vendredi 21 janvier 2011

Antivirus : Avast 5.1 disponible, en attendant la v6

Depuis quelques jours, certains utilisateurs d’Avast reçoivent une nouvelle mouture de l’antivirus, aussi bien dans sa version gratuite que payante. L’éditeur tchèque a en effet commencé à diffuser depuis la mi-janvier, en toute discrétion, une mise à jour de son logiciel. Avast 5.1.889 est également disponible en téléchargement pour Windows.

agrandir la photo
Il s’agit du premier rafraîchissement majeur du logiciel après la sortie, il y a un an, d'Avast 5.0. Fin décembre, une version préliminaire – la 5.1.864 – avait vu le jour, mais elle n'avait pas réglé certains problèmes de compatibilité. Avast en est venu à bout et publie la liste des bugs résolus. L’éditeur évoque également des améliorations dans les performances. L’essentiel des nouveautés se trouve sous le capot, l’interface restant la même, sobre tout en offrant plus de réglages que l’antivirus de Microsoft, Security Essentials.
Les concepteurs affirment que la protection contre les rootkits a été améliorée et que la compatibilité du scan a également été étendue aux versions 64 bits de Windows (Vista et 7). Cette évolution devenait urgente, alors que le premier rootkit de 64 bits (Alureon) est apparu l’été dernier.

Bientôt des services « in the cloud »

La lutte contre les attaques zero-day, c'est-à-dire non répertoriées par les logiciels de sécurité, aurait aussi été renforcée. La capacité de détection des nouvelles menaces est en effet l’un des principaux enjeux des éditeurs. Avast 5.1 serait mieux armé dans ce domaine, grâce à une meilleure aptitude à repérer les activités suspectes des malwares sans s’appuyer sur une base de signatures virales.
Mais le meilleur reste à venir, à en croire la société tchèque. La version 6.0 de l’antivirus est en préparation et devrait sortir dans le courant du premier semestre 2011. A ce stade, peu d’informations officielles sont disponibles à ce sujet. Mais il y a gros à parier qu'Avast mette encore l’accent sur l’efficacité de la détection des nouvelles menaces. Avast 6.0 devrait faire appel à des services in the cloud : l’analyse du code suspect sera en partie confiée à des serveurs distants au lieu d'être traitée en local sur le PC de l’utilisateur.
Les sandboxes (« bacs à sable ») devraient également faire leur apparition dans la version gratuite de l’antivirus. Ce dispositif permet de faire tourner dans un environnement sécurisé des logiciels jugés suspects à l’issue d’un scan, le temps d’analyser leur comportement et de déceler d’éventuelles actions malveillantes. Si c’est le cas, le malware est éliminé. Aujourd’hui, le fonctionnement d’Avast Free est binaire : après le scan, un logiciel est jugé soit fiable soit malveillant.
Avast réfléchirait également à l'opportunité de faire évoluer son modèle gratuit-payant, sans plus de précisions. Qu’on se rassure, la version gratuite d’Avast n’est pas menacée. L’éditeur a bâti tout son succès sur ce modèle, et la concurrence de Microsoft sur le marché du gratuit empêche tout retour en arrière.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...