vendredi 24 février 2012

Volkswagen, champion du monde la profitabilité


Volkswagen, champion du monde la profitabilité

Copyright Reuters
Copyright ReutersCopyright Reuters
Par Alain-Gabriel Verdevoye
Le constructeur allemand est une véritable cash-machine. Son bénéfice net record de 2011 de 15,4 milliards d'euros est sept fois plus élevé que celui de Renault et vingt-cinq fois supérieur à celui de PSA!
Ou s'arrêtera-t-il? Tout sourit aujourd'hui à Volkswagen. Le premier groupe automobile européen a annoncé ce vendredi 24 avril un bénéfice net (part du groupe) record de 15,4 milliards d'euros au titre de l'an dernier, un résultat plus que doublé par rapport à 2010. Cette forte croissance s'explique toutefois en partie par la consolidation dans ses comptes du fabricant de poids-lourds MAN en novembre.
Le profit opérationnel atteint 11,3 milliards d'euros, en hausse de 57,8%, tandis que le chiffre d'affaires a bondi de 25,5% à 159,3 milliards. Du coup, le consortium germanique propose un dividende de 3 euros par action ordinaire (2,20 euros au titre de 2010) et de 3,06 euros par action préférentielle (contre 2,26 euros). Malgré ces résultats historiques, la bourse s'est montrée déçue. Confiante dans l'invincibilité du consortium germanique, elle attendait mieux! Les résultats détaillés seront annoncés le 12 mars.
Le premier constructeur mondial en 2018
Le groupe, qui comprend les marques Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Bentley, Lamborghini et Scania (poids-lourds), a écoulé 8,3 millions de véhicules l'an dernier, en  hausse de 14,7%. C'est la première fois qu'il dépasse la barre des 8 millions d'unités. Volkswagen s'est classé au deuxième rang mondial l'an dernier, doublant Toyota. GM est toutefois devant. La marque Volkswagen proprement dite a enregistré des volumes record l'an passé, tout comme Audi et Skoda. Le groupe dans son ensemble a enregistré une belle performance en Europe de l'ouest (+7%) et en Allemagne (+11,4%). Il a cartonné en Chine (+17% à 2,25 millions d'unités!), où il vend deux fois plus qu'en Allemagne. Il a également percé aux Etats-Unis (+23%), mais aussi en Russie (+75%) et en Inde (+110%). 
La firme germanique compte cette année faire mieux que la progression du marché mondial. Elle veut devenir le premier constructeur auto mondial en 2018 avec plus de dix millions d'unités annuelles. Pour cela, il investit massivement, avec plus de 62 milliards d'euros escomptés sur cinq ans. 
Le champion de la profitabilité
Volkswagen a affiché un résultat net l'an dernier, qui se révèle être le triple de celui de Ford  (7,8 milliards de dollars hors gain exceptionnel, soit 5,7 milliards d’euros)! C'est aussi bien mieux que GM, qui a annoncé pour sa part un profit net de 7,6 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros). Renault  a engrangé, de son côté, à peine 2,14 milliards. Et encore, à ce résultat  l'allié Nissan a contribué pour 1,33 milliard. Quant à PSA, il a enregistré un petit gain inférieur à 600 millions. Le constructeur de la célèbre Golf est vraiment bien parti. Après l'acquisition de MAN, dont il détient désormais la majorité du capital, Volkswagen a aussi l'intention de boucler son rachat de... Porsche.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...