jeudi 9 décembre 2010

Condamné pour avoir créé un faux profil sur Facebook

Condamné pour avoir créé un faux profil sur Facebook

Plusieurs faux profils de l'humoriste subsistent sur Facebook.
Plusieurs faux profils de l'humoriste subsistent sur Facebook.

Un internaute, qui a créé un compte au nom de l'humoriste Omar Sy devra payer 1500 euros pour atteinte à la vie privée et violation du droit à l'image.

Les célébrités habituées aux attaques contre la presse «people» ont trouvé un nouveau champ de bataille. Fin novembre, l'humoriste Omar Sy, membre du duo «Omar et Fred», a obtenu 1500 euros de dédommagements pour atteinte à la vie privée et violation du droit à l'image. Fait nouveau, il ne s'agissait pas de la publication de photos volées mais de la création sur Facebook d'un faux profil, au nom de l'artiste. Le créateur de ce compte devra aussi s'acquitter de 1500 euros de frais de justice.
Selon Omar Sy, ce faux compte constituait un «avatar fictif qui parasitait sa vie privée». Accessible à tous les membres de Facebook, ce profil affichait des photos de son duo avec Fred et laissait croire qu'il s'agissait d'un compte authentique. Il recueillait ainsi de nombreuses demandes d'amis, de membres de Facebook qui pensaient s'adresser directement à l'humoriste.
L'internaute à l'origine de la création du compte, repéré par son adresse IP, s'est défendu en arguant que sa connexion à Internet aurait pu être usurpée. Mais le juge a pointé le manque de preuve de cette usurpation et n'a pas retenu cette explication. D'après le jugement publié sur le siteLegalis, «aucun élément ne justifiait que les informations concernant [les goûts d'Omar Sy] ainsi que le nom de certains de ses amis soient portés à la connaissance du public».

Une dizaine de Nicolas Sarkozy


C'est une des toutes premières fois que l'usurpation d'identité sur Facebook donne lieu à une condamnation en France. Au début de l'année, le réseau social avait été condamné en référé à 2000 euros de dommages et intérêts, pour avoir laissé en ligne des propos jugés injurieux contre l'évêque de Soissons, Mgr Hervé Giraud. Il ne s'agissait alors pas d'un faux profil, mais d'une page de «fan», intitulée «Courir nu dans une église en poursuivant l'évêque», illustrée par une photo du prélat.
Facebook met bien à disposition des internautes un formulaire pour signaler les usurpations d'identité aux dépens de sa personne, d'un membre de son entourage ou d'une personnalité. Mais les faux profils pullulent toujours sur le réseau social. Ainsi, Nicolas Sarkozy figure encore une dizaine de fois sur Facebook, en dehors de sa page officielle. Et il subsiste aussi quatre faux profils d'Omar Sy, malgré cette action en justice.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...