samedi 15 janvier 2011

Front National : Marine Le Pen donnée gagnante pour succéder à son père à la tête du parti


« Arriver au pouvoir en 2012 » : telle est l'ambition de Marine Le Pen, candidate à la succession de Jean-Marie Le Pen, à la tête du Front National.
« Arriver au pouvoir en 2012 » : telle est l'ambition de Marine Le Pen, candidate à la succession de Jean-Marie Le Pen, à la tête du Front National.
REUTERS/Jacky NaegelenPar RFI
Ce samedi 15 janvier 2011 s'ouvre à Tours, dans le centre de la France, le XIVème congrès du Front national au cours duquel sera réglée la succession de Jean-Marie Le Pen, fondateur du mouvement. Sa fille Marine, donnée grande favorite, serait arrivée en tête du dépouillement dont les résultats officiels ne seront connus que dimanche.
Avec notre envoyé spécial à Tours, Guillaume Naudin

Avec Marine Le Pen, le Front national entre dans une nouvelle ère : plus présentable, moins provocatrice que son géniteur, la benjamine des trois filles Le Pen est beaucoup plus consensuelle.
Avec elle, terminés les dérapages du genre de celui des chambres à gaz vues comme un «détail» de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale (1987) ou les jeux de mots du genre «Durafour crématoire» (en 1988, Michel Durafour était le ministre de la Fonction publique).
Marine Le Pen, de son vrai nom Marion, divorcée deux fois, veut sortir le Front national de son ghetto catholique traditionnaliste, antisémite voire pétainiste. C’est la stratégie de la dédiabolisation et ça marche : Marine Le Pen séduit un électorat plus large que son père, en premier lieu les femmes qui sont plus nombreuses à se reconnaître en elle.
A 42 ans, cette avocate de formation sait convaincre et elle est très médiatique, comme son père mais dans un style plus policé. Cela ne l’empêche pas de reprendre les thèmes historiques du catéchisme frontiste : non à l’immigration, à l’Europe et au libre-échange, tout en réinterprétant des thèmes comme la laïcité. Sa récente comparaison entre la période de l’occupation allemande (pendant la Seconde Guerre mondiale) et les prières des musulmans dans la rue, l’a mise au centre du jeu politique, à tel point que 20 % des Français disent adhérer aux thèses du Front national.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...