mercredi 15 février 2012

Football - Ligue des Champions 15/02/2012 - 08:42 - Mis à jour le 15/02/2012 - 12:25 "Pas de service minimum"


Football - Ligue des Champions

15/02/2012 - 08:42 - Mis à jour le 15/02/2012 - 12:25

"Pas de service minimum"

Rémi Garde est les Lyonnais réfutent l’idée de ne pas avoir tout tenté pour creuser l’écart face à l'Apoël Nicosie (1-0) en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, mardi. Au contraire, l'OL se contente volontiers de cette courte victoire qui lui permet de mettre un pied en quarts.

Face à un APOEL Nicosie fidèle à sa réputation d’équipe ultra-défensive, l’Olympique Lyonnais a pris une option intéressante sur la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en l’emportant 1-0. Un résultat excellent en C1 sauf que la plupart des supporters lyonnais sont repartis de Gerland frustrés. Beaucoup auraient aimé un succès plus large : "On aurait effectivement aimé ajouter un but, reconnaît Rémi Garde. Cela ne nous a pas souri mais l’important était de aussi de ne pas en encaisser. Nous sommes à la mi-temps d’une double confrontation et nous nous retrouvons dans une position favorable. Peut-être avons nous un peu manqué de fraîcheur physique en seconde période."
Källström agacé
Surtout, après le but d’Alexandre Lacazette (58e), l’OL a semblé se satisfaire de ce court avantage, sans réellement vraiment tenter de le consolider : "Je ne suis pas d’accord, rétorque Kim KällströmNous avons poussé jusqu’au bout mais on ne peut pas non plus jouer tout le match à 200 à l’heure. Marquer un but est ce qu’il y a de plus difficile dans le football, la preuve il a fallu un tir contré pour que nous marquions lors de ce match." Visiblement agacé, le Suédois en rajoute une couche : "Je ne suis pas d’accord avec toutes les questions négatives. À ce stade de la compétition, ce n’est pas évident de marquer trois ou quatre buts. Si l’Apoël Nicosie est en huitième de finale, ce n’est pas par hasard et ce résultat nous contente." Maxime Gonalons est sur la même longueur d'onde : "Au vu de tous nos efforts, on méritait de réussir le break."
Confronté aux interrogations sur le manque d’efficacité de son équipe, Rémi Garde valorise également la prestation de son adversaire : "Ce club de Nicosie n’a pas de réputation mais leur performance leur donne beaucoup de crédit, il faut leur rendre hommage. Il n’y a pas de service minimum de la part de l’Olympique Lyonnais, c’était une performance difficile à accomplir. La preuve, Porto, le Shaktar et le Zénith s’étaient cassés les dents sur cette équipe." Avant le retour à Nicosie le 8 mars, Lyon pourra aussi se raccrocher à une statistique réjouissante : il s’est toujours qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions lorsqu’il a remporté le huitième de finale aller.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...