vendredi 27 janvier 2012

Concordia : Costa prête à verser 14000 euros par passager Publié le 27.01.2012, 10h27 | Mise à jour : 17h52 ILE DU GIGLIO, JEUDI 26 JANVIER. La compagnie Costa Crociere est parvenue à un accord d'indemnisation avec une association de passagers à hauteur de 11 000 euros par passager. | AFP/FILIPPO MONTEFORTE 15 réactionsRéagir La compagnie Costa Crociere, propriétaire du Concordia, et une association de passagers ayant survécu au naufrage du 13 janvier, sont parvenus vendredi à un accord concernant le dédommagement des rescapés et des familles des victimes. SUR LE MÊME SUJET EN IMAGES. Dans les entrailles du ConcordiaConcordia : «Il n'y a plus d'espoir de survie»Notre dossier sur le naufrage du Costa ConcordiaLes circonstances du drameNaufrage du Concordia : la guerre de l’indemnisation Concordia : deux plaintes en France, d'autres possibles en ItalieConcordia : le récit d'une croisière qui vire au cauchemar Cet accord prévoit une somme forfaitaire de 11000 euros par passager et un remboursement d'environ 3000 euros par personne destiné à couvrir le prix du billet pour la croisière et les éventuels frais de transport ou médicaux. Cet accord concerne environ 3 000 passagers de 60 pays, dont quelque 900 Italiens. «Nous estimons qu'environ 85% d'entre eux vont adhérer à cet accord», indique l'Adoc, une des associations de consommateurs italiens faisant partie du «Comité des naufragés du Concordia» qui a négocié avec Costa Crociere. Un autre accord devra être trouvé pour ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches. L'indemnisation des préjudices subis par les passagers suscite la polémique depuis plusieurs semaines. Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte et différents collectifs de victimes se sont constitués. En France, dont étaient originaires 452 passagers, toutes les plaintes ont été regroupées au parquet de Paris. Aux Etats-Unis, les sommes évoquées sont largement supérieures : un minimum de 125.000 euros par passager indemne, «plusieurs fois cela» pour les blessés, et «plus d'un million» voire «plusieurs millions d'euros» pour les proches des victimes décédées, a dit un avocat. Sauveteurs pessimistes, pompage retardé Deux semaines après le naufrage, les plongeurs tentent toujours de rechercher des disparus. Vendredi matin, les scaphandriers de la marine de guerre ont percé de nouvelles brèches à l'exposif dans l'épave, pour ouvrir de nouveaux couloirs d'accès, bien que selon le coordinateur des opérations, Franco Gabrielli, il n'y ait plus d'espoir de retrouver de rescapés. Le bilan provisoire de la catastrophe s'établit toujours à 16 morts, dont 14 ont été identifiés, et 16 disparus. Le pompage du carburant va bientôt commencer sur l'épave En parallèle, les préparatifs au pompage des 2 400 tonnes de carburant du Concordia s'accélèrent. Les sociétés néerlandaise Smit et italienne Neri mettent en place des valves sur des trous sur 6 des 23 réservoirs. L'extraction du mazout, initialement prévue samedi, pourrait ne commencer que dimanche. Schettino et son second poursuivis Au plan judiciaire, seules deux personnes sont poursuivies à ce jour : le commandant du navire Francesco Schettino et son second, Ciro Ambrosio, pour homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire. Schettino, après avoir été détenu, est assigné à résidence. Ambrosio, laissé en liberté, doit être entendu au parquet de Grosseto. «Nous sommes assez tranquilles. Nous avons des éléments pour démontrer que M. Ambrosio s'est comporté de manière assez correcte», a déclaré son avocat Salvatore Catalano. VIDEO. Concordia : l'incroyable conversation entre le capitaine et les autorités VIDEO. Claude, rescapé du Concordia : "Il a fallu affronter une foule déchaînée"


ILE DU GIGLIO, JEUDI 26 JANVIER. La compagnie Costa Crociere est parvenue à un accord d'indemnisation avec une association de passagers à hauteur de 11 000 euros par passager.

ILE DU GIGLIO, JEUDI 26 JANVIER. La compagnie Costa Crociere est parvenue à un accord d'indemnisation avec une association de passagers à hauteur de 11 000 euros par passager. |AFP/FILIPPO MONTEFORTE

Zoom
La compagnie Costa Crociere, propriétaire du Concordia, et une association de passagers ayant survécu au naufrage du 13 janvier, sont parvenus vendredi à un accord concernant le dédommagement des rescapés et des familles des victimes.   Cet accord prévoit une somme forfaitaire de 11000 euros par passager et un remboursement d'environ 3000 euros par personne destiné à couvrir le prix du billet pour la croisière et les éventuels frais de transport ou médicaux. 

Cet accord concerne environ 3 000 passagers de 60 pays, dont quelque 900 Italiens. «Nous estimons qu'environ 85% d'entre eux vont adhérer à cet accord», indique l'Adoc, une des associations de consommateurs italiens faisant partie du «Comité des naufragés du Concordia» qui a négocié avec Costa Crociere. Un autre accord devra être trouvé pour ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches.

L'indemnisation des préjudices subis par les passagers suscite la polémique depuis plusieurs semaines. Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte et différents collectifs de victimes se sont constitués. En , dont étaient originaires 452 passagers, toutes les plaintes ont été regroupées au parquet de . Aux Etats-Unis, les sommes évoquées sont largement supérieures : un minimum de 125.000 euros par passager indemne, «plusieurs fois cela» pour les blessés, et «plus d'un million» voire «plusieurs millions d'euros» pour les proches des victimes décédées, a dit un .

Sauveteurs pessimistes, pompage retardé

Deux semaines après le naufrage, les plongeurs tentent toujours de rechercher des disparus. Vendredi matin, les scaphandriers de la marine de guerre ont percé de nouvelles brèches à l'exposif dans l'épave, pour ouvrir de nouveaux couloirs d'accès, bien que selon le coordinateur des opérations, Franco Gabrielli, il n'y ait plus d'espoir de retrouver de rescapés. Le bilan provisoire de la catastrophe s'établit toujours à 16 morts, dont 14 ont été identifiés, et 16 disparus.

Le pompage du carburant va bientôt commencer sur l'épave

En parallèle, les préparatifs au pompage des 2 400 tonnes de carburant du Concordia s'accélèrent. Les sociétés néerlandaise Smit et italienne Neri mettent en place des valves sur des trous sur 6 des 23 réservoirs. L'extraction du mazout, initialement prévue samedi, pourrait ne commencer que dimanche.

Schettino et son second poursuivis

Au plan judiciaire, seules deux personnes sont poursuivies à ce jour : le commandant du navire Francesco Schettino et son second, Ciro Ambrosio, pour homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon de navire. Schettino, après avoir été détenu, est assigné à résidence. Ambrosio, laissé en liberté, doit être entendu au parquet de Grosseto. «Nous sommes assez tranquilles. Nous avons des éléments pour démontrer que M. Ambrosio s'est comporté de manière assez correcte», a déclaré son avocat Salvatore Catalano.


VIDEO. Concordia : l'incroyable conversation entre le capitaine et les autorités





VIDEO. Claude, rescapé du Concordia : "Il a fallu affronter une foule déchaînée"


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...