mardi 14 février 2012

Condamné pour avoir transmis le sida, il est soupçonné de récidive


Condamné pour avoir transmis le sida, il est soupçonné de récidive

le 14 février 2012 à 15h52 , mis à jour le 14 février 2012 à 15h54
Un homme déjà condamné en 2005 pour avoir contaminé deux de ses partenaires est de nouveau accusé de faits similaires. Il a été écroué à la maison d'arrêt d'Aix-Luynes.
L'information du quotidien régional La Provence a été confirmée de source policière : un homme de 38 ans a été mis en examen et écroué à la maison d'arrêt d'Aix-Luynes, dans les Bouches-du-Rhône, pour avoir sciemment transmis le sida à des partenaires. Il doit faire face à cinq accusations distinctes, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "administration de substances nuisibles". Ce n'est pas la première fois qu'il est ainsi mis en cause : en janvier 2005, le même homme avait déjà été condamné par la cour d'appel de Colmar à six ans de prison ferme pour avoir contaminé deux de ses partenaires, dont l'une s'était suicidée.
C'est une plainte d'une de ses ex-compagnes qui a alerté les policiers de Miramas. "Elle a été informée par quelqu'un de la maladie de cet homme et elle a fait des recherches sur internet où elle a découvert qu'il avait déjà fait de la prison ferme", a indiqué une source policière. Le chauffeur de bus, qui s'était installé à Istres à sa sortie de prison en 2008, a expliqué aux enquêteurs "faire un blocage psychologique" et "avoir peur que sa partenaire le laisse tomber".
L'administration de substances nuisibles est passible de 15 ans de réclusion criminelle, voire de 20 ans si elle est commise avec préméditation. Cette incrimination a déjà concerné plusieurs personnes accusées d'avoir sciemment transmis le sida. La cour d'appel de Fort-de-France a ainsi condamné en 2007 à dix ans ferme un homme ayant contaminé cinq mineures. D'autres condamnations ont suivi à Aix-en-Provence en 2009 (trois ans ferme), à Rennes en 2010 (six mois ferme) ou encore à Strasbourg en mars 2011 (trois ans ferme). Plus récemment, en octobre, un homme a été condamné à Paris à neuf ans de prison pour avoir transmis le virus du sida à son ancienne compagne, alors qu'il se savait séropositif depuis quatre ans. Mais les associations sont en général réservées sur cette pénalisation des contaminations.
le 14 février 2012 à 15:52
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...