lundi 23 janvier 2012

Tennis - Open d'Australie 23/01/2012 - 15:08 - Mis à jour le 23/01/2012 - 16:09 Djokovic bousculé, mais vainqueur


Novak Djokovic a eu besoin de quatre sets pour passer les huitièmes de finale de l'Open d'Australie et le très combatif Lleyton Hewitt (6-1, 6-3, 4-6, 6-3). Le Serbe, N.1 mondial et tenant du titre, rejoint pour la 5e année de suite les quarts de finale à Melbourne où l'attend David Ferrer.

Rien ne laissait présager que la dernière affiche du jour entre Novak Djokovic et Lleyton Hewitt allait durer trois heures. Et pourtant le N.1 mondial, très confiant et si impressionnant depuis le début de la quinzaine, a levé le pied inexplicablement en fin de troisième set. Alors qu'il menait 6-1, 6-3, 3-0, le match semblait plié pour tout le monde, y compris certainement pour le tenant du titre. Sauf pour Lleyton Hewitt, ex-N.1 aujourd'hui 181e mondial, qui a remis les bouchées doubles pour ne pas sortir de l'Open d'Australie avec une défaite cinglante. L'Australien a profité d'une baisse de régime du Serbe pour jouer sa chance à fond et bousculer son adversaire comme il ne l'a jamais été cette saison.
"Il faut lui rendre hommage, car il n'abandonne jamais", a réagi Djokovic sur le court. "Pendant deux sets, j'ai très joué bien. Puis j'ai arrêté de bouger. Il m'a fait jouer à chaque fois un coup supplémentaire, j'ai fait quelques erreurs et il m'a forcé à le laisser revenir dans le match. Il est bien connu pour ça." Alors qu'il menait 3-0 dans la troisième manche, Djokovic a finalement concédé son premier du tournoi 4-6. Il n'avait plus perdu de manche à Melbourne depuis le 2e tour de l'édition 2011 face au Croate Ivan Dodig, soit 24 sets victorieux. Le temps d'avaler cette petite contrariété, Djokovic reprenait le dessus lors la quatrième manche pour filer vers les quarts de finale de Melbourne pour la cinquième année consécutive.
Son passage à vide, qui a profité à Lleyton Hewitt pendant une bonne heure, pourra laisser un espoir à David Ferrer, son prochain adversaire. L'Espagnol, vainqueur de Richard Gasquet en huitièmes de finale, reste sur un succès face au N.1 mondial en Masters Cup en fin d'année dernière, époque de la saison où Djokovic n'était plus du tout compétitif. Mais il n'est jamais parvenu à le dominer au meilleur des cinq manches en Grand Chelem à l'US Open 2007 et l'Open d'Australie 2008. L'an passé, alors que rien ne laissait présager cela, Ferrer dominait à Melbourne le N.1 mondial d'alors,Rafael Nadal, aux portes du dernier carré... Si Djokovic sera soumis à un test autrement plus rude, il faudra un grand Ferrer pour empêcher une demi-finale qui se profile entre le Serbe et Andy Murray.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...