mardi 24 janvier 2012

Malgré une frayeur, Nadal rejoint Federer



Mots clés : 
Nicolas Cerbelle(Sport24.com) Mis à jour  | publié  Réagir
Rafael Nadal a dû s'arracher pour battre Tomas Berdych
Rafael Nadal a dû s'arracher pour battre Tomas Berdych Crédits photo : Reuters
 S'abonner au Figaro.fr

Contraint d'écarter une balle de deux sets à rien face à Tomas Berdych, Rafael Nadal se qualifie pour les demi-finales de l'Open d'Australie, où un nouveau clash avec Roger Federer l'attend.

Le public australien l'espérait ; le choc  prévisible entre Roger Federer et Rafael Nadal aura bien lieu jeudi soir sur la Rod Laver Arena. Ce ne sera pas en finale, comme en 2009 quand l'Espagnol avait battu le Suisse à Melbourne, mais en demies. Une première depuis Roland-Garros 2005. Nadal aurait cependant pu manquer le rendez-vous, sa victoire sur Tomas Berdych (6/7 7/6 6/4 6/3) n'ayant tenu qu'à un fil…
A une volée près…
Peut-être à cette volée de revers manquée par Berdych dans le tie-break de la deuxième manche, à 6 points à 5, et qui aurait permis à ce dernier de mener deux sets  à zéro. «Il a raté cette volée mais j'avais servi pour le set à 5/4 juste avant, alors je trouve que c'est logique qu'on se partage les deux premiers sets», rappelait Nadal. C'était certainement le véritable tournant du match quoi qu'il en soit, le Tchèque accusant sérieusement le coup mentalement et physiquement après que Nadal eut réussi à égaliser (8 points à 6). Le Tchèque faisait pourtant encore illusion en début de troisième acte avec un nouveau break réussi (2/0). Mais la réplique de Nadal était immédiate, le n°2 mondial alignant même quatre jeux consécutifs (4/2) avant de prendre logiquement la tête (6/4).
2h17 de plus que Federer
De nouveau en confiance et profitant de la baisse de régime adverse, Nadal retrouvait ses jambes de 20 ans. Berdych appuyant moins ses frappes et n'assurant pas ses volées, il multipliait ainsi les passings gagnants en bout de course. Plus agressif en retour, il breakait d'entrée de quatrième set. Malgré un regain d'énergie et un sursaut d'orgueil de Berdych, qui obtenait deux balles de débreak à 3/2 (15-40), Nadal continuait sa marche en avant et s'imposait finalement en 4h16 (6/3). Soit deux heures et 17 minutes de plus que le temps qu'il a fallu à Federer pour se défaire de Juan Martin Del Potro. Le Suisse connaît cependant les ressources de son plus grand rival…
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...