vendredi 17 février 2012

Top 14: Perpignan-Biarritz, pour s'éloigner coûte que coûte de la zone rouge


Perpignan et Biarritz, qui en découdront vendredi (20h45) au stade Aimé-Giral en ouverture de la 18e journée du Top 14, voudront coûte que coûte s'éloigner de la zone de relégation, une situation inenvisageable en début de saison pour ces deux clubs aux objectifs européens.

Perpignan et Biarritz, qui en découdront vendredi (20h45) au stade Aimé-Giral en ouverture de la 18e journée du Top 14, voudront coûte que coûte s'éloigner de la zone de relégation, une situation inenvisageable en début de saison pour ces deux clubs aux objectifs européens. |Gaizka Iroz

Zoom1/2
Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile
Perpignan et Biarritz, qui en découdront vendredi (20h45) au stade Aimé-Giral en ouverture de la 18e journée du , voudront coûte que coûte s'éloigner de la zone de relégation, une situation inenvisageable en début de saison pour ces deux clubs aux objectifs européens.
Si l'Usap, 12e au classement, n'est plus vraiment maître chez lui (trois défaites contre Agen, Clermont et le Stade Français), le BO, premier relégable actuellement, a du mal à s'exporter, avec seulement deux succès à Agen et à Bordeaux-Bègles. 

Biarritz sera handicapé par l'absence quasi-certaine de son maître à jouer , non remis d'un lumbago qui l'avait empêché de poursuivre la préparation du -Irlande finalement reporté en raison des conditions climatiques.
Le BO, où la fraîcheur physique a été privilégiée, devra faire aussi sans Julien Peyrelongue, victime d'un KO contre Toulouse, et probablement sans Marcelo Bosch, touché aux ischio-jambiers à l'échauffement de ce même match.
En revanche, le retour de Wenceslas Lauret et celui d'Imanol Harinordoquy en troisième ligne devraient aider à reprendre la marche en avant du début 2012 stoppée à Castres puis contre le Stade toulousain, deux équipes du carré de tête.
Les Catalans, eux, récupèreront leurs trois internationaux, les Français Nicolas Mas et Maxime Mermoz ainsi que le Gallois James Hook, remplaçant lors de la victoire (27-13) contre l'Ecosse. Un atout non négligeable face à un adversaire direct pour le maintien parmi l'élite.
L'Usap, qui devrait bouleverser son effectif la saison prochaine avec la retraite ou le départ de certains cadres et l'arrivée d'une légion étrangère symbolisée notamment par le Gallois Luke Charteris (ex-Newport) et l'Ecossais Alasdair Strokosch (ex-Gloucester), voudra profiter de ce match pour se donner un peu d'oxygène.
Pour Biarritz, dont la suspension du terrain a été confirmée après les incidents du derby basque, un bon résultat à Perpignan avant la réception de Bordeaux-Bègles (vraisemblablement à Pau ou Dax) et de Brive, serait également une première étape vers le maintien.
Programme de la 18e journée:
Vendredi 17 février:
(20h45) Perpignan - Biarritz
Samedi 18 février:
(14h15) Bordeaux-Bègles - Montpellier
Bayonne - Clermont
Lyon OU - Racing-Métro
Toulouse - Agen
(16h15) Stade Français - Toulon au Stade de France
(20h45) Brive - Castres
NDLR: Victoire = 4 pts, nul = 2 pts, défaite = 0 pt
Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 7 pts ou moins.
Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales.
Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales.
Les 2 derniers en Pro D2.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...