vendredi 24 février 2012

Une entreprise chinoise accuse Apple de fraude


Le Point.fr - Publié le 24/02/2012 à 10:57 - Modifié le 24/02/2012 à 11:15

La société Proview Technology revendique la paternité de la marque commerciale "IPAD".

Le logo d'Apple.
Le logo d'Apple. © STR / AFP
  • Partagez sur Facebook
  •  
  • Partagez sur Twitter
  •  
  •  
  • Partagez sur LinkedIn
  •  
  • Envoyer par email

La société chinoise Proview Technology a confirmé, vendredi à Shanghai, qu'elle intentait un procès à Apple en Californie pour "fraude et pratiques inéquitables" sur la propriété du nom iPad que cette société revendique en Chine. Proview Technology, qui est basée à Shenzhen dans le sud de la Chine, a déposé une plainte le 17 février, a déclaré son P-DG, Yang Rongshan. "La plainte accuse Apple de fraude et de pratiques inéquitables", a déclaré Yang Rongshan, expliquant que la stratégie judiciaire de sa société était différente aux États-Unis et en Chine, où elle a attaqué Apple pour violation du droit de marques.
Il a refusé de donner d'autres détails sur la plainte, déposée dans un tribunal de la Silicon Valley, non loin du siège de la marque à la pomme. La plainte avait d'abord été rapportée par le Wall Street Journal. Un tribunal de Shanghai a débouté, jeudi, Proview, qui voulait faire interdire la vente des iPad, affirmant détenir les droits sur le nom "iPad" dans la capitale économique chinoise. La cour a fait valoir le manque de preuves, estimant que le géant informatique pouvait continuer à vendre ses iPad dans la ville.
Il s'agit d'une victoire pour Apple au terme d'une longue bataille juridique avec la société chinoise criblée de dettes au sujet des droits sur l'appellation commerciale de sa tablette, qui connaît un grand succès en Chine. La filiale taïwanaise de Proview Technology avait enregistré "IPAD" comme marque commerciale dans plusieurs pays, dont la Chine dès l'année 2000 - des années avant qu'Apple ne commence à vendre ses produits. Le géant américain a par la suite racheté les droits de la marque commerciale mondiale, mais Proview Technology affirme que sa filiale taïwanaise n'avait pas le droit de vendre les droits pour la Chine.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...