samedi 28 janvier 2012

Français disparus en Bolivie: plus de 200 personnes défilent à Nantes



Publié le 28.01.2012, 15h31
Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile
Une  à l'initiative des proches de Fannie et Jérémie, un jeune couple disparu lors de vacances en Bolivie il y a 18 mois, a rassemblé samedi à Nantes entre 200 et 300 personnes, selon les autorités et un photographe de l'AFP.
Des participants à la , organisée pour éviter l'enlisement de l', portaient des banderoles proclamant notamment "appel à un soutien fort du gouvernement", ainsi que deux portraits géants des disparus, selon un photographe de l'AFP. 

"Nous voulons montrer notre détermination pour que la mobilisation du ministère des Affaires étrangères reste permanente auprès des autorités boliviennes" qui doivent mettre en oeuvre des moyens conséquents pour l'enquête, a indiqué à l'AFP Dominique Bellanger, tante de Jérémie.
Jérémie, 25 ans, et Fannie, 23 ans, originaires de Loire-Atlantique, effectuaient un périple en Amérique du Sud quand ils ont disparu au petit matin du 29 août 2010, après une nuit de fête dans un bar-boîte de Guayaramerin.
Le scénario privilégié est celui d'une agression sexuelle sur Fannie, suivie d'un double meurtre. Les corps n'ont pas été retrouvés.
Les parents de Jérémie, Patrick Bellanger et sa compagne Cécile Blanloeil, ont tout quitté en septembre 2010 pour aller à Guayaramerin.
Aidés par l'ambassade de France et par les interventions des ministres des Affaires étrangères Bernard Kouchner puis Alain Juppé, ils n'ont eu de cesse de ne pas laisser retomber une enquête poussive.
"La phase d'investigations se termine légalement à la mi-avril (2012) et nous craignons qu'elle ait du mal à aboutir si les moyens nécessaires ne sont pas mis en oeuvre", a expliqué M. Bellanger dans un mail envoyé depuis Guayamerin.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...