes présents. Des cellules de  ont été mises en place et une chapelle ardente a été ouverte.

Suivez les événements de la journée en direct: 

14h50. La vitesse du car. Selon le site lalibre.be, «l'autocar roulait entre 50-70 km/h, soit bien moins que le maximum de 100 km/h autorisé dans le tunnel où s'est déroulé l'accident», assure Wilfried Van Herbruggen, un responsable de l'enseignement catholique flamand. 

Heverlee (Belgique), le 15 mars. Un passant devant l'école dont sont originaires de nombreuses victimes. AFP/CHRISTOPHE KETELS 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...