samedi 21 janvier 2012

Clermont, une libération

Longtemps contrée par une équipe de l'Ulster accrocheuse et menaçante jusqu'au bout, l'ASM ClermontAuvergne, victorieuse au forceps de la province irlandaise (19-15), a décroché au forceps ce samedi, à Marcel-Michelin, sa qualification pour les quarts de finale de la H Cup. Le coaching gagnant de Vern Cotter et l'unique essai de Ti'i Paulo inscrit après le repos permettent à Rougerie et ses coéquipiers d'accompagner Toulousedans le grand huit européen. 

Pierre et Bonnaire au plus fort du combat: Clermont a dû batailler dur ! (Maxppp)Pierre et Bonnaire au plus fort du combat: Clermont a dû batailler dur ! (Maxppp)
"On savait que ce serait la guerre et on était prêts pour ça." Gerhard Vosloo a bien mérité son trophée d'homme du match. Le Sud-Africain avait enfilé son plus bel habit, à savoir son bleu de chauffe préféré, pour ce rendez-vous décisif face aux Irlandais de l'Ulster. L'ancien Briviste s'est jeté dans la bataille sans la moindre retenue, à l'image de toute une équipe clermontoise qui, si elle a longtemps tremblé dans ce match à la vie à la mort pour la qualification, a su faire l'essentiel et décrocher, deux ans après sa dernière apparition à ce niveau de compétition, son billet pour les quarts de finale de cette H Cup.

Au lendemain d'une issue miraculeuse pour le Stade Toulousain, il était dit que rien ne serait facile pour les deux meilleurs clubs français. "C'était tendu et on a eu peur jusqu'au bout, commentera, forcément soulagé Julien Malzieu au micro de France 2Chaque fois qu'on est dans leur camp, on prend des pénalités contre nous qui font mal. Il y a eu trop d'indiscipline ce soir (samedi), je pense qu'on a de la chance, on gagne et on finit premier, mais pour la suite, il faudra corriger ça. On fait trop de fautes, on les remet dans le match. Pour un buteur comme celui-là, c'est du pain béni." Clermont a souffert mille maux, mais Clermont a su, malgré la frustration de ne pas pouvoir déployer son jeu face à un adversaire si accrocheur et truqueur, ne pas céder et user des armes qu'il fallait pour arriver à ses fins. "On est satisfait ce soir parce qu'ils ont en face vendu chèrement leur peau, retenait, lui, Aurélien Rougerie, qui sait que son équipe a sans doute beaucoup appris d'un tel match. On a perdu beaucoup de munitions, notamment en touche. On a de quoi faire, mais il faut surtout mieux utiliser ces ballons. Contrat rempli pour l'instant et le plus beau commence, certainement.

Des intentions, mais du déchet

Dans un Marcel-Michelin plus volcanique que jamais, Clermont se lance dans la

H Cup: Le tiercé gagnant de l'Irlande

C'est une première inédite en H Cup. Elles seront trois provinces irlandaises aux rendez-vous des quarts de finale. Si le Leinster, Champion d'Europe en titre, et le Munster, en habitués, avaient validé leur qualification avant même la dernière journée de la phase de poules, l'Ulster, malgré sa courte défaite (19-15) ce samedi, à Clermont, est assuré de se faufiler dans le grand huit européen en qualité de meilleur deuxième. On connaît d'ores et déjà cinq des huit qualifiés, à savoir les trois représentants irlandais (Leinster, Munster, Ulster) et les deux premiers du Top 14 (Toulouse, Clermont). Northampton (ANG), Edimbourg (ECO), Cardiff (GAL), Saracens (ANG), Ospreys (GAL) etBiarritz (FRA) restent officiellement en lice pour l'attribution des trois derniers sésames.
 bataille avec une intensité impressionnante. Une semaine après son triplé en Italie, Sitiveni Sivivatu s'entend comme larron en foire avec son capitaine Aurélien Rougerie pour dynamiter la défense irlandaise. Imposer un volume de jeu capable d'étouffer l'Ulster: l'ASM s'y emploie, mais confond vitesse et précipitation. Pourtant, la mêlée clermontoise fait aussi des merveilles, à l'image d'un Clément Ric qui, s'il n'a pas été retenu avec les Bleus, continue de briller et fait exploser le pilier adverse. Le carton jaune est inévitable pour Tom Court et la première pénalité de Morgan Parra impeccable (3-0, 15e). Une supériorité numérique qui ne paie pas. Des intentions mal maîtrisées, notamment par un Parra fébrile, et une indiscipline coupable, qui permet à Ruan Pienaar d'égaliser (3-3, 18e). La mêlée fermée clermontoise reste irrésistible, à la différence de la touche, et offre trois nouveaux points à Parra (6-3, 22e). 

Mais l'Ulster, si habile au contre, offre une opposition redoutable. Et il faut encore un geste de classe de la part d'un pilier clermontois pour éviter le pire. Dans un registre tout autre. Une cuillère de Lionel Faure qui reprend in extremis l'ailier Craig Gilroy parti à l'essai (25e). Un premier échec de Pienaar plus tard (29e) et c'est Andrew Trimble qui, stoppé en bout de ligne, est à deux doigts de marquer en coin (31e). 
La pénalité n'est pas moins inévitable et l'Ulster revient à hauteur (6-6, 32e). Un nouveau raté de Pienaar préserve cette parité fragile, qui, à la pause, est loin de faire les affaires de Clermont (40e). "Il y a beaucoup trop de déchets pour les mettre en difficultés, regrette Julien Bonnaire sur le chemin des vestiaires. Dès qu'on arrive à mettre la main sur le ballon, on parvient à les prendre, mais on se doit d'être beaucoup plus précis."

Ça n'en prend pas le chemin à la reprise quand les avants auvergnats baissent de pied et cèdent dès le premier impact de cette seconde période. Pour la première fois, Pienaar donne l'avantage aux siens (6-9, 46e). Il faut le coaching gagnant de Vern Cotter avec les entrées de Vincent Debaty et Brock James pour dynamiser l'ASM et mettre à la faute l'Ulster pour permettre à Parra d'égaliser (9-9, 49e). Face à l'enjeu, la tension est inévitable et les avants clermontois perdent quelque peu leurs nerfs et se mettent à dos l'Anglais M. Pearson plus prompt à sanctionner les locaux que des visiteurs qui s'y entendent pour pourrir les sorties de balles. Pienaar en profite et l'Ulster repasse devant (9-12, 57e). Clermont n'a besoin que d'une action pour faire mouche et la provoque sur ce mouvement enfin marqué par l'alternance avants-trois-quarts, qui balaye la largeur du terrain et voit aux abords de la ligne Julien Malzieu servir Debaty à la corne, avant que Ti'i Paulo, autre rentrant, n'aplatisse et libère tout un stade. Un premier essai transformé par Parra qui qualifie les Jaunards (16-12, 63e). Mais on tremblera jusqu'au bout avec la nouvelle pénalité de Pienaar (16-15, 71e). La joie des Auvergnats n'en sera que plus belle: le printemps européen ne se jouera pas sans Rougerie et ses coéquipiers. Ni d'ailleurs sans l'Ulster, qualifié au titre de meilleur deuxième (voir par ailleurs). Et tout le monde est content !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...