vendredi 28 janvier 2011

Le Gabon renforce son attractivité auprès des investisseurs


Libreville, 27 janvier 2011 (Infos Gabon) – Fort d’un taux de croissance qui est passé en 2010 de -2% à 5,5 %, le Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba a annoncé la poursuite de la politique d’investissements directs étrangers, notamment avec la création d’un nouveau cadre pour les partenariats public-privés et d’une compagnie nationale des mines. 
« Nous avons eu l’année 2010 une bonne année, puisque passant de moins de 2% de taux de croissance à plus de 5,5%. Pour cette année, nous voulons poursuivre cette croissance – déjà ambitionner les mêmes taux – et essayer d’aller beaucoup plus loin. Mais ça donne déjà une impression sur ce qui a commencé à être accompli, c’est pour dire que nous progressons assez rapidement », a déclaré le Chef de l’Etat lors d’une conférence de presse à l’issue d’un Conseil des ministres délocalisé à Tchibanga, dans le sud-ouest du pays.
Le Président Ali Bongo Ondimba s’est également félicité du succès rencontré dans la politique d’investissement direct étranger, puisque le Gabon a attiré en 2010 entre 3 et 4 milliards de dollars d’IDE dans le cadre de la signature de contrats avec des groupes français, malaysiens, chinois, singapouriens, indiens ou américains. Il a annoncé pour 2011 d’autres investissements importants avec des négociations qui sont déjà en cours.
Dans la droite ligne de sa politique de diversification économique, le Chef de l’Etat gabonais a également annoncé vouloir améliorer l’environnement des affaires avec la préparation d’un nouveau cadre réglementaire de partenariats public-privés pour les grands projets d’infrastructures publiques.
Depuis son ascension au pouvoir en octobre 2009, le Président Ali Bongo Ondimba mène une ambitieuse politique de diversification économique. A cette fin, la priorité a été donnée aux infrastructures publiques, principalement dans le domaine de l’énergie et du transport. Plusieurs barrages hydroélectriques et centrales thermiques sont actuellement en cours de construction sur l’ensemble du territoire national, avec l’ambition d’atteindre 5 000 mégawatts de production énergétique à l’horizon 2020 contre 374 mégawatts actuellement pour alimenter les besoins de l’économie.
En termes de transport,  plusieurs projets phares sont en cours : construction de 4218 kilomètres de routes bitumées avec le développement des axes nord-sud et est-ouest ; modernisation des ports d’Owendo et de Port-Gentil et la création du port en eaux profondes de Mayumba ; utilisation accrue des 3 300 kilomètres de voies fluviales avec la création de ports fluviales ; projet d’un nouvel aéroport international à Libreville et extension du chemin de fer du Transgabonais.
Une autre mesure phare a été annoncée par le Chef de l’Etat : la création d’une compagnie nationale des mines afin de mettre en valeur, avec des partenaires, les importantes ressources minières présentes dans le sous-sol gabonais. Cette mesure vient compléter la réforme actuellement en cours du code minier afin d’augmenter l’attractivité de ce secteur auprès des investisseurs. Le Gabon est le 2ème producteur mondial de manganèse et dispose d’importantes réserves en fer. Des conventions ont également été signées en 2010 avec le groupe marocain Managem pour l’exploitation de deux mines d’or.
Le Gabon : le pays des nouvelles opportunités
Situé au centre de l’Afrique, le Gabon est un pays à revenu intermédiaire, réputé pour sa stabilité et qui est doté des meilleurs indicateurs de développement et de gouvernance de tous les pays producteurs de pétrole d’Afrique subsaharienne (Standard Chartered : « Gabon – diversification needed » – 29-10-2010). Depuis son élection en octobre 2009, le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a lancé une série de réformes politiques et économiques avec l’ambition de faire du Gabon un pays émergent d’ici à 2025.
Dénommée « Gabon Emergent », cette nouvelle stratégie de développement vise à assurer une croissance durable autour de 3 piliers : le Gabon Vert, Le Gabon des Services, le Gabon Industriel. Les grands chantiers en cours ont pour objectif de doter le pays d’infrastructures économiques performantes et d’en faire la plateforme régionale, de diversifier l’économie autour de projets à valeur ajoutée et de réformer l’environnement des affaires pour renforcer l’attractivité du Gabon auprès des investisseurs. 

Migration Des subsahariens dans la ville




Migration
Des subsahariens dans la ville
 Publié le : 14.01.2011 | 16h32
  
 
 
Ils cherchent tous à améliorer leurs conditions d'existence précaire, en déployant leur imagination et leur innovation. Certains d'entre eux sont bien installés, d'autres se cherchent encore.
 
