dimanche 19 février 2012

Les discussions se poursuivent à Athènes, la police en alerte


Les discussions se poursuivent à Athènes, la police en alerte

dimanche 19 février 2012 15h48
 
par George Georgiopoulos
ATHENES (Reuters) - A la veille d'une réunion jugée décisive de l'eurogroupe, les unités anti-émeutes de la police grecque se sont déployées en protection dimanche autour du parlement où des manifestants dénonçaient les mesures d'austérité imposées en échange des 130 milliards d'euros d'aide financière supplémentaire.
L'espoir de voir les discussions en cours aboutir lundi lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles s'est ravivé depuis que le gouvernement de Lucas Papadémos a détaillé cette semaine de nouvelles réductions budgétaires, de l'ordre de 335 millions d'euros.
Au total, la loi d'austérité votée par le Parlement dimanche dernier et exigée par la "troïka" des créanciers internationaux de la Grèce (Union européenne, FMI et Banque centrale européenne) prévoit 3,3 milliards d'euros d'économies budgétaires avec l'objectif de ramener la dette souveraine de la Grèce de 160 à 120% de son PIB d'ici 2020.
Mais le camp des "sceptiques", conduit par l'Allemagne, s'inquiète de la détermination des pouvoirs publics grecs à réduire les dettes.
Dimanche, seules quelques centaines de personnes étaient rassemblées en début d'après-midi devant le parlement. Mais une semaine après les scènes d'émeutes qui ont suivi l'adoption de cette nouvelle cure d'austérité par les députés, la police grecque est en alerte.
"Peut-être certains ont-ils été effrayés par les émeutes de la semaine dernière", souligne Costas Xenakis, un manifestant de 70 ans qui s'explique ainsi la faible mobilisation.
Ce retraité de la compagnie publique d'électricité note pourtant que "les mesures d'austérité frappent vraiment les retraités". "Nous ne pouvons pas rester assis et l'accepter", ajoute-t-il.
Derrière lui, une banderole réclame l'annulation de "l'accord de la faim", témoignage de la colère qu'éprouve une large partie de la population grecque vis-à-vis de la représentation politique, accusée d'avoir laissé s'accumuler des montagnes de dette et d'avoir favorisé les plus riches via le laxisme fiscal.   Suite...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...