lundi 23 janvier 2012

La Syrie rejette les nouvelles propositions de la Ligue arabe le 23 janvier 2012 à 11h07 , mis à jour le 23 janvier 2012 à 11h10 Dossier : Révolte en Syrie Sans surprise, le régime de Bachar al-Assad n'est pas d'accord avec les préconisations des obserbateurs arabes. Ceux-ci appellent notamment le président syrien à former un gouvernement d'union nationale dans les deux mois. Ils demandent également le soutien de l'Onu.


bachar al-assad
Le communiqué a été lu par le Premier ministre du Qatar après une réunion ministérielle plénière arabe qui a duré près de 5 heures. Les observateurs de la Ligue arabe ont transmis, dimanche soir, les premiers résultats de leur mission menée en Syrie ces dernières semaines. Première des recommandations? "Un départ du régime syrien de manière pacifique". Une initiative qui "ressemble à celle du Yémen", cette dernière ayant permis d'aboutir à un accord sur un départ du président Saleh.

Dans un premier temps, la Ligue arabe invite ainsi Bachar al-Assad à déléguer "des prérogatives au vice-président pour traiter avec un gouvernement d'union nationale" qui devra être formé "dans les deux mois". Les ministres arabes ont ainsi appelé le régime et les différents courants de l'opposition "à engager un dialogue sérieux" sous l'égide de la Ligue "dans un délai ne dépassant pas deux semaines".
La Syrie dit non
Afin de "donner plus de poids" à cette initiative de sortie de crise, le secrétaire général de la Ligue arabe a expliqué que l'Onu allait être informée de "toutes les résolutions (...) en vue de son approbation". Par ailleurs, la Ligue arabe a annoncé que la mission de ses observateurs allait être prolongée. Le secrétaire général de l'organisation a ainsi été chargé de nommer un "émissaire spécial" en Syrie, charger de suivre les développements dans le pays.
Réactions de la Syrie: un rejet pur et simple de cette "feuille de route".  "La Syrie rejette les décisions du conseil ministériel de la Ligue arabe (...) et considère qu'il s'agit d'une violation de sa souveraineté nationale et d'une ingérence flagrante de sa politique intérieure", indique l'agence de presse officielle syrienne.
le 23 janvier 2012 à 11:07

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...