Le Maroc reste un pays de choix pour les migrants subsahariens. Au lieu d'être un pays de transit, il est devenu une véritable terre d'accueil en raison de sa stabilité politique et sa croissance économique. Ils s'y installent et exercent parfois des activités commerciales structurées. Combien de migrants subsahariens vivent parmi nous ? Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Comment vivent-ils ? Quel est leur statut juridique ? autant de questions que l'on peut se poser. Malheureusement, les chiffres généralement avancés, qui parlent de 10.000 à 15.000 migrants clandestins, ne sont pas officiels.
Ce qui est clair, c'est que la migration subsaharienne est devenue une composante de la réalité marocaine. Les subsahariens sont présents dans toutes les villes du Royaume, surtout dans l'axe Casablanca-Rabat-Kénitra. Il suffit de faire un tour au centre-ville de ces grandes villes ou dans les quartiers périphériques pour constater cette réalité. Rencontrés à proximité de de Bab El Kebir au centre de la ville blanche, plusieurs jeunes subsahariens avouent fuir leurs pays qui souffrent de problèmes sociaux, économiques, politiques, culturels ou religieux.

C'est le cas de Daouda. Ce jeune malien de 27 ans a quitté son pays il y a environ un an. Il cherche d'autres conditions de vie loin de la précarité que connaît le Mali. Daouda vend des dentifrices, des baumes et d'autres gels qui protègent, selon lui, contre le froid. «Je suis venu au Maroc il y a presque un an. Effectivement, je cherche à améliorer ma situation, trouver un travail pour aider ma famille au pays», dit-il.
Daouda vit avec des compatriotes. Ils louent une chambre à l'ancienne médina moyennant la somme de 800 DH. «Chacun de nous se débrouille comme il peut. On s'entraide entre nous. Nous avons les mêmes motivations: vivre mieux et vivre dans la dignité et le respect".
Même son de cloche chez Cissé qui vient de la Guinée Conakry. Cissé, 23 ans, a terminé ses études en Master dans une école privée à Casablanca. «J'ai effectué mes études secondaires au pays. Après avoir décroché mon baccalauréat, j'ai entamé ma formation en Marketing au Maroc. Je travaille depuis des années dans des centres d'appel. Et je ne veux plus y rester. C'est de l'exploitation. Si je n'arrive pas à trouver mieux pour vivre dignement, je pense que je vais retourner au pays, car mon installation ici coûte cher. Et je dois aussi aider ma famille», lance-t-il.

Fall, le Sénégalais, semble beaucoup plus optimiste. Il joue dans un club de football en deuxième division à Fquih Bensaleh. Il compte rester au Maroc et jouer au sein d'une grande équipe. «Je faisais des études au début, mais un entraineur casablancais d'une équipe en deuxième division m'a convoqué pour jouer dans son équipe. Et depuis, j'ai fais le choix de devenir footballeur», dit-il. Fall n'a pas manqué de rappeler que sa vie a connu un grand changement au Maroc. Il est très content d'avoir trouvé une vocation. Les Marocains sont accueillants, selon ses dires, surtout dans le milieu sportif. «J'ai plein d'amis que ça soit à Casablanca ou ailleurs. Et chaque fois, où on joue contre une équipe, c'est une occasion pour moi de faire de nouvelles rencontres et de nouveaux amis», affirme-t-il.

Réfugiés

Selon les dernières statistiques du HCR (Haut commissariat des réfugiés), le nombre de réfugiés enregistré au Maroc à fin novembre 2010 s'élève à 782 personnes dont 243 filles/femmes et 222 enfants. Les trois communautés principales sont les Ivoiriens, les Congolais et les Irakiens, représentant plus de 70% de la population totale. Ainsi, 34,40 % des réfugiés sont issus de la Côte d'Ivoire (269 réfugiés), 26,47 % de la République Démocratique du Congo (207), et 21,36 % sont des Irakiens (environ 167 réfugiés). 30 Palestiniens (3,84 %), 21 réfugiés issus du Congo Brazaville (2,69 %), 16 Libériens (2,05 %), 9 Camerounais (1,15 %) et enfin 63 réfugiés provenant de pays non identifiés vivent au Maroc. Pour ce qui est des demandeurs d'asile, environ 80 personnes se présentent chaque mois aux portes du HCR. 10 à 15 % parmi eux seront reconnus comme réfugiés. Les demandes d'asile ont pour objet la fuite des conflits et l'exil. Les femmes sont victimes de situations socio-économiques et politiques catastrophiques. Elles subissent des violences physiques et psychologiques graves et leur état sanitaire est précaire.
  

