mardi 14 février 2012

Sarkozy candidat : Hollande minimise



Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 14 février 2012 à 15h46Mis à jour le 14 février 2012 à 16h00
     
  •  
Le candidat socialiste a renvoyé jeudi les projets de référendum de Sarkozy, à la compétition présidentielle.
Hollande meeting orléans © MAXPPP
Le candidat PS ne se laissera pas détourner de "son propre rythme".
Ça "lui en touche une sans faire bouger l'autre", pour reprendre une expression d'un ancien président. Interrogé mardi sur l'imminence de la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, François Hollande a répondu que "ça ne changeait rien" à la situation.
"Chacun savait déjà qu'il était candidat, ça ne change rien à la situation politique et ça ne change rien à ma propre campagne, qui n'a pas à être modifiée", a déclaré à des journalistes le candidat socialiste, sur le trajet entre Paris et Saint-Étienne, où il devrait s'exprimer sur le thème des mobilités et des transports urbains. "Au moins maintenant, ça a le mérite de la clarification. Mais moi, j'ai mon propre rythme, mon propre calendrier, je ne me laisserai distraire par rien", a-t-il ajouté.

"Le coup d'éclat permanent"

Le député de Corrèze a cependant décoché quelques flèches à son futur rival. Quelques jours après la montée au créneau de responsables socialistes accusant le chef de l'Etat d'utiliser les fonds publics pour faire campagne, François Hollande a enfoncé le clou. Nicolas Sarkozy "a largement utilisé les deniers de l'Etat avant d'être candidat", a-t-il rappelé.
Le socialiste a également raillé la méthode de communication de Nicolas Sarkozy. "Sa méthode, c'est chaque jour une surprise. Mais la mauvaise surprise, les Français l'ont depuis 5 ans", a déclaré François Hollande. "Chaque jour", a-t-il dit aussi, en rappelant qu'il avait utilisé cette formule en 2007, "il peut y avoir un coup d'éclat". "C'est son mode de communication, le coup d'éclat permanent".
Pour autant, prévient le candidat PS, "il n'échappera pas à son propre bilan". Face à l'effervescence provoquée par l'annonce attendue cette semaine de la candidature de Nicolas Sarkozy, le PS avait prévu de banaliser le plus possible l'événement.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...