Oujda - Wikipédia

"Oujda, en arabe : وجدة) est une ville marocaine située au nord-est du royaume du Maroc , située à 55 km de la côte méditerranéenne, elle est la capitale administrative de la région de l'Oriental. Bordée au nord par les monts des Béni-Snassen, à l'est par l'Algérie. Sa proximité avec Melilla et l'Algérie lui permet de jouer le rôle de carrefour entre l'Afrique du Nord et l'Europe. La ville se situe à 100km de Nador et 115km de Melilla. La métropole de l'est marocain compte plus de 1 000 000 d'habitants1."

information du web: Incendies à caractère raciste en Alsace - Europe1.fr - France

Nokia E72 NAVI (zodium noir) débloqué, logiciel original,

0 avis - Devenez le premier internaute à déposer un avis sur ce produit !



MEILLEURE OFFRE
voir offre
prix :
307.13€
Les frais de port :
Livraison gratuite
disponibilité :
Habituellement expédié sous 24 h

Le Figaro - High-Tech : Ces «hacktivistes» qui rêvent d'imposer la démocratie

Le Figaro - High-Tech : Ces «hacktivistes» qui rêvent d'imposer la démocratie: "Ces «hacktivistes» qui rêvent d'imposer la démocratie
Mots clés : Anonymous, Tunisie, Egypte

Par Benjamin Ferran

28/01/2011 | Mise à jour : 12:31 Réactions (100)

Des «Anonymous» manifestent contre une loi sur les médias en Hongrie. Crédits photo : © Lisi Niesner / Reuters/REUTERS
Après avoir défendu WikiLeaks et encouragé les attaques contre les sites gouvernementaux tunisiens, le mouvement «Anonymous» s'engage aux côtés des manifestants en Égypte. Plusieurs membres, souvent jeunes, viennent d'être arrêtés en Europe."

Eléphants bloqués au Maroc : L’UE fixe les conditions du retour

Eléphants bloqués au Maroc : L’UE fixe les conditions du retour: "Nous vous parlions la semaine dernière de quatre éléphants bloqués dans le Royaume à cause d’une directive européenne qui empêche l’entrée dans l’UE d’animaux sauvages en provenance d’Afrique. La Commission européenne a réagi sur la question. Selon elle, les pachydermes peuvent bien redevenir européens… à condition de transiter par un pays ayant un accord dans ce sens avec l’UE. Opération trop coûteuse selon Joy Gartner, le dresseur des éléphants, qui refuse cette solution.
Les quatre éléphantes et la famille Gartner à Casablanca, le 13 janvier. AFP.
Les portes de l’UE ne sont pas définitivement fermées pour Vicky, Diana, Pira et Belinda, les quatre éléphantes de l’artiste de cirque, Joseph Gartner, plus connu sous le nom de Joy Gartner. Selon l'AFP, la Commission européenne a affirmé jeudi (27 janvier) que ces quatre pachydermes peuvent bel et bien regagner le Montauban natal (sud de la France) de leur dresseur Joy Gartner. Mais non sans conditions.
L’une d’elles consiste à ce"

Montre Lotus L15690-4 - montre - oujdix shopping

Montre Lotus L15690-4

0 avis - Devenez le premier internaute à déposer un avis sur ce produit !

MEILLEURE OFFRE
voir offre
prix :
119.00€
Les frais de port :
0
disponibilité :
Montre Lotus L15690-4 - montre - oujdix shopping

Toyota Land Cruiser 165 D-4D VX Voitures Gard - leboncoin.fr

Toyota Land Cruiser 165 D-4D VX

Ceci est une annonce de professionnel. Numéro Siren : 518169396

Mis en ligne par saras sud vo le Aujourd'hui à 17:26.
Toyota Land Cruiser 165 D-4D VX

8 400 €
30800 Saint-Gilles
2004130 040 KMDiesel
Manuelle

Land cruiser D4D VX ,2004 5p 130.000km, tbe, gris, 4 pn neige - 4 pneus neige , attelage, tout confort, entretien Toyota.

Banquette AR 1/2 - 2/3
Vitres électriques
Ordinateur de bord
Intérieur bois
CD avec chargeur
Fermeture centralisée
Sièges électriques
Climatisation automatique
ABS
Airbag conducteur
Airbag frontaux
Airbags frontaux + latéraux
Contrôle de stabilité (ESP)
Marchepieds
Roues alliage léger
Rétroviseurs électriques
Peinture métallisée
Toyota Land Cruiser 165 D-4D VX Voitures Gard - leboncoin.fr
